Only

4.9K 359 47

Plus que 2 petites minutes.

J'allais enfin pouvoir le voir après 1 mois interminable.

1 mois, sans pouvoir entendre sa voix. Cette voix qui résonnait dans notre appartement lorsque nous vivions ensemble.

1 mois, sans pouvoir le regarder dans les yeux. Ses yeux qui me fixaient chaque matin lorsque je me réveillais à ses côtés.

Je n'en pouvais plus de le voir en piteuse état à chaque fois que je le voyais.
Sa santé se détériorait peu à peu.

Et j'étais impuissante face à cela.

Il ne mangeait sûrement pas à sa faim ou alors il passait sûrement beaucoup de nuit blanche.

J'avais beau me dire qu'il était assez grand et qu'il pouvait se débrouiller tout seul, je ne me sentais pas bien.

Il n'était pas prêt de moi.

Le bruit d'une serrure se faisait soudainement entendre suivit du grincement d'une porte.

Ces bruitages que j'attendais impatiemment, chaque mois.

Il était enfin là, les mains dans le dos, tête baissée.

Je versais instantanément une larme en le voyant s'avancer vers moi.

Il avait une mine plus affreuse que le mois dernier.

Il arrivait devant la vitre qui nous séparait et me regardait enfin.

Le surveillant pénitentiaire qui l'accompagnait ôtait les menottes avant de dire quelque chose que je n'entendais pas à cause du grand mur qui séparait nos salles.

Jimin acquiesçait puis s'asseyait en face de la vitre tandis que l'homme reculait jusqu'au fond de la salle.

Je ne perdais pas une seule seconde et allumais mon microphone.

- Jimin...

Il allumait son microphone à son tour.

- Est ce que... Tu vas bien ? je lui demandais.

Il tentait de dire quelque chose mais ne disait finalement rien. Il baissait seulement les yeux.

- Jimin... Parle moi s'il te plaît. dis-je tristement.

Il éteignait finalement son micro et se mettait à pleurer.

Il plaçait ses mains sur son visage.

Il n'aimait pas que je le vois dans cette état...

- Jimin, dis moi quelque chose. Tu sais que nous avons un temps limité alors j'aimerais au moins entendre ta voix. Ne serait-ce qu'un tout petit peu. ma voix se faisait faible.

Il appuyait sur le bouton.

- Maintenant parle moi.

- J... J'ai attendu ce moment depuis 30 putain de jours et... Je sais pas quoi te dire. il arrivait à articuler.

- Tu me manques​ tu sais ?

- Tu me manques aussi... Je ne fais que compter les jours mais... Ça me paraît tellement interminable.

- Ne dis pas ça, tu as fais déjà 5 mois.

- Et en 5 mois je t'ai vu seulement 5 fois. Ça me fait mal... Et puis... Je n'ai pas encore vu ma famille depuis. il séchait ses larmes.

- Je sais... D'ailleurs ta mère et ton père t'embrassent très fort. Ton frère aussi.

Il serrait légèrement les poings.

Prison || p.jmLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant