Anxiété et angoisses

82 9 0

Os issu de mon Fandom Fall Challenge. /AU Monde Morderne/

Le jour que redoutait le plus Castiel était enfin arrivé ; sa première rentrée dans son nouveau lycée. Il était malade rien que d'y penser. Il ne voulait pas aller dans cet endroit effrayant qu'était sa nouvelle école. Le lycéen le sentait très mal. Le plus jeune de la fratrie Novak avait eu beaucoup de difficulté à se lever et à se réveiller. Il avait été comme paralysé au moment du réveil. Son corps ne voulait pas lui répondre. Castiel avait dû se lever car son grand frère Gabriel avait insisté pour que son petit frère se lève. Il n'avait donc pas eu le choix que de se lever et affronter le monde extérieur. Le lycéen aux cheveux ébènes avait eu la boule au ventre en se couchant et elle était toujours présente et cela s'aggravait. L'estomac du jeune Novak était tordu dans tous les sens. Il n'avait pas dormi de la nuit imaginant le pire des scénarios pour cette rentrée.

Plus le temps passait et plus son état s'empirait. Son frère avait bien essayé de le faire sourire de bon matin mais en vain. Gabriel et Castiel avaient seulement quatre ans de différence. Castiel était très proche de son plus jeune frère, les autres étaient plus distants avec lui même s'il aimait beaucoup sa sœur Raphaëlle. Michel et Lucien les deux jumeaux et aînés de la fratrie étaient toujours en désaccord sur tout et se disputaient très souvent. Cela n'aidait pas Castiel avec ses problèmes d'angoisse cette atmosphère familiale tendue. De plus, leur père était partit de la maison familiale laissant ses deux fils aînés gérer leur frère et sœur. Personne ne savait où il était passé. Cela affectait beaucoup le jeune Castiel qui était très proche de son père.

Le jeune Novak resta plusieurs minutes à contempler les parois de la douche dans sa tenue d'Adam avant d'allumer les jets. La peur lui prenait les tripes. Il ne pouvait plus bouger. Ses pensées divaguaient vers des scénarios catastrophes. Rien ne se passait correctement lorsqu'il souhaitait qu'une journée se passe normalement alors il avait arrêté et cela n'était pas mieux pour autant. Les personnes le trouvaient tout le temps bizarre avec ce trench coat beige. Il avait tout entendu à son sujet. Les élèves s'acharnaient tout le temps sur lui pour aucune raisons et Gabriel défendait toujours son petit frère. Castiel ferma donc les yeux et souffla un bon coup avant de prendre le courage d'allumer la douche. Il essayait de faire tous ses gestes quotidiens le plus lentement possible pour retarder l'échéance. Malheureusement, il savait très bien que cela ne servait strictement à rien.

Le petit dernier de la famille Novak s'habilla donc lentement en ruminant toujours ses pensées noires et ses scénarios catastrophes. Quelqu'un se mit alors à tambouriner avec force à la porte.

«  Dépêche tes fesses, Castiel ! Gabriel t'attends déjà dans la voiture ! Tu vas être en retard ! »

C'était Michel. Castiel n'aimait pas son frère lorsqu'il était agressif comme cela et surtout le matin. Mince, cela devenait de moins en moins possible de se défiler pour aller au lycée. Gabriel l'attendait déjà dans la voiture et il n'était pas très patient même s'il ne voulait pas le montrer à son petit frère.Ce dernier avait développé une capacité d'observation à défaut d'être à l'aise avec d'autre personne que sa famille. Il avait toujours été très seul même si sa meilleure amie Charlie l'avait beaucoup aidée dans son précédent environnement. Elle lui manquait. Pourquoi avait-il fallu qu'ils déménagent ? Le monde était bien cruel avec lui.

Il ouvrit alors doucement la porte à son frère qui lui fit de gros yeux. Castiel n'aimait pas ce regard bleu glacial. Même si son frère avait la même couleur de yeux que lui, le lycéen n'avait jamais pu regarder son grand frère dans les yeux. Il préférait les yeux bleus de son grand frère Lucien beaucoup plus chaleureux. Quoiqu'il en soit, il dût se mettre à courir pour finir de se préparer et attraper le petit déjeuner en vol ainsi que sa boîte pour le repas du midi. Il mis ses boots noires ainsi que son célèbre trench coat et il prit plusieurs tranches de brioches ainsi que du chocolat noir pour son petit-déjeuné de fortune. Castiel n'oublia pas son sac en bandoulière marron qui l'attendait dans le couloir. Il claqua bien la porte d'entrée pour signifier à Michel qu'il était bien partit de la maison. Un nouveau pas vers l'Enfer.

Il ouvrit la porte du 4X4 rouge de Gabriel. Castiel s'enfonça alors dans le siège en pensant déjà à toutes les horreurs que ses futurs camarades allaient lui dire. Le jeune Novak commençait à jouer avec se doigts et à se gratter le cou et les bras d'une manière frénétique. Gabriel se rendit rapidement compte de l'état émotionnel de son petit frère et lui prit les mains afin qu'il arrête ses tics attestant de son angoisse grandissante.

« Ecoute kiddo, je sais très bien que tu es angoissé pour cette rentrée comme tu l'es depuis ses dernières années mais j'ai un bon pressentiment pour cette année. Je sens que des personnes vont remuer la petite vie tranquille des Novak, essaya de réconforter le blond.

-Je ne te crois pas, il nous arrive toujours rien de bon depuis que père est parti, avoua tristement Castiel.

- Je crois en toi et tu peux changer ce que tu es Cassi, ait confiance. J'ai confiance en toi ! »

Gabriel baisa les mains de son petit frère pour le donner de la chance et de l'espoir. Ce dernier le remercia silencieusement. Le blond aux yeux d'ambre démarra enfin sa grosse voiture en direction du nouvel établissement de Castiel.

Le lycéen aux cheveux ébènes colla son front contre la vitre en regardant dans le vide. Il ne voulait penser à rien et puis il ne sentait pas la capacité de le faire. Il avait seulement des réactions suite à ses angoisses sinon son corps était totalement absent. Il chiffonna frénétiquement le tissu de son manteau et essaya tant bien que mal de se détendre. Avoir Gabriel à ses côtés était un peu rassurant. Il n'allait pas affronter cet épreuve tout seul.

Enfin arrivé devant le grand bâtiment fait de pierre rose et ressemblant à un manoir plutôt qu'un lycée, Castiel se figea en sortant de la voiture. Il ne pouvait plus avancer alors Gabriel vint à sa rescousse. Le blond serra fort son petit frère dans ses bras. Il essaya de lui donner le plus de courage possible. Gabriel savait que son frère était plus fort que ce qu'il ne laissait paraître et il croyait en lui, il était destiné à faire de grandes choses même leur père leur avaient dit que Castiel allait être le plus brillant de toute la fratrie. Il était la fierté de Gabriel . Ce denier repoussa gentiment son frère pour mettre fin à leur étreinte fraternelle.

«  Castiel, je sais que tu vas y arriver, je crois en toi et puis dis toi que je t'attendrai à la sortie si tout va mal. Allez maintenant rentre, tu vas être le dernier à rentrer.
- Tu ne veux pas venir avec moi, Gabe ? S'il te plaît, demanda tristement Castiel.
- Hélas non, je ne peux pas. C'est ton défi du jour et je serai content de toi Cass peut importe ce que tu as décidé de faire ou de ne pas faire. »

Castiel remercia une dernière fois son frère et prit une grand bouffée d'air pour affronter cet enfer sans nom. Plus il avançait vers l'entrée, plus il se mettait à gesticuler et à se gratter le haut de la tête, le cou ou encore le visage. Il n'arrivait pas à se calmer. Les couloirs étaient vide, plus aucuns lycéens. Cela suffit amplement à faire paniquer le jeune Novak ; il était en retard ! Il commença alors à regarder frénétiquement tout autour de lui et il marcha rapidement pour voir ce qu'il pouvait bien se passer, personne. Que se passait-il ? Il n'en pouvait plus ; la corde allait se rompre. Ce lycée jouait vraiment avec ses nerfs. Son cœur n'arrêtait pas de battre la chamade.

Tout d'un coup, le lycéen sentit un main sur son épaule droit et son cœur rata un battement pour encore plus accélérer par la suite. Il se retourna violemment et très affolé. Le mystérieux garçon fautif de cet ascenseur émotionnel réagit immédiatement :

«  Je suis désolé si je t'ai fait peur ! Excuse-moi. Je voulais simplement t'aider, tu semble perdu. Je suis Sam Winchester.
- Euh..Merci Sam. Castiel Novak, répondit rapidement le jeune homme au trench coat.
- Enchanté Castiel, sourit Sam. Tu n'es pas en retard rassure-toi, tu es juste venu un jour en avance. Nous préparons actuellement la rentrée avec le comité d'élève. C'est seulement demain la rentrée, tu peux te détendre. Peu de monde est présent aujourd'hui.
- Merci Sam. Et désolé de t'avoir fait peur avec mes réactions quelque peu... étranges.
- Ce n'est rien, je comprends. Si tu veux, je pourrai t'accompagner demain dans ta salle de cours afin que tu n'angoisse pas trop, proposa le grand lycéen. »

Castiel n'arrêta pas de remercier le délégué du comité d'élève du lycée. Il avait vraiment eu de la chance de tomber sur lui et de s'être trompé de jour au final. Il espérait que les angoisses soient moins nombreuses pour la vraie rentrée de demain. Le lycéen avait eu une bonne impression de Sam. Il lui semblait gentil et dévoué. Peut-être qu'après tout, Castiel avait enfin la chance qui était de son côté. C'est alors qu'il ressortit du bâtiment le cœur beaucoup plus léger.

-
Sauvez un auteur, laissez un commentaire

One Shot SupernaturalLisez cette histoire GRATUITEMENT !