Chapitre 34-2

4.7K 704 199
                                                  


Ce dernier, au lieu de fuir terrorisé, se mit à partir d'un rire sonore et moqueur tandis que Nicolas s'approchait de lui d'une démarche menaçante.

— Parce que tu crois que je ne le sais pas peut-être ! Tu joues au grand méchant loup mais as-tu la moindre idée de ce que je suis ? termina-t-il dans un grondement menaçant alors que Nicolas, sans tergiverser plus longtemps, se jetait sur lui.

Malgré l'énergie envoyée par Nicolas, j'étais toujours au sol, immobilisée par une terrible faiblesse et des tremblements incontrôlables, lorsque le combat débuta. Devant mes yeux impuissants je vis Nicolas tenter une approche frontale, le bras levé, pour viser Ivory à la tête. Ce dernier se contenta de se ramasser légèrement sur lui-même, un sourire moqueur sur ses lèvres minces. Je vis à peine sa main bouger lorsqu'il contra l'attaque de Nicolas comme si ce dernier n'était qu'une vulgaire mouche, l'envoyant se fracasser contre une étagère métallique remplie de béchers et de récipients en verres qui tombèrent sous le choc, se fracassant au sol.

— Tu n'es pas de taille contre moi...louveteau ! le railla-t-il en s'approchant de lui avec une rapidité inouïe avant de le saisir rudement par son tee-shirt pour le redresser brusquement.

— Tu te croyais vraiment le seul à avoir survécu durant toutes ces années ? ricana-t-il en le soulevant d'une seule main, sans le moindre effort.

— Vous n'êtes pas un loup-Garou...je l'aurais senti, lui répondit Nicolas qui, à mon grand étonnement, n'essayait même pas de se défendre. Seuls ses traits contractés et ses poings serrés, trahissaient à quel point il était en rage.

— Tu es tellement jeune...tu n'y connais vraiment rien ! Pourtant tu dois bien la sentir, cette force qui te paralyse, t'empêchant de te rebeller contre moi ?

— C'est seulement dû aux drogues que vous m'avez injecté...

— Oh non et tu le sais parfaitement ! Tu voudrais t'en convaincre mais la vérité c'est que le véritable Alpha dans cette pièce...c'est moi et moi seul ! rugit-il en projetant Nicolas à travers la pièce avec une force surhumaine.

Je le regardai avec horreur s'approcher du mur à une vitesse folle, devant le regard réjouit de Ivory mais à la dernière seconde il sembla sortir de sa catatonie et dans un impressionnant mouvement tournant, atterrit sur ses pieds à quelques centimètres à peine de la paroi de béton. Ses yeux luisant d'une intense lueur jaune et sa posture ramassé ainsi que ses muscles tendus à l'extrême me disait qu'il n'avait pas du tout l'intention de se soumettre à ce nouvel Alpha auto-proclamé.

Une vague de chaleur et de puissance brute me submergea et je sentis mes forces me revenir tout à coup. J'allais me lever pour lui prêter main forte quand un regard appuyé de sa part me fit comprendre que je devais jouer les petites louves soumises et inutile encore un petit peu.

— Pourquoi suis-je encore debout, si tu es si puissant que tu les dis ? le provoqua-t-il d'une voix sourde et caverneuse.

— Résiste, tu as le droit d'y croire, même si c'est complètement inutile. Tu devras t'incliner devant moi et me céder ta meute...ou mourir. Ce qui, au final, donnera le même résultat ! le menaça-t-il en s'avançant de nouveau vers lui, son bras partiellement métamorphosé levé au-dessus de sa tête en un geste équivoque et menaçant.

— Vous n'aurez jamais Rose, le prévint-il alors que ses deux mains commençaient à se transformer à leur tour.

— Cette petite dinde est déjà à moi. Regarde, elle est pétrifiée par mon pouvoir.

Ombre Fauve (sous contrat d'édition )Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant