Partie 142: le recit

7K 534 0

Je me réveille dans mon lit, un poids sur mon corps .. je me suis mise à paniquer, j'ai hurlé, hurlé de toute mes forces « lâchez moi pitié, je veux pas ! Je veux pas !!!! », mais rien a faire, la personne resserra son entreinte, jusqu'à ce que l'air ne passe plus dans mes poumons .. jusqu'à ce que le silence sorte de ma bouche. Et encore une fois, on ma violé, j'étais détruite de l'intérieur .. cette fois c'était brutale, je sentais ma chair se couper en deux, je me Débattais comme je pouvais mais il était trop fort, je sentais ses ongles me lacérée le corps ..

J'ouvre les yeux pour voir qui est à l'origine de cette acte abominable et surprise de constater qu'il s'agit de Nayem ... je le regardais me faire du mal, lui l'homme que j'aime, l'homme a qui j'ai tout donné, l'homme qui n'a pas besoin de ça pour posséder mon corps était en train de me violer !!  

« Nahel, Nahel .. »
J'ouvre les yeux
Moi: Nayem !
Djibril me regarde
Moi: je dormais ?
Il hoche la tête
Moi: Dieu Merci
Djibril : y'a Ayem qui te réclame et je pense que Amza aussi aimerait voir sa maman
Moi: oui je prend juste une douche
Il acquiesce puis s'en va.

Quand t'es maman tu ne peux pas t'apitoyer sur ton sort, tu ne peux pas faire ça, tes enfants ressentent tout, ils captent les émotions que tu dégages. Alors j'étais obligé de remonter la pente, de me ressaisir, d'oublier . Il m'a violé mais je ne peux pas avoir mal, pas devant mes enfants .

Moi: mes bébés !!!!
Ayem court vers moi et vient dans mes bras .. Amza lui fait quatre pattes maintenant
Moi: oh mon gros bébé
Ayem: ta bien dormi ?
Moi: oui merci j'étais fatigué
Je prend Amza dans mes bras et l'embrasse partout, il m'a tellement manqué !

Djibril: la police va passer prendre ta déposition
Moi: je ne .. Ok










Quand la police arrive, je les installe dans le bureau de Nayem
Djibril : tu veux que je sois avec toi.?
Moi: non ça va aller reste avec Ayem
Je me dirige avec Amza les rejoindre

La police: Bonjour Madame ElKary
Moi: bonjour, installez vous je vous en prie
Policière: Merci, quel sont vos rapport avec Monsieur Cruzet ?
Moi: nos rapports.? Nos rapports sont criminel, il m'a violé je ne vois pas ce que vous voulez rajouter de plus
Policière: comment vous êtes vous rencontrer ?
Moi: dois je appeler mon avocat ?
Policière : êtes vous coupable ?

J'ai quand même brûlé sa maison même si il n'y avait personne sa reste un incendie criminel

Moi: non
Policière : nous sommes là pour vous aider, vous avez été victime d'un viol et selon l'ADN retrouvée sur votre corps, ce n'est pas la première fois qu'il viol

J'étais choquée ..

Moi: c'était il y a cinq ans, après ma première rencontre avec mon Mari .. nous avons reçu une lettre chez moi, à l'époque j'habitais encore chez mes parents.
Policière: qu'elle était le contenu de l'enveloppe ?
Moi: des photos, des photos de moi, quand je dormais, quand je marcher, je sortais, je manger, dans ma voiture de l'époque, des dizaines de photo de moi, signé Argent
Policière : Argent.?
Moi: c'est le nom sous le quelle il c'est présenté..
policière : qu'avez vous fait de ces photos ?
Moi: elles sont là, dans les affaires de mon Mari, Mari qui a été enlevé encore une fois à cause de lui
Policière : oui nous sommes au courant et nous mettons tout en œuvre pour le retrouver .. mais continuer je vous prie

Chronique de Nahel : Je suis la Belle, il est ma bêteLisez cette histoire GRATUITEMENT !