Mercredi 31 Décembre - 1/4

8 2 2


 Andie et Duckie firent leur entrée dans la salle de bal. L'activité battait déjà son plein et la piste de danse était pleine. À l'autre bout de la salle, Blane aperçut Andie. Elle était jolie dans sa robe rose, maquillée, coiffée et sophistiquée comme il ne l'avait jamais vue. Son cœur se serra quand il la vit main dans la main avec Duckie. Elle le connaissait depuis des années, il ne pensait pas qu'elle viendrait, pas même accompagnée de son meilleur ami.

Blane aussi devait trouver les mots justes, et le courage de les lui dire. Il l'avait perdue. Il en avait parfaitement conscience, mais il ne pouvait pas lui dire adieu sans mettre son cœur à nu.

Alors il se leva, boutonna son smoking blanc et traversa la salle dans leur direction.

Blane fut intercepté par Steff, un ami de longue date, le compagnon de toutes les fêtes, celui sans qui probablement aucun de ses malheurs ne serait arrivé. Bien sûr, l'arrogant gosse de riche ne put s'empêcher de lâcher un commentaire méprisant à l'égard d'Andie et son compagnon :

— Il faut reconnaître que dès que tu l'as larguée, elle a réussi à se dégoter un cavalier de premier choix...

— Tu n'as pas pu l'acheter, coupa-t-il soudain. C'est ça qui te rend malade !

— C'est ça, cause toujours ! rétorqua-t-il.

Steff afficha son sourire de vainqueur qu'aucune parole ne pouvait blesser et laissa son ami faire sa crise sans chercher à lui répondre. C'en était fini pour Blane, il devait faire des choix ! Les bons, pour une fois. Alors, il était temps de vider son sac :

— C'est bien ça ! déclama-t-il dans un éclair de lucidité. Elle trouve que t'es un minable. Et au fond de toi-même, tu sais qu'elle a raison.

Puis, n'ayant rien de plus à ajouter, il le laissa au milieu de la piste de danse et alla à la rencontre d'Andie.

Celle-ci se figea sur place en le voyant. La jeune femme savait que la confrontation devrait avoir lieu un jour ; elle serra d'autant plus fort la main de son cavalier, qui s'avança légèrement pour faire rempart de son corps et dissuader Blane de lui faire encore du mal. Mais Duckie semblait presque transparent aux yeux du beau brun.

O.M.D et leur chanson If You Leave remplissait le vide gênant où personne ne savait quoi dire pour désamorcer une tension palpable.

— Salut ! déglutit Blane.

Elle répondit de même, dans un sourire crispé. Peut-être un sourire heureux, peut-être une façon de ne pas exploser tout de suite en larmes.

Son ancien petit ami avait beaucoup de choses à se faire pardonner. Mais le plus simple était peut-être de commencer par Duckie, à qui il tendit la main. Ce dernier la regarda, avant de rire nerveusement de la situation qu'on lui imposait avec ce geste pacifique qui voulait tout dire entre deux hommes qui s'étaient rarement, sinon jamais, entendus. Duckie accepta les excuses tacites et s'écarta pour laisser Blane avec Andie, sans pour autant leur laisser l'intimité qu'ils méritaient.

— Inutile de te dire que je suis désolé.

— C'est fini, répondit-elle, j'ai tourné la page. Je vais bien.

Elle avait la voix crispée, le regard légèrement fuyant mais ne voulait plus rien lui céder. Blane sembla étonné par cette déclaration, pris au dépourvu, il ajouta sincèrement :

— Bien... Si c'est vrai, je m'en réjouis.

Après plusieurs secondes d'un nouveau silence, Andie céda :

— Ce n'est pas vrai. Mais peu importe.

Tout comme Steff, elle aussi méritait la vérité :

— Tu m'as dit que tu ne pouvais pas croire en quelqu'un qui ne croyait pas en toi. J'ai toujours cru en toi. C'est en moi que je n'ai pas cru. Je t'aime.

Il s'approcha pour déposer un baiser sur sa joue, puis murmura à son oreille : « Toujours ». Puis il s'en alla.

Pétrifiée par ses lèvres et cette révélation inattendue, Andie ne savait plus quoi faire. Duckie, lui, savait. Il savait et il accepta son triste sort, pour le bien de sa meilleure amie :

— Il est venu tout seul... Ok, t'as raison : il n'est pas comme les autres.

Andie sonda le regard de Duckie, incertaine. Pour enfoncer le clou, il ajouta :

— Si tu ne vas pas le voir, je ne t'emmènerais plus jam...

Teenage RiotLisez cette histoire GRATUITEMENT !