Chapitre 19-2

5.9K 821 183
                                          


— Encore !

L'exclamation était sortie de ma bouche de manière spontanée, me surprenant presque autant que les deux métamorphes présents dans la pièce. Surtout Nicolas, qui s'était figé à quelques mètres de moi, la main toujours tendue dans ma direction. À l'évidence, il devait avoir l'habitude qu'on lui obéisse sans poser de question ! Hé bien ce n'était plus mon cas !

— Je n'irais nulle-part ! J'en ai plus que marre que l'on me transbahute d'une pièce à l'autre comme un meuble encombrant. Terminé ! m'exclamai-je laissant s'exprimer enfin toute mon incompréhension, ma colère et ma lassitude face à toute cette histoire de fou.

— Vous ne voulez plus rentrer chez vous ? me balança Nicolas d'un ton sec, me laissant sans voix.

— Aaron a donné son accord ? s'étonna Spéra, en jetant à Nicolas un regard suspicieux et inquiet.

Il ne lui répondit pas et se contenta de lui rendre son regard en s'avançant de quelques pas supplémentaires vers moi.

— Vous êtes sérieux ? lui demandai-je en me levant de ma chaise.

— Est-ce que j'ai l'air de plaisanter ? me répondit-il d'un ton agacé et nerveux en tendant une nouvelle fois sa main vers moi.

Malgré mon intense envie de le croire sur parole, j'hésitais. Il m'avait prouvé à plusieurs reprises que je pouvais lui faire confiance et il me proposait enfin de me ramener chez moi...Alors pourquoi cela me paraissait-il trop beau pour être vrai ? La réaction de Spéra et le fait qu'il ne lui ai pas répondu ? À moins que ce ne soit le bon sens, tout simplement ! Ma petite discussion presque normale avec Esperanza, m'avait permis de me calmer et de réfléchir plus posément. Je me retrouvai au milieu d'un truc qui me dépassait complètement mais qui surtout semblait avoir pris des proportions énormes. Même sans cela, que trouverais-je en retournant chez Madame Perkins ? La police et des questions auxquelles, pour la plupart, je ne pourrais pas répondre. Mon trouble dû se lire sur mon visage car je vis les regards de Nicolas et d'Esperanza changer, un soupçon de pitié et de compassion semblant s'y être tout à coup mêlé.

— Même Rose vient de réaliser que ce que tu proposes est hautement improbable, dit soudain Spéra en se tournant vers Nicolas. Du moins dans l'immédiat, ajouta-t-elle presque aussitôt à mon intention, pour rendre ses paroles moins dures à entendre. Alors pourquoi nous mens-tu ? Ça ne te ressemble pas.

— Pour ne pas l'effrayer et pour te protéger ! lui répondit-il d'une voix sourde et courroucée. J'aurais pu m'abstenir de cet effort apparemment ! ajouta-t-il d'un ton cynique avant de faire deux grands pas en avant et de m'attraper par le poignet. Rose, il faut venir, maintenant !

— Si vous ne me dites pas où et pourquoi, c'est hors de question ! lui rétorquai-je en tirant sur mon bras pour me dégager de sa prise, sans succès.

— Akshay faisait partie de la réunion ! dit-il à Esperanza d'un ton lourd de sous-entendus que je ne compris pas.

Un éclair de peur et de panique traversa le regard de Spéra tandis qu'elle fixait sur Nicolas un regard incrédule.

— Non ! Aaron ne ferait pas ça, affirma-t-elle après quelques secondes d'intense réflexion. Pas après que...

— Aaron est un leader entraîné dans un truc qui le dépasse ! Il va devoir jouer son rôle et prendre des décisions dures et compliquées pour le bien de tous. Toujours prêtes à prendre le risque ? Moi non, lui rétorqua-t-il en essayant une nouvelle fois de m'entraîner derrière lui.

Ombre Fauve (sous contrat d'édition )Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant