Chapitre 8

79 6 0

Quand je me rendis en classe ce matin là, je passa devant le bureau de la directrice de l'orphelinat et un certain nom retenu mon attention.

Directrice: Bon Noémie, j'ai une bonne nouvelle pour toi!

Noémie: Ah oui? C'est quoi?

Directrice: J'ai trouvé une famille qui serait prête à t'adopter.

Noémie: C'est-à-dire que...

Directrice: Tu n'es pas contente?

Noémie: Oui je le suis sauf que j'avais d'autres plans...

Directrice: Quoi donc?

Noémie: Quand Laura va avoir 18 ans, on a prévu d'aller habiter en appartement ensemble. Mais comme elle est fâchée contre moi et que c'est mon plus grand rêve d'avoir enfin une famille je sais pas...

Directrice: Alors?

Noémie: Ouais. J'accepte.

Directrice: D'accord, je vais leurs dirent la bonne nouvelle. Je te dirai quand ils vont venir te chercher.

Noémie: Okay. Merci.

Directrice: Tout le plaisir est pour moi.

Noémie sortit du bureau et m'aperçut à côté de la porte. Je courus jusqu'à ma chambre avec Noémie qui courrait derrière moi en criant mon nom. Arrivé à ma chambre, j'ouvris la porte, entra dans ma chambre et referma la porte en l'a verrouilla. Quelques secondes après, j'entendis Noémie taper contre celle-ci.

Noémie: Laura, ouvre s'il te plait.

Laura: Non.

Noémie: S'il te plait. On doit parler.

Laura: Je n'ai rien à dire.

Noémie: On ne peut pas rester en chicane éternellement.

Laura: Oui. Va t'en maintenant.

Noémie: Si c'est ce que tu veux...

Je l'entendis partir et je me laissa tomber sur mon lit. Encore de la douleur. Toujours de la douleur. Je m'endormi après quelques minutes. Je me fis réveiller autour de 18h00 par Noémie qui voulait entrer dans la chambre pour aller se coucher. Je déverrouilla la porte et retourna me coucher dans mon lit.

Noémie: Est-ce qu'on peut parler s'il te plait?

Laura: Non.

Noémie: Je pars demain matin et j'aimerais beaucoup qu'on se parle avant que je partes.

Laura: Je te souhaites une belle vie avec ta famille. Maintenant, laisse-moi dormir.

Noémie: J'aurais vraiment aimé qu'on se parle... On risque de ne pas se voir demain matin, alors je te souhaites de trouver une famille qui va t'aimer comme si tu en faisait partit depuis ta naissance. Je t'aime Laura. T'es la meilleure amie que j'ai eu et tu vas énormément me manquer. Je m'excuse de te lâcher comme ça. J'espère que tu vas me pardonner un jour...

Mon rêve? Mourir. (Fiction avec 1D)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !