22|

141 25 6

Après son explication forcée avec sa femme, l'ambiance dans le couple se trouva, d'un coup, bien plus détendue. Max put se rendre à Londres l'esprit tranquille, n'ayant pas besoin d'inventer un nouveau mensonge. Au vrai, il n'inventait que certains détails, la LOTUS lui fournissait toujours un scénario de couverture. Officiellement, cela devait servir pour ses amis et sa famille, puisqu'il n'avait toujours pas déclaré son mariage à son employeur. Malgré tout, comme il l'avait annoncé à Lindsay, ils devaient être au courant. Ils se contentaient de respecter son choix de laisser sa vie privée et sa vie professionnelle bien séparée.

La mission de Londres fut plus complexe qu'il ne l'avait d'abord pensé. Il retrouva Venus de Witford, que le reste de l'équipe soupçonnait d'être un vampire fabriqué par la LOTUS. La jeune femme eut un comportement étrange et s'en prit physiquement au pantin qui avait été dépêché sur place un peu avant eux. Max n'avait pas vraiment compris les raisons qui avaient poussées Venus à éclater aussi violemment. Il se trouvait qu'elle possédait une force incroyable. Ils durent s'y mettre à deux pour la maitriser, ce qui confirmait aux gars de l'équipe que leurs soupçons étaient fondés.

Début mars, tous les agents affectés à la mission de Londres furent consignés. Edouard Thompson avait été pris en chasse par le FBI. Il avait réussi à s'en débarrasser assez facilement, avait appris Max. Cependant, Imert était sous surveillance et il devint hors de question d'y remettre les pieds. L'assistante de Kevin Albin lui donnait quelques nouvelles de manière régulière et il sut que des agents du FBI avaient manifestement retracé l'équipe à partir de Venus. Qu'elle fut vampire ou non, c'était elle la cause de tout ce bazar. C'était sa mission qui avait été enregistrée en début d'année. La bande que la LOTUS avait récupérée au Canada n'était manifestement pas le seul exemplaire. Il en existait au moins un autre en possession du FBI. L'équipe diplomatique allait s'occuper de la récupérer, dès qu'ils en auraient l'occasion. Pour autant, il était hors de question que des agents de la LOTUS approchent de près ou de loin le World Trade Center pour les semaines ou les mois à venir.

— Je suis en vacances forcée, avait alors déclaré Max à sa femme qui s'en réjouit immédiatement.

Après trois semaines à rester cloitré à la maison, Max n'en pouvait plus. Il proposa alors à Lindsay de démissionner de son travail pour qu'ils prennent de longues vacances. Avec le salaire qu'il touchait, même en chômage technique, ils pouvaient largement continuer de vivre confortablement tous les deux. Ainsi quittèrent-ils New York, en plein milieu de la nuit et en bus, pour plus de discrétion. Ils rejoignirent Montréal où ils séjournèrent une semaine. Ils entamèrent ensuite un petit tour du monde en amoureux.

Une fois hors des États-Unis, Max n'avait plus à se soucier du FBI ni d'être particulièrement discret. Il n'y avait aucun avis de recherche le concernant. Pas à l'international en tout cas. Ainsi eut-il tout de même quelques missions de routine. Ce furent ces missions qui déterminèrent leurs destinations, pour la plupart. Lindsay était aux anges. Elle voyageait tout en accompagnant son mari sur les lieux de ses interventions. Elle avait ainsi l'impression d'être, elle aussi, un agent secret. En réalité, elle ignorait totalement ce que faisait Max. Lui se contentait de lui indiquer qu'il devait mener une mission et n'entrait jamais dans les détails. La plupart du temps, il s'agissait d'assassinat de vampires plus ou moins importants. Jamais d'aussi gros poissons que Jerrod, cependant. Il y eut un faux monnayeur en Irlande ; un trafiquant d'armes aux Pays Bas ; un autre en France ; et finalement un dealer en Moldavie. Ils quittèrent ensuite l'Europe, en juin, pour l'Australie. Ils y restèrent un mois avant de prendre la direction de l'Asie. Durant leur séjour en Thaïlande, Max apprit que le FBI avait poursuivi Venus jusqu'en France et avait bien failli l'arrêter. Il était donc plus que recommandé qu'il reste loin de New York.

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !