27 ## Now You Know

1K 106 24

Tout avait réellement changé. Depuis que j'avais embrassé, Tomas...
Mes sentiments n'étaient toujours pas affirmés mais il y avait quelque chose qui était en train de se passer.
C'était notre secret. A nous.

Tomas était quelque chose d'unique. Et il était très attaché a moi, il ne le cachait plus. On parlait pendant des heures au téléphone et on agissait comme si de rien n'était devant les autres. Mais je n'arrivais pas a me laissé aller.
Mais aujourd'hui tout allait basculer.
On venait de faire un appel général au lycée, m'appelant pour aller dans le bureau du proviseur.

C'était simple, j'étais terrifié. Mon corps entier était immobile. Je ne pouvais plus bouger, mon corps ce dirigeait vers le bureau mais mon esprit était complètement ailleurs.
Je pensais au pire. Je pensais a Tomas et a son regard ce matin. Et surtout pourquoi moi ?
J'ai lentement ouvert la porte pour voir une équipe entière de policiers.
Mon cœur a commencé a battre terriblement vite. Qu'avais je fait ?
Mme Rosier est venu me voir, un sourire discret sur les levres.

Mme Rosier : Bonjour ma belle, viens... Assis toi ?

- Que se passe t il ? J'ai fait quelque chose de mal ?

Ma mère est entré dans la salle, paniqué. Que quelqu'un m'explique pourquoi ma mère est la a 8h du matin dans mon lycée ?
Je me suis levé pour l'accueillir dans mes bras.

- Maman il se passe quoi ?

Maman : Je ne sais pas mon cœur... Je ne sais pas...

Sa voix tremblait. Elle avait le regard qui allait dans tous les sens. Puis un officier est venu vers nous, nous a demandé de nous assoir. On allait enfin savoir quel était le problème avec moi. Et les mots qu'il a prenonces étaient tout sauf ce dont je m'attendais.

❤️ Tomas ❤️

- C'est quoi le problème avec Siénna, frère ?

Elle a quoi ma Sienna ? Des rumeurs circulaient depuis ce matin mais je ne comprenais rien du tout. Personne ne savait qui était attendu dans le bureau du proviseur, on savait seulement que des tad de policiers y étaient. Mon oncle ne m'avait rien dit. Je commencais a vraiment stresser. Moussa ne savait pas non plus, Cadi... Personne. Même pas moi. Et Sienna avait l'air tout autant surprise que nous. Mais quand j'ai reconnu Mme Lewis traverser la cour du lycée j'ai compris que quelque chose n'allait pas.
Moussa a couru vers sa mere, ils parlaient vivement. Sa mère était au bord des larmes, je le sais, je le sais parce que Sienna est dans le même état quand elle a envie de pleurer.
Ses yeux fuient toujours les miens, sa voix se brise et elle tremble des mains. Je ne pouvais plus reste ici sans rien faire. J'ai donc quitté les autres en douce, avant que Moussa ne revienne. J'ai presque couru vers le bureau de mon oncle. J'ai attendu. La porte était entre ouverte après l'arrivée de la mere de Sienna. J'ai du écouter, malgré mon cœur qui battait dans mes oreilles. Ce n'était pas du a l'effort physique mais a ma peur que j'éprouvais, pour elle.

Je suis resté la un instant avant d'entendre une voix. Un officier.

Officier : Mme et Mlle Lewis voulez vous bien vous assoir un moment s'il vous plaît.

J'ai glissé un oeil dans la salle. Ils étaient devant moi. Il tenait un papier entre ses mains. Il l'a lentement soulevé pour leur montrer. Sienna a eu un léger haut de coeur. Ses yeux sont devenus brillant, ses mains ont tremblé, puis elle a détourné les yeux.

Officier : Sienna ? Regarde, est ce lui ? Est ce le garçon qui t'a violé ?

☀️ Sienna ☀

𝐄𝐈𝐆𝐇𝐓𝐄𝐄𝐍.Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant