Chapitre 8 : J-2

300 19 4

CHAPITRE 8 : J-2

[CLARY]

Ma mère m'emmène aujourd'hui. Donc je suis obligée d'aller en cour. En plus, aujourd'hui, c'est la «ONLY SPORT DAY». En gros, on fait plein de sport. Autant ne pas venir.

Je suis dans la voiture de ma mère. Elle doit me déposer à l'arrêt car le collège est bien trop loin de son travail.

On arrive à l'arrêt. Iz est déjà assise sous l'abri du bus. Elle m'a vu mais elle a tout de suite tourné le regard. Elle me fait la tête, j'ai compris. Mais franchement, c'est moi qui devrait être énervée. Elle devrais me remercier de l'avoir pardonné. Mais je dois savoir si cet histoire de déménagement est vrai ou non.

Je m'assieds et j'attends que ma mère parte. Lorsque la voiture s'éloigne, je me tourne ver Iz.

MOI : C'est vrai ?

IZ : ......

MOI : C'et vrai que tu déménages ?

IZ : ......

MOI : Sérieux, réponds quoi !

IZ : ......

MOI : Gamine, juste une gamine. C'est surtout parce que t'a rien à dire que tu parles pas.

[ISEULT]

Je me lève brusquement. Je prends mon sac et rentre dans le bus qui venait d'arriver. Je continue l'ignorance avec Clary, surtout pour éviter de l'étrangler. Mais elle ne comprends pas, et elle continue, comme une idiote.

CLARY : Je savais que tu mentais. J'avais raison. Tu n'es qu'une lâche en faite. Tu ne sais même pas faire face à tes problème.

Je me retourne soudainement.

MOI : Non, tu as raison. Étant donné que TU es mon problème, je ne voudrais pas te regarder en face car je risque de recevoir une éclaboussure de ton égocentrisme en plein dans l'œil. Désolée !

Ce dernier mot était d'une ironie tellement bien dosée que le bus entier se met à m'applaudir et à siffler dans tous les sens. Je souris. J'espère que maintenant elle comprend.

_._._._._._._._._._._._._._._._._._._._._._._._._.

Je ne veux pas raconter cette journée.

C'était juste des reproches de Clary, et des questions du reste de l'école.

OUI BON SANG, C'EST VRAI ! JE PARS ! POUR TOUJOURS ! JE PARS EN AUSTRALIE !

Les gens pensent me faire plaisir en venant s'intéresser à mon histoire. Mais non. Ça me fait juste du mal. Je n'ai pas envie de partir, mais je n'ai pas le choix.

Demain, je vais dire la vérité à tous le monde : aux élèves, aux profs, à tous le monde. Le fond de ma pensée. Je ne les reverrais plus, alors autant être honnête.

------------------------------------------------------------

Je fais une dédicace à :

> Manon, que j'aime et je soutiens dans ce moment difficile. S'il vous plaît, lisez son livre «Laisse-moi m'en aller» de @ManonL

> Magguie, une magnifique rencontre et une véritable amie, que j'aime énormément @Magguiie

> Louise, une super amie, pote d'allemand et d'euroA avec qui je rigole beaucoup et que j'adore @Louiise

Sydney's dreamLisez cette histoire GRATUITEMENT !