6|

163 30 3

08 février 1999, 02H26...
District de Beja, Portugal...

Lorsqu'il avait reçu un appel de Richard, en plein milieu de la nuit, pour lui indiquer que sa première mission était enfin arrivée, Max n'avait pu se rendormir. Son recruteur et supérieur temporaire lui expliqua que c'était une mission simple, de routine. Cependant, il n'en révéla pas plus et donna simplement rendez-vous à l'agent 1543 à l'aéroport de Tijuana.

Sur place, Max fut pris en charge par un collègue qu'il avait déjà croisé à San Diego : Luke. Ce dernier était le responsable de la mission. Malgré tout, il se contenta de l'escorter, avec les six autres soldats, vers leur transport aérien. Ils partaient pour l'Europe. Ce fut la seule information qu'il eut le droit d'obtenir avant le décollage.

Max se souvint de sa formation. Les soldats non dirigeants avaient toujours le minimum d'information afin d'éviter toute fuite. Ce qu'il était nécessaire de savoir le serait le moment voulu et jamais avant. Décidément, pensa-t-il, la paranoïa était la qualité principale des membres de cette agence secrète.

— On va au Portugal, les gars ! annonça finalement Luke après une demi-heure de vol. La mission est simple : on accompagne et on livre.

Max allait demander le contenu de la marchandise, mais puisqu'aucun de ses compagnons ne jugea nécessaire de demander, il s'en passa également.

— On aura environ deux cents kilomètres à faire avec deux camions sur des routes de campagne. On se déplacera de nuit et on évitera tout contact quel qu'il soit. Une fois la livraison effectuée, on repart. Personne ne saura qu'on était là. Des questions ?

Un des agents leva la main et Luke lui donna la parole.

— Type de marchandise ?

— Armement ! répondit simplement le responsable de mission. Il est déjà sur place, on ne fait qu'accompagner. Des types seront là pour la manutention, ne vous inquiétez pas. À l'arrivée, on livre les camions et une équipe viendra nous ramasser en hélico.

Le briefing ne fut pas plus long et chacun pu vaquer à ses occupations pour le reste du trajet. Luke vint cependant s'entretenir avec le nouveau. Il savait, bien sûr que cette mission était la première sur le terrain pour Max. Il ignorait en revanche que ce dernier serait bientôt affecté aux unités B.

— Je me doute que si tu es là, c'est que tu as passé les épreuves comme le reste de mon équipe, commença-t-il. Mais je ne ferais pas mon travail correctement si je ne te cuisinais pas un peu.

— Très bien...

— Qui est ton binôme ?

— Jones, lâcha-t-il en le pointant du doigt.

L'agent Jones en question, se retourna et lui adressa un pouce levé accompagné d'un sourire confiant.

— S'il est touché par une balle, tu fais quoi ?

— J'essaie de le porter, répondit Max sans la moindre hésitation.

— T'es sûr ?

— Affirmatif. Je vérifie que ma propre vie n'est pas en danger et je vais le chercher, je le porte je le traîne, j'm'en fous, mais je le laisse pas là.

— Et s'il est pas transportable ?

Max hésita. Il savait ce qu'il fallait répondre. Il ignorait en revanche s'il aurait le courage, le moment venu.

— 1543 ! Je te cause ! S'il est pas transportable ?

— Une balle dans la tête, m'sieur !

— Arrête avec tes m'sieur ! On n'est pas chez les putains de Navy SEALS, ici, ricana Luke. Une balle dans la tête et ?

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !