Le rire de Nate me tira de ma torpeur. Accompagné de Siobhan et Liam, il pénétra dans la salle de réunion en me gratifiant d'un bonjour fort enjoué.

- J'ignorais, chère Madame, que les américaines étaient aussi matinales !

- Aussi surprenant que cela puisse paraître, je le suis, cher Monsieur. Il y a des boissons chaudes et des scones, servez-vous !

- Matinale et merveilleuse ! Vous êtes en train de devenir une véritable irlandaise, Roxanne Mullighan !

Je remerciais Nate pour tous ses compliments qui me redonnaient du baume au cœur. Liam vint me saluer, tout sourire. Quelques secondes plus tard, son téléphone sonna et il partit s'isoler.

Siobhan se servit une tasse de thé et vint prendre place à coté de moi.

Nous restâmes un moment silencieuse. Puis cette dernière rompit le silence.

- Quelque chose ne va pas Roxanne ?

La voix de Siobhan était douce et rassurante. Elle me faisait penser à celle de ma maman et à cette simple évocation, l'envie de pleurer me reprit. J'arrivais tant bien que mal à me ressaisir mais rien n'avait échappé à mon amie irlandaise.

- J'ai passé une mauvaise nuit, c'est tout. Ne t'inquiète pas, je dormirai mieux ce soir, après une dure journée de labeur et....

Siobhan hocha la tête dans ma direction en haussant les sourcils. Visiblement, je ne mentais pas très bien.

- Tu es partie à toute vitesse hier, tes yeux sont rougis parce que tu as pleuré et non pas à cause d'une insomnie. Et depuis que nous sommes arrivés, tu guettes la porte sans relâche. Dis moi si je me trompe mais ce n'est pas Sofia que tu attends.

Siobhan avait vu juste. Cette jeune femme était vraiment observatrice et très perspicace. Je devais lui faire part de mon baiser avec Jamie mais pas ici.

- Tu penses que Liam peut échanger les binômes?

- Oui je peux lui en toucher deux mots, si tu veux.

- Demande lui de nous mettre ensemble et je te raconte tout.

- Très bien, je m'en charge dès qu'il revient.

La porte s'ouvrit brusquement et Sofia pénétra dans la salle de réunion. Même pour aller à la campagne, Miss Peau de Lapin avait mis le paquet. Jean skinny ultra serré, chemisier en soie et petite veste en cachemire, bottes cavalières en cuir. Sa couche de maquillage semblait ex-aequo avec la couche de laque qu'elle avait utilisé pour ses cheveux.

A coté d'elle, Siobhan et moi avions l'air de vulgaires cendrillons. J'avais pris ce que j'avais trouvé dans mon placard : un legging épais, un t-shirt noir près du corps, une veste large en coton et des Doc Martens pour affronter la tourbe. Je m'étais maquillée légèrement pour contrer la mine décrépite de la veille et j'avais laissé mes cheveux de sauvageonne aux affres du vent qui soufflait continuellement depuis le début de la semaine. Siobhan avait elle aussi opter pour un legging épais qu'elle avait agrémenté d'un t-shirt Harry Potter, d'une grosse veste en laine noire et de bottines fourrées. Pas plus de maquillage pour elle non plus et un chignon en guise de coiffure, nous étions donc loin du défilé Prada qui se jouait à l'autre bout de la pièce.

- Nous voilà bien Roxy. Madame la châtelaine s'en va rendre visite au petit peuple.

Je pouffais de rire malgré moi et m'attirait les foudres de Sofia. Elle allait ouvrir la bouche quand l'arrivée de Jamie la coupa dans son élan.

Les traits tirés, la mine fatiguée, le visage fermé, ce dernier semblait ne pas avoir beaucoup dormi. Vêtu d'un jean, d'un simple t-shirt noir et d'une veste à capuche, il n'avait pas pris la peine de se raser, ni même de se coiffer. Malgré tout, mon cœur se gonfla dans ma poitrine et le rose me monta aux joues instantanément. Il salua tout le monde, se servit une tasse de café et partit à la recherche de Liam. Quelques minutes plus tard, tous deux étant revenus, la réunion pouvait commencer.

An irish love (En Réécriture )Lisez cette histoire GRATUITEMENT !