Mercredi 17 Décembre - 1/2

3 2 2


 À la pause déjeuner du lendemain, Nathan regrettait amèrement d'être entré dans leur jeu et d'avoir accepté d'inviter Alice à sortir avec lui. Il avait vu Star Wars suffisamment de fois pour savoir qu'agir sous le coup de la colère entraînait même les meilleurs vers le côté obscur. Encadré de ses deux tortionnaires sentimentaux, assis sur son banc, il fixait son objectif dans la cour fumeurs. Elle était avec une de ses amies et discutait dans le froid en tirant une bouffée de sa fine cigarette toutes les dix secondes.

Après une nuit presque blanche, il ne savait toujours pas comment l'aborder sans passer pour un idiot. L'indécision du jeune homme commençait à exaspérer Lex ; Morgane, elle, restait impassible. En sus d'un « J'vais l'faire, c'est bon, vous arrêtez d'me soûler ? », la discussion de la veille s'était également conclue sur un pari. Tant que l'amoureux transi repoussait l'échéance, il faisait les affaires de la punkette qui avait mis dix francs symboliques sur un abandon prématuré ; Lex soutenait son ami et la perspective qu'il irait au moins demander.

Le T-S* aperçut du coin de l'œil Elvire marcher vers lui et il accueillit la promesse d'un répit à bras ouverts :

— Salut Nathan ! fit la petite rousse.

Morgane démarra au quart de tour :

— Dégage, morveuse !

— J'te parle pas à toi !

— Un problème, Elvire ? intervint aussitôt Nathan avant que la discussion ne dégénère.

— J'ai oublié de te dire que samedi, j'avais mon gala de danse, donc je dois aller répéter une dernière fois dans l'aprèm. Ça t'ennuie pas ?

— Je savais pas que tu faisais de la danse... Mais non, t'inquiète pas pour samedi.

— Si tu veux... Enfin... Je sais pas... Ptête... Tu voudras v'nir me voir ? Enfin... Si...

— Haha... La danse, c'est pas trop mon truc. Et puis de toute façon, j'ai négocié avec mon oncle pour travailler ce soir-là au cinéma... Donc...

— Ah... Bon, c'est pas grave.

Mais la déception de la jeune fille était lisible sur son visage. Dans sa délicatesse toute relative, Morgane empêcha sa sœur d'insister et Nathan de se rattraper autrement.

— C'est bon ? T'as fini ? On peut reprendre là où on en était avant qu'tu viennes nous faire chier ?

Elvire ne répondit rien, sinon un bref et triste « Salut » à l'attention de Nathan, et s'en alla aussi rapidement qu'elle était arrivée. Le garçon la regarda partir, Morgane avait perdu son stoïcisme suite à l'intervention sororale et Lex ramena tout le monde à l'ordre du jour :

— Bon alors, t'attends quoi ?

— C'est bon ! J'vais l'faire ! répondit-il pour la cinquième fois depuis vingt minutes.

— Il va faire quoi ? intervint Elké qui arrivait derrière eux avec Cyrille.

— Il va inviter Alice la pétasse à sortir avec lui. Il prend juste son temps, commenta Morgane.

— Je veux voir ça ! dit Cyrille en s'asseyant avec eux sur le banc.

— Alice... Sérieusement, Nathan...

Le ton de la meilleure amie n'approuvait pas du tout son choix. Un nouveau doute monta en lui : Elké avait toujours raison.

— On n'est pas là pour juger. La barre est peut-être un peu haut placée, mais regarde-moi... (Cyrille l'attira sur ses genoux.) J'ai bien réussi à te conquérir. Allez Nathan ! Allez mon grand ! Rien n'est impossible !

Et il le poussa très franchement, au point qu'il faillit trébucher. Quand Nathan se retourna, il vit les deux garçons l'encourager avec des poings virils et les filles lever les yeux au ciel de dépit.

— Alice ? Nan mais sérieusement ? Elle est mignonne, mais bon... Et tu savais toi ? demanda Elké à son petit ami.

— Ouaip.

— Et tu m'as rien dit ? bouda-t-elle.

— Si ça peut te faire plaisir, se défendit Cyrille, il m'a rien dit non plus...

— Il va se faire atomiser... commenta Morgane sans joie.

— J'ai révisé les statistiques hier, et ma réponse serait : très probablement ! ajouta Lex.

— Vous êtes vraiment cons ! s'énerva soudain Elké en se levant. Après, c'est moi qui récupère les pots cassés !

Teenage RiotLisez cette histoire GRATUITEMENT !