Mardi 2 Décembre - 1/1

4 2 10

 Après plusieurs semaines de soutien avec Morgane et avec Elvire, Nathan se sentait désormais à l'aise avec son rôle de professeur. Même si la grande sœur était plus délicate à gérer quand elle n'entrevoyait rien aux explications du T-S* pour les matières scientifiques. Morgane n'était pas une fille désagréable, elle souffrait du même problème que lui : tant qu'on ne prenait pas le temps de la connaître, elle s'enfermait dans l'agressivité. Autant qu'il sache, il n'y avait guère que Elké qui avait eu la patience de s'y intéresser. Pourtant, il sentait la jeune femme toujours sur la brèche, entre l'envie d'être sociable avec lui et le désir profond de se refermer comme une huître à la moindre contrariété. Alors Nathan faisait de son mieux et gardait toujours son calme. Le caractère des sœurs Céruse était opposé, mais elles se retrouvaient dans leur capacité à décrocher rapidement pour rêver au lieu d'écouter. Il avait appris à reconnaître ces moments : elles se contentaient de le regarder au lieu de s'intéresser à ce qu'il montrait du bout du doigt sur une feuille.

— Hé ? Tu m'écoutes ?

— Hein ?

— T'étais encore partie Morgane...

Elle rougit.

— Nan, mais c'est toi. T'as une voix monocorde. Pis, c'est le sujet, c'est chiant. Pis, j'ai faim aussi.

Morgane était aussi de mauvaise foi. Nathan s'apprêtait à le lui dire en plaisantant quand un autre étudiant entra dans la salle de permanence et vint se présenter auprès du surveillant.

Le garçon portait une paire de jeans déchirés et un blouson de cuir noir guère en meilleur état. Ce dernier ne semblait d'ailleurs tenir d'une pièce que grâce à différents patches et écussons frappés de noms de groupes de métal qui cachaient tant bien que mal l'usure. Imposante paire de Newrock, casque de moto, crâne rasé et un visage tuméfié enfonçaient le clou de l'accoutrement « Bad Boy ». Nathan l'avait déjà croisé dans la cour, il traînait dans un groupe que beaucoup surnommaient « Les Blousons Noirs » par manque d'imagination. Mais s'ils n'avaient pas encore été expulsés de Sainte Marie du Port, cela signifiait que leur profil de gros durs relevait plus de l'attitude que d'une réelle volonté de se la jouer Bad To The Bone.

Le nouveau s'approcha d'eux dans un bruit de chaînes métalliques, celles de son porte-monnaie accroché à la ceinture et de son trousseau de clés sur un mousqueton. Nathan put lire certains noms d'écussons : Accept, Black Sabbath, Trust... À défaut d'avoir un sens aigu de la mode, il avait des goûts musicaux tout à fait acceptables, du point de vue de Nathan. Arrivé à sa hauteur, le blouson noir posa les mains sur son bureau et se pencha vers lui. Son front proéminent étrécissait ses petits yeux enfoncés, sa peau était quant à elle grêlée par une acné aujourd'hui disparue. Il s'adressa à Nathan avec une haleine qui puait le tabac froid :

— C'est toi le petit génie qui fait du soutien ? Le Goret a dit que tu f'rais monter mes notes.

— Il fait pas de miracles... intervint Morgane.

— Tu me prends pour un débile, c'est ça ? menaça l'autre se rapprochant d'elle.

Elle se tourna vers Nathan, avec un petit sourire victorieux :

— Tu vois ? C'est comme ça que doit réagir un mec quand on l'agresse ! Pas s'écraser comme une lope ! (Elle revint vers le nouveau :) Moi, c'est Morgane. Le coincé avec la raie, c'est Nathan.

Le nouveau renifla bruyamment, avant de tendre une main gantée d'une mitaine de cuir vers Nathan. Pour le moment, ce dernier avait du mal à digérer que la proviseur lui ait mis dans les pattes un autre élève sans le prévenir. Elle aurait pu au moins se déplacer en personne pour le présenter ; mais à dix-huit heures trente passées, elle devait déjà être loin du lycée. Aussi le nouveau dut-il s'introduire lui-même :

Teenage RiotLisez cette histoire GRATUITEMENT !