15 Novembre 1914

14 0 0

Je reviens de ma mission d'expédition. Les murs de terre que j'ai parcourue me paraissait plus sein là bas qu'au pied du No Man's Land. Peut-être que l'air y était plus pur? Cela m'est peut être monté à la tête et que je deviens fou. Peut être que les deux heures de branle bas de combat inutiles tous les matins commencent à avoir raison de moi. Peut être que ces poux, ces rats, cette nourriture dénuée de goût, peut être que ces bourdonnements, que ces cris, que ces angoisses permanentes, que ce sergent, que ces ennemis, que ces heures à faire le guet, que cette vie commencent peu à peu à avoir raison de moi. Je perds de plus en plus chaque jour une part d'humanité. Je redoute de moins en moins mon inévitable fin.

Je penses à lui, mon acolyte de toujours avec qui j'avais fait les quatre cents coups, avec qui j'avais tout vécu. Celui qui m'a couronné d'honneur lorsque je suis sorti avec ma première copine. Celui qui m'a soutenu lors de ma première rupture. Celui avec qui j'ai célébré la fin de mes courtes études. Celui avec qui j'ai pu partager mes rêves. Mon seul et véritable ami. Aujourd'hui, il est mort par mon inconscience.

Je pense à elle, qui comblait le vide de ma vie par des gestes de tendresse. Elle qui m'a suivi dans mes bêtises adolescentes.Elle qui a toujours pris soin de moi, même dans les moments les plus difficiles. Elle qui me rendait heureux juste par son sourire angélique. Celle qui aujourd'hui, doit travailler quotidiennement à l'usine sous le voile ténébreux de la guerre.

 Je pense à eux, qui depuis le premier jour de ma vie, on été présent. Eux qui sont aujourd'hui peut-être inquiet pour ma personne. Eux qui ont toujours veillé sur moi. Eux qui ont été les premiers a me disputer mais qui m'ont toujours soutenu dans mes problèmes. Eux qui était si fier de moi. Eux qui ont peut-être péri, comme lui, peut-être comme elle..?

Journal de bord de Carl GrimesRead this story for FREE!