9|

161 29 10

22 mars 1999, 10h45...
Montgomery, Alabama...

Cette fois, Max Matthews n'était pas en équipe. Richard lui avait indiqué, avant même de lui donner plus de détails sur cette dernière mission, que sa réussite conditionnerait son entrée au sein des unités B.

— En réalité, admit le recruteur, vous ne serez pas tout à fait seul. Nous vous surveillerons de loin afin de nous assurer que le boulot est fait. Pour autant, vous ne pourrez compter sur aucun support. Vous aurez bien évidemment l'appui d'une équipe de nettoyage et d'extraction. Rien de plus, malheureusement. Des questions ?

Max avait souri. C'était inévitable qu'il ait des questions. Ils étaient là, tous les deux assis à la table d'un restaurant d'autoroute miteux, face à face. Richard lui avait donner une localisation, Montgomery ; une date butoir, dans trois jours ; et une menace à peine voilée quant à sa réussite. En revanche...

— Je ne sais toujours pas ce que je dois faire, lâcha finalement le soldat. Ça compte comme question ?

Richard répondit au sourire de la recrue par une expression similaire. Oui ! C'était effectivement une question. Et la réponse laissa Max sans voix.

— Il s'agit d'une exécution en bonne et due forme. Voici ce que vous devez savoir de votre cible, ajouta-t-il en faisant glisser une grande enveloppe sur la table. Vous regarderez tout ça dans votre chambre, c'est bien assez suspect de procéder à ce genre d'échange dans un lieu public. Il s'agit d'un déserteur de la LOTUS. Il nous a quitté il y a dix-neuf heures. Nous sommes à peu près certain qu'il n'a pour l'instant contacté personne et qu'il ne le fera pas dans les prochaines vingt-quatre heures. À partir de là, ce sera une course contre la montre. Chaque seconde que passera cet individu en liberté sera une chance pour lui de parler de nous à l'extérieur. C'est évidemment quelque chose que nous souhaitons éviter à tous prix. D'où votre présence, d'ailleurs. Cela vous semble-t-il clair ?

— Limpide, souffla Max après une demi seconde d'hésitation.

Richard l'examina intensément pendant quelques secondes avant de lui adresser un nouveau sourire. Il se leva ensuite et quitta le restaurant sans un mot supplémentaire. Quelques instants plus tard, la serveuse déposait l'addition sur le coin de la table avec une grimace.

Aujourd'hui, Max était planqué sur Marlowe Drive et attendait sa cible. L'agent des renseignements qu'il avait eu en ligne, deux heures plus tôt, lui avait confirmé que la future victime y avait passé la nuit, dans la maison d'un civil. Ce dernier devait rester en vie, il était donc hors de question d'intervenir tant qu'il serait dans les parages. Le propriétaire étant un ami proche de la cible, sa maison avait déjà été mise sur écoute. Les renseignements avaient donc la certitude que Gillighan, le déserteur, n'avait pas évoqué la LOTUS durant son séjour. Il avait cependant clairement indiqué qu'il avait des soucis et qu'il ne devait pas rester plus d'une nuit.

Même s'il était soldat et devait garder l'anonymat, Max avait opté pour une tenue civile et son visage était à découvert. Il devrait donc être rapide efficace et discret pour que la mission soit un succès. La partie semblait mal engagée lorsque Gillighan s'installa sur le siège passager du véhicule de son ami.

— 1543 ! crachota une voix dans l'oreillette de Max. Ils vont vers l'autoroute 65. Il va le déposer là pour qu'il fasse du stop.

Sans perdre une seconde, l'agent de la LOTUS fonça à travers le jardin de la propriété derrière lui, en direction opposée à la maison qu'il surveillait. Il se retrouva dans une rue parallèle.

— Tenez-moi au courant quand vous savez dans quelle direction il prend cette putain d'autoroute ! fit-il dans sa petite radio.

— Roger !

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !