Chapitre 13

24 3 0



                                        Cette nuit là, fut la nuit la plus longue qu'elle n'avait jamais vécue auparavant. Du moins, ce fut l'impression qu'elle eut. Après le départ de la troupe de vampire : Auguste Fletcher, Dylan, Ian, Aron et Byron Bloom, Lucie s'était endormie comme une masse et ne s'était réveillée que treize heures plus tard. Elle ne savait pas trop si c'était sa mort, sa renaissance en tant que vampire ou bien l'étrangeté de tout ce qui avait pu se passer les dernières vingt-quatre heures qui l'avaient le plus fatigué. Fletcher lui avait défendu d'aller où que ce soit ou même sortir de chez elle tant qu'il n'avait pas trouvé une solution convenable à son problème. Problème.
Le mot était cruellement bien choisi. Lucie Peters était non seulement devenue vampire mais était également redevenue vampire et qui plus est, un vampire alpha.
En bref la jeune fille était bien enfoncée dans la mouise jusqu'au ras du cou.
D'après ce qu'avait dit Fletcher, il était trop dangereux que son existence soit révélée à tous mais encore plus dangereux si on ne connaissait pas son existence. Mais il n'était pas question que toute son existence change pour autant.
Elle avait changé et n'était plus la même (biologiquement parlant ?), certes, mais elle avait une famille, un boulot, un lycée... De plus si elle changeait toutes ses habitudes maintenant, il serait facile de la repérer... mais que pouvait-il lui arriver de pire que la mort ?
Son réveil sonna.

Lucie émit un grognement en ouvrant un œil, puis s'enfouit encore plus sous sa couette. Elle avait beau être un vampire, son sommeil était toujours aussi sacré..
La porte s'ouvrit dans un énorme fracas.
La jeune fille sortie discrètement sa tête de sous son oreiller pour voir qui était entré, à peine étonnée que quelqu'un puisse entrer chez elle après tous les derniers évènements, mais elle ne vit personne. Elle émit un autre grognement et replaça son oreiller.
- DEBOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT ! hurlèrent deux voix.
La couette disparut soudain pour se retrouver par terre. Lucie, folle de rage hurla à son tour :
- VOUS AVEZ UN GRAIN DANS LA TETE OU QUOI ?!
Puis elle se souvint qu'elle ne portait que des sous-vêtements et rougit. Aron et Byron ne semblaient pas très perturbés et se dirigeaient vers la fenêtre pour l'ouvrir.
- Qu'est-ce que vous faîtes là, déjà ? Propriété privée, ça vous branche ?
- Je suis déçu,... commença Aron.
La jeune fille haussa les sourcils.
- ... t'aurais dû être choqué plus que ça qu'on soit dans ta maison et qu'on entre dans ta chambre, termina Byron.
- Je suis morte et je suis devenue vampire et j'ai appris que c'était une « simple » question de génétique ! Me choquer plus que ça serait impossible, grogna Lucie en se remettant sous sa couette à terre.
Telle une chenille sous sa couette, elle rampa vers son dressing, prit quelques vêtements et fila vers la salle de bain. Elle prit une douche et se changea rapidement enfilant un legging noir aux motifs pacman et un énorme pull noir.

Lorsqu'elle arriva au ré de chaussée, elle trouva Dylan et Ian qui s'occupaient à ranger des cartons. Lucie voulut grogner mais se rappela que c'était la seule chose qu'elle avait faite depuis qu'elle s'était levée. Elle alla donc dans la cuisine, prit du fromage blanc, y mit du coulis de fruits rouges et prit également une cuillère pour commencer à manger.
Tous les membres de Free Fire se mettaient tranquillement au travail. Dylan triait ses affaires, il était toujours très délicat et avait un air angélique remarquable si bien qu'on avait l'impression que de petites étoiles brillaient sur son visage, Aron et Byron jonglaient avec leurs affaires tandis que Ian, mettant accidentellement le feu (d'une étrange couleur bleue) à quelques cartons, rallait pour les éteindre.
Son immense maison se transformait en un immense bordel. Chouette !
Lucie ne savait pas très bien si elle devait paniquer à l'idée que des vampires se tapent l'incruste chez elle, même si elle en était une aussi maintenant, ou si elle s'effrayait elle-même par son calme absolu. Tout ce dont elle était certaine, c'est qu'elle était fatiguée.
- Puis-je savoir pourquoi vous vous installez ici ? demanda-t-elle.
- Ordre de Fletcher et du Grand Conseil, répondit Ian d'un ton sans joie. On doit assurer ta protection.
Super, Lucie était à peine étonnée.
Elle continua à manger tranquillement son bol de yaourt, et prit l'information en note. Bien, elle était précieuse, une bonne chose à savoir si elle rencontrait des problèmes avec le soi-disant Grand Conseil.
- C'est trop génial, on va former une petite famille ! se réjouit Dylan.
Tous le regardèrent d'un air blasé. Il avait complètement pété les plombs celui-là !
Ça y est, c'était un bataillon d'étoiles filantes qui explosaient sur son sourire maintenant, Lucie n'avait pas de doute c'était le plus gentil des quatre au contraire de ses premières impressions. Elle arrivait à peine à croire que c'était lui qui avait essayé de boire son sang.
En parlant de sang, elle renifla un peu et sentie une odeur remontée d'un énorme bac de congélation.
Bac qui ne lui appartenait pas et qu'Aron branchait sous la large table de bar.
Elle se leva en reniflant et fila en chaussette vers celui-ci et l'ouvrit. Ses yeux s'écarquillèrent et elle dût réfléchir quelques secondes avant de pouvoir articuler quelque chose.
- Pourquoi y a-t-il des centaines de pochettes de sang dans ce congélo ? demanda-t-elle.
- Pourquoi y a-t-il des légumes dans ton frigo ? rétorqua Ian.
Bon d'accord, c'était pour se nourrir, elle n'était débile, elle l'avait deviné. Lucie retint un rire mauvais. Ils étaient plutôt bien élevés les vampires en fait, ils n'allaient plus directement à la gorge des gens. Elle reprit une bouchée de yaourt fruité et grogna, Ian semblait s'être levé du mauvais pied (du moins encore plus que d'habitude).
- Vous les avez-eu où ?
- A l'hôpital, comme tout le monde, dit Aron.
Nouvelle bouchée de yaourt.
- Ce qui est vexant, dit platement Lucie, c'est que des centaines de personnes meurent chaque jour car ils manquent de dons du sang.
Tous la regardèrent, ahuris, prendre encore une bouchée de son yaourt et refermer le bac en retournant vers le canapé.

