Chapitre 28

99 6 0

Chap.28

Moi: j'suis là

B-M: C'est JE suis là et Michelle vient de me dire que tu n'as jamais eu d'activités parascolaires et qu'elle t'a vu en compagnie d'un garçon. Qu'est ce que tu as à me répondre?

Moi: ...

B-M: j'attends

Moi: j'ai rien à répondre, je l'avoue

(C'est mieux d'assumer les conséquences de nos actes)

B-M: d'accord, au moins tu n'as pas eu le culot de me mentir

(Ouais.. langage s'il vous plait)

Moi: c'est quoi la suite?

B-M: punition

Moi: quel genre?

B-M:

•pas le droit de regarder des films

•tu te couches à 7 heures

•pas touche à Facebook

•Tu fais tous tes devoirs et tu me les montres

•tu rentres à la maison à 3h30

Moi: mais.. c'est trop exagéré! En plus t'es ma mère véritable, juste une mère de remplacement puis en plus t'es mal tomber car j'en voulais pas. (L'ais je blessée? Car je l'ai dit pour la blesser justement)

B-M: t'as le culot d'être insultante, plate pour moi, j'suis faite forte. Ça ne marchera pas avec moi

Moi: c'est JE suis faite forte, et non j'suis

B-M: c'est moi l'adulte ici! Ne te pas pour meilleure que moi!

Moi: alors montre l'exemple! Car d'après ce que je vois, t'en es un mauvais

B-M: maintenant, ça suffit! Tu dis juste un mot, je dis bien un mot et tu je pourras pas rester à l'école plus longtemps et les vraies sanctions beaucoup plus sévères seront ajoutés

Moi: (Arggh, je vous l'avais dit, ça n'en vaut pas la peine de négocier avec elle lorsqu'elle est en colère. Elle change d'humeur vite je trouve! Peut être qu'elle est dans sa période?) Mais non, qui te dit que tu peux prendre des décisions à la place de mon père? Et comme.. je ne te considèrerais jamais comme une BM ou une mère. Jamais! Tu peux toujours rêver!

Marlène (B-M, d'un ton sec et sévère): dans ta chambre, tout de suite!

Moi: je t'obéis parce que je veux vite me débarrasser de toi et de tes filles insupportables et non parce que tu me le demandes

Marlène: ben, vas-y. on sera tranquille pendant ce temps!

Moi: Ok! (méchamment)

Je ne comprends pas mon père. Pourquoi? Parce que Marlène est surtout pas comme ma mère. Je sais ..

Vous allez sûrement me demander; comment ça que tu connais ta mère alors qu'elle est morte lorsque tu avais 3 ans? Je vous répondrais; je sais, vous avez raison. Mais je le sens, au fond de mon coeur, quelle n'était surtout pas comme Marlène. Non. Je la décrirai comme souriante, passionnée de la mode et surtout mère poule.. Lol!

Un nouveau départLisez cette histoire GRATUITEMENT !