10|

144 27 14

29 mars 1999, 09h32...
LOTUS corporation Head Quarters, au large des Iles Pitcairn, Océan Pacifique...

Après l'assassinat de Gillighan, Max avait été raccompagné à San Diego, dans les locaux de Trondon security, où Richard l'attendait. Loin d'obtenir les félicitations qu'il espérait, ce fut une mise en garde qui lui fut servie.

— Ce qui est arrivé à Gillighan n'est malheureusement pas un cas isolé, expliqua le recruteur. Chaque mois, un agent des unités B est missionné pour éliminer un soldat d'une des autres sections de la LOTUS, expliqua-t-il. Le plus souvent, ce sont les militaires, que ce soit l'air force, la marine ou l'army, ce sont toujours les mêmes qui sont chargés de les éliminer : vous. On ne fait pas mieux comme soldats, je vous l'ai déjà dit.

— Et lorsque c'est un homme des unités B qui part en vrille ? demanda-t-il.

— Alors il se fait buter par un collègue. C'est aussi simple que ça, ricana Richard. Mais c'est très rare. Vous êtes triés sur le volet, bien payés et suivis régulièrement. Vous allez d'ailleurs rencontrer un psy, cet après-midi.

Max ne tenta pas de masquer sa surprise et le recruteur lui expliqua que la prochaine partie de sa formation serait très éprouvante. Il fallait donc s'assurer que les hommes qui y seraient soumis étaient capables de l'encaisser.

— Vous verrez un psy aujourd'hui, confirma-t-il, avant la session de formation de la semaine prochaine. Et puis vous serez suivi durant les deux prochaines semaines à raison de trois séances d'une heure par semaine. Vous verrez plusieurs médecins spécialisés afin d'avoir plusieurs avis sur votre cas.

— Elle a quoi de si particulier cette formation ?

— Vous verrez, sourit Richard. En ce qui nous concerne, nous ne devrions plus nous voir. Ou sinon, ça serait mauvais pour vous. Je vous souhaite la bienvenue dans les unités B. On vous donnera rendez-vous pour le rassemblement au QG. Mais je ne vous accompagnerai pas, cette fois.

— C'est donc un adieu ?

— Exactement, 1543. D'ailleurs, votre nouveau numéro sera 0743. Vous êtes dans les unités B désormais.

Et sans plus de cérémonie, Richard quitta le bâtiment. Max continua de se rendre à son bureau fictif pendant une bonne partie de la semaine, jusqu'à ce qu'on l'autorise officiellement à prendre deux jours de repos. Pendant ce temps libre, il avait le droit de faire ce qu'il voulait et de se rendre où bon lui semblait. La seule condition était d'informer l'hôtesse d'accueil sur son lieu de résidence.

Il ne quitta cependant pas San Diego et reçut la visite d'un chauffeur, deux jours plus tard, qui le conduisit à l'aéroport en limousine. Dans l'avion privé qu'il emprunta ensuite, il fut accompagné de sept autres soldats. Ils allaient suivre la même formation.

Les recrues passèrent la nuit au centre de formation souterrain et furent convoqués, ainsi que huit autres soldats déjà sur place à rejoindre la salle de cours du deuxième sous-sol. Ils patientèrent près d'une demi-heure avant qu'une jeune femme aux cheveux rose fluo entre dans la pièce et provoque le silence instantané. Elle portait une longue blouse de chimiste qui masquait tout le reste de son anatomie. Il y eut quelques chuchotements, un des soldats alla jusqu'à siffler doucement pour saluer la nouvelle venue. Elle lui jeta cependant un regard noir qui le calma aussitôt.

— Messieurs, approchez-vous, je vous prie, je n'ai pas l'intention de crier pour me faire entendre.

Après cette injonction, elle se posta devant le premier rang et ne bougea plus d'un centimètre pendant qu'ils s'exécutaient à grand renfort de soupirs et de grognements. Lorsqu'ils furent enfin en place, elle recula de deux pas et se racla doucement la gorge.

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !