19

41 6 5
                                                  

"Bonjour Mr Belle-feuille,

Je vous remercie d'avoir répondu à l'ensemble de mes questions. Vous l'avez fait avec brio. Pour tout vous dire, je souhaitais en grande partie tester vos connaissances. Nous sommes souvent confrontés à des imposteurs et il nous faut prendre quantité de précautions pour nous en préserver.

Bien que mue par certains doutes lors de la première lecture de votre thèse, notamment à cause de l'imbroglio linguistique qui la parsème, je suis parvenu à assimiler la qualité du raisonnement mathématique et des outils que vous avez employé. Certaines approches m'étaient parfaitement inconnues.

En outre, ne disposant que d'une solide formation de mathématicien, j'ai transmis vos travaux aux laborantins du département de physique théorique de l'université. Ce sera un bon cas d'école pour leur apprendre à décortiquer les nombreux articles qui jonchent la production scientifique. Je vous enverrai prochainement leurs appréciations.

Cordialement,

Professeur Michel Kracvistov

Docteur ès sciences – Mathématiques fondamentales et appliquées"

Victoire ! Je suis ravi ! Je comprends maintenant pourquoi certaines questions du professeur n'avaient pas grand-chose à voir avec ma thèse. Petit futé !

_ Pourquoi tu souris comme un demeuré ? Me demande Jérôme.

Je range mon portable dans l'une des poches de mon pantalon.

_ Pour rien. J'ai appris une bonne nouvelle.

_ T'as banque a accepté un crédit pour te faire refaire la tronche ?

_ Bravo... Non, c'est lié à un projet que je développe depuis longtemps.

_ Et c'est quoi ce projet ?

_ Tu ne comprendrais pas.

_ Prends-moi pour un con !

_ Si ça se concrétise, je t'en parlerai.

_ Ho... allez... vas-y... dis-moi.

Si je lui en parle, tout le monde va le savoir dans le magasin. Je préfère me taire.

_ P'tain t'es chiant ! S'écrie Jérôme, sourcils froncés.

_ Oui, je sais.

_ Je te dis tout de ma vie, moi. Je te cache rien. Je croyais qu'on était potes !

_...

_ Si tu ne me le dis pas, je vais dire à Églantine que tu veux sortir avec elle.

_ C'est gamin.

Il se lève et entre dans le magasin. Inutile de vouloir le rattraper. Quel poisse ce mec !

Jérôme revient promptement.

_ Je sais pas où elle est !? Dit-il interrogé.

_ Moi, je sais où elle est, dis-je marqué d'un rictus mesquin.

_ Où ?

_ Dans ton cul !


LucasLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant