❦ P r o l o g u e ❦

811 108 45

- Ce n'est pas la première fois que ça vous arrive, je me trompe ?

Il n'avait pas dit à quoi il faisait référence, mais je l'avais compris. Mes yeux fixaient toujours la route, ne voulant pas la quitter pour rencontrer ceux de monsieur Bennett. Je n'en avais pas la force. Je ne me sentais pas prête à en parler avec lui sous prétexte que nous avions échangé plusieurs fois en quelques jours.

- Pourquoi vous forcez vous à porter un masque afin de cacher vos émotions ?

Je le regardais à présent, un peu surprise par sa question. Je ne savais pas si je devais le féliciter pour avoir compris la réalité ou si je devais juste lui dire d'abandonner sa question. Je trouvais ça un peu brutal de sa part, en réalité.

- Vous vous lancez dans la psychologie maintenant ? dis-je en tentant de ne pas paraitre trop froide.

Ce dernier sembla comprendre le ton que je souhaitais employer puisqu'il gloussa doucement, secouant la tête.

- Du tout, mais j'aimerais mieux vous comprendre. Je sais que quelque chose ne va pas, je le vois juste en vous regardant.

Ce fut à mon tour de rire, si seulement une chose n'allait pas dans ma vie, tout aurait été bien plus simple. Cependant, ce n'était pas le cas.

- Croyez moi, vous ne voulez pas le savoir, répondis-je simplement, merci encore et bonne nuit monsieur.

Sur ces derniers mots, je quittais la voiture, ne lui laissant pas le temps de répondre. Ce dernier sembla abasourdi avant de redémarrer le véhicule, partant presque immédiatement. Je regardais tristement les phares s'éloigner dans la nuit noire, avant de me mettre à marcher, me rendant réellement chez moi.

Il était bien la première personne à avoir vu ce masque, et même si je mourrais d'envie de tout lui raconter, sachant pertinemment que cela me retirerait un poids des épaules, je ne pouvais pas. Cette vie était mon combat, mon enfer, et personne ne méritait de connaitre l'histoire bien trop sombre. Je voulais être sauvée, mais c'était comme si j'étais incapable de croire à l'idée que quelqu'un puisse m'aider, que quelqu'un veuille m'aider.

RAPPEL : LE PROLOGUE N'EST PAS LE DEBUT DE L'HISTOIRE, C'EST UN EXTRAIT DE L'UN DES FUTURS CHAPITRES.

RAPPEL : LE PROLOGUE N'EST PAS LE DEBUT DE L'HISTOIRE, C'EST UN EXTRAIT DE L'UN DES FUTURS CHAPITRES

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.
❀ Paper Hearts ❀ (Stydia) [TERMINÉE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !