23|

153 25 9

2 octobre 2001, 23h53...
Battery Park, New York, New York...

Il était rare que les soldats de la LOTUS se réunissent entre eux, dans un lieu public, hors d'une mission commanditée par la société secrète. Cette fois, cependant, l'heure était grave, avait annoncé Edouard Thompson.

— Venus s'est barrée, annonça-t-il au reste de l'équipe.

Edouard avait toujours des infos avant les autres. Ils couchaient régulièrement avec une fille des renseignements qui le rencardait parfois. En particulier lorsque cela concernait son équipe. Venus de Witford, même si elle était un vampire, était également très souvent leur chef de mission. Elle avait d'ailleurs montré une volonté farouche d'éliminer Cassius. Personne ne l'avait vu faire, mais Thompson confirma au reste de l'équipe qu'elle l'avait décapité et que la LOTUS n'avait pas eu droit de garder la tête. Elle s'en était manifestement fait un trophée.

— Mais, quand tu dis, elle s'est barrée, ça veut dire quoi, concrètement ? demanda Mike.

— Exactement ce que je viens de dire : elle a foutu le camp ! Apparemment, le chef a pété un câble et lancé la moitié des équipes de Raphaëlle à ses trousses ?

— C'est qui Raphaëlle ? demanda à son tour Clive.

— La directrice des renseignements, souffla Max, essaie de suivre un peu. Ils savent où elle est, du coup ?

— Négatif ! Par contre, la sanction est sans appel : il faut la buter.

— Bah... j'espère que c'est pas moi qu'ils appelleront pour faire le sale boulot ! sursauta Kelinov. Cette fille est folle !

— Elle est surtout immortelle et bien plus rapide que nous, ricana Edouard. Mais franchement, si les renseignements n'ont pas réussi à la débusquer en vingt-quatre heures, je ne suis pas sûr qu'ils la trouveront. Ils sont hyper rapides d'habitude.

— C'est vrai, confirma Clive. Elle aurait battu la LOTUS ?

— N'exagérons rien, calma Max immédiatement. Elle a juste tenu plus longtemps que n'importe qui.

Edouard confirma que cela faisait d'elle l'ennemi public numéro un de la LOTUS, qu'ils la trouvent ou non. Et le jour où ils mettraient la main dessus, ce serait certainement à l'un d'entre eux de mettre fin à ses jours.

— Pourquoi un de nous ? demanda Clive.

Clive était le dernier arrivé dans l'équipe. Il était particulièrement efficace sur le terrain, ce qui lui avait permis de rejoindre les rangs de l'équipe anti-vampires. Cependant, il n'était pas très au fait des règlements ni même de l'organisation générale de la LOTUS. Cela ne le concernait pas vraiment, répétait-il régulièrement.

— Déjà parce qu'on est les derniers arme blanche restant. Ensuite, parce qu'on est aussi ceux qui la connaissons le mieux.

— C'est exactement pour ça que je n'appuierai pas sur cette putain de détente, si on me le demande, cracha Mike.

— Et si tu ne le fais pas, ça sera à un de nous de te mettre une balle dans le crâne, contra Edouard. On ne va pas aller bien loin à ce train-là.

La déclaration eut un effet glaçant sur les hommes. Thompson en profita pour annoncer la deuxième nouvelle de la soirée. Si Venus avait clairement annoncé à son patron qu'elle ne comptait plus travailler pour la LOTUS, sa mère avait également décidé de mettre les voiles.

— Sa mère ? s'étrangla Mike. Tu parles de la docteur aux cheveux roses un peu chelou ?

Edouard acquiesça avec un sourire en coin.

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !