Texte 80

5.2K 192 2

Texte 80:

Le lendemain au réveil j’avais une lettre de ma mère. Elle disait qu’elle était partit très tôt ce matin car elle avait rendez-vous. Manque de pot le seul jour où elle est pas la j’ai des douleurs au ventre, sa me tirait de partout. Alors j’appelle mon père sa répondait pas, j’appelle ma sœur.

Ma sœur: oui qu’es qu’il y a ?

Moi: J’ai trop mal au ventre c’est normal ?

Ma sœur: J’en sait rien mais en tout cas t’accouche pas maintenant normalement donc peut être , bouge pas j’arrive tout de suite je t’amène chez le médecin.

Moi: Ok à de suite !

Je m’habille vite fait, un léger coup de crayon, brossage de dent tout sa dans la douleur et je sort dehors et entre m’assoir dans la voiture de ma sœur le plus vite que je pouvais. Quand j’étais debout les douleurs étaient plus fortes, quelques minutes plus tard on arrive chez le médecin. Il y avait encore personne alors elle me prend directement et m’examine le ventre.

Docteur: Votre bébé na rien c’est vous, juste quelques douleur car comme vous avait pris que dans le ventre il faut le supporter.

Moi: Ok et sa va devenir de plus en plus pire dans les 3 mois qui me reste ?

Docteur: Non un peu moins car vous allez prendre ces médicaments pour femme enceinte d’accord ?

Moi: Oui merci

Ma sœur me ramène chez elle pour s’occuper un peu de moi, en arrivant je regarde mon portable j’avais des massages de Louis me demandant pourquoi j’étais pas la et si tout allait bien alors je lui répond vite fait et je vais m’allonger sur le canapé. Une demi heure à passé, et ma sœur reçois un coup de fil de ma mère. Elle paniquait depuis au moins un quart d’heure car elle savait pas ou j’était et que je répondait pas. Mince, j’avais oublié de lui laisser un mot mais bon aussi j’avais trop mal et pas le temps. Immédiatement après le coup de fil elle se met en route pour venir ici. Elle me récupère et me ramène à la maison, je me couche dans mon lit quand j’entend sonner à la porte. Ma mère va ouvrir, c’était mon père, le pauvre elle lui avait fait une peur bleu à lui aussi en lui disant que j’avais disparu. Alors il entre dans ma chambre, quand il ma vue il à fait un sourire et s’est assis à côté de moi. 

Mon père: Ma chérie tu nous à fait peur tu sais ?

Moi: Oui je suis désolé mais j’avais vraiment mal et j’ai pas eu le temps de laisser un mot.

Mon père: C’est pas grave t’inquiète.

Puis il s’en va et ma mère viens me voir on parlait de tout et de rien puis on est venu au sujet de Didier, son nouveau copain.

Ma mère: Mais ma chérie pourquoi tu veux pas qu’il vienne s’installer ici, ta peur ?

Moi: Non… Fin oui maman j’ai peur comprends depuis papa ta plus jamais ramener tes hommes à la maison, et je sais pas comment gérer sa, j’ai plus confiance aux hommes que je connais pas j’ai peur qu’il recommence à te battre et je pourrais pas supporter sa. Même si je sais qu’ils sont pas tous comme sa ou qu’ils peuvent changer comme papa mais je peux pas sa me bloque, je suis désolé.

Ma mère: T’inquiète Marie je te comprends mais tu sais il est pas comme sa c’est pour sa que j’ai attendu autant de temps avant de te le présenter je voulais être sur que sa fonctionne avant.

Moi: Oui j’espère ! Je veux bien essayer de le connaitre mais je te promets rien !

Ma mère: Ok ma chérie ! Sa te va si il viens manger ce soir ?

Moi: Oui si tu veux ! Avec son fils ou pas ?

Ma mère: Oui c’est Noah, tu va voir tu vas craqué il est tout mimi, c’est un petit blondinet avec des yeux au taquer bleu. Puis en plus tu va pouvoir pouponner et t’entrainer avant le tien !

Moi: Ouai sa va être cool sa !

Plus tard sa sonne, je vais ouvrir, première rencontre sa c’est plutôt bien passé, pendant le repas aussi aucun blanc, on parlait, on rigolait. Apparemment ma mère avait trouver le bon, un qui veut toujours faire partie de notre famille malgré ma situation. En plus il était super sympa mais le pire c’était Noah, il était à craquer et trop mignon il faisait que sourire. C’est trop marrant il essayer de marcher, il commence à vouloir faire ses premiers pas. Fin bref tout c’est bien passé finalement. Puis sans m’en rendre compte, c’était passé tellement vite qu’on était déjà en mars, le 10 c’était le jour ou on déménager dans une maison un peu plus grande pour pouvoir accueillir Didier et Noah. C’est vendredi normalement Louis viens chez moi le soir, oui depuis quelques temps il viens passé tous les week-end à la maison, mais la il n’était toujours pas la …

Chronique d'une ado ordinaire enceinte à 15ansLisez cette histoire GRATUITEMENT !