Elle s'assit tranquillement en continuant de manger, son bol de yaourt était vraiment énorme vu qu'elle avait eu l'impression en se levant qu'elle n'avait pas mangé depuis des jours.
Byron sauta sur le canapé à côté d'elle ce qui la fit ratée une énième bouchée de yaourt.
- Tu as très, très faim on dirait, constata-t-il avec un sourire narquois.
Sourire qui signifiait qu'il voulait dire quelque chose qui n'allait pas plaire à la jeune fille.
- Merci de cette constatation, Einstein ? fit-elle, incertaine.
- Tu es sûre que tu veux pas boire du sang ? demanda-t-il en lui tendant une poche.
La jeune fille faillit recracher ce qu'elle avait dans la bouche et lança un regard de braise au garçon.
- Non, non et non. J'ai beau être vampire maintenant il est hors de question que je boive du sang humain !
- Roh, tu veux aller chasser les écureuils comme les vampires végétariens ?
Lucie cligna des yeux un nombre incalculable de fois.
Ce qu'il venait de dire était complètement contradictoire.
- Des vampires végétariens sont des vampires qui boivent que du sang animal c'est ça ? Ils mangent pas que des légumes ?
- Exactement, dit-il, et ils sont tellement peu nourris que l'on dirait des cadavres.
Lucie grimaça en regardant Aron faire une imitation douteuse qui ressemblait plus à celle d'un zombi. Il rigola un peu puis repris son sérieux :
- Non, vraiment il va falloir que tu en boives un minimum. Et les alphas peuvent boire plus de sang que nous tous réunis en une journée alors c'est très sérieux.
- Je donnerais ma part aux pauvres malades des hôpitaux, dit-elle en faisant des yeux d'ange.
Ian soupira tandis que Byron piqua une cuillère dans le yaourt de Lucie. Elle allait lui faire part que quitte à choisir entre sa vie et son yaourt elle choisirait son yaourt, lorsque Dylan se pencha vers elle. Il ressemblait plus à un papa poule (extrêmement séduisant d'accord, surtout avec tout ce qui brillait) qu'à un vampire. Vampire qui avait tenter de l'agresser voire de l'assassiner, deux jours plus tôt soit dit en passant.
- Il a raison, dit-il. Si tu ne bois pas de sang tu vas finir par en subir les conséquences.
Il avait un regard très sérieux et Lucie n'en dit rien. Elle avait un peu peur de tout ce changement, tout de même, même si cela ne se voyait pas trop. Dylan claqua des doigts et tous les cartons disparurent.
- Je voulais qu'on déballe les cartons comme les humains, pour ne pas trop t'impressionner, mais j'avoue que c'est particulièrement fatiguant.
Lucie soupira. Elle était à la fois heureuse et malheureuse. En fait elle ne savait pas trop ce qu'elle ressentait. Ils avaient donc bien décidé de s'installer ici.
- Vous pouvez vivre, manger et boire ici, vous pouvez utiliser votre magie, vous pouvez remplir votre rôle de chasseurs de vampires mais il y a une chose que je veux que vous me laissiez faire.
- Qu'est-ce que c'est ? demandèrent en même temps les jumeaux.
- Lundi j'irais au lycée.

AméthysteLisez cette histoire GRATUITEMENT !