8 Novembre 1914

18 0 0

A chaque seconde, j'ai peur que ces éternels abeilles de cuivre chaud ne bourdonnent encore dans mes oreilles jusqu'à m'en rendre fou.Hier soir encore, l'intrépide sergent Lacasse m'a entraîné, Andrew et moi, dans cette guerre de raids afin d'assaillir les tranchées ennemies. Cependant, le raid à raté. L'opération avait pourtant si bien commencée: nous avions réussi à capturer un boche. Mais, au retour, l'expédition a tourné au cauchemar. Alors que le No Man's Land que nous traversions se retrouvait accablé d'obus, il était difficile pour nous d'échapper à la faucheuse allemande. Et alors que nous avions trouvé une échappatoire, la mort s'est abattue sur la d'entre nous. Andrew a perdu la vie. Sa mort est de loin la plus douloureuse pour moi. Andrew était mon ami depuis toujours. C'est moi qui l'avait embarqué en France dans cette guerre qui est devenu notre cauchemar. Mais ici, sur le terrain de jeu de la mort, on se doit d'avancer en gardant comme objectif de tenir le front, de vivre.

Journal de bord de Carl GrimesRead this story for FREE!