5|

154 27 4

29 décembre 1998, 11h55...
One America Plaza, San Diego, Californie...

Max Matthews était de retour à San Diego, à son grand désarroi. L'avion qu'il avait emprunté, une semaine plus tôt l'avait simplement lâché sur le tarmac de l'aéroport. Richard avait tout de même pris soin de lui donner un portefeuille rempli d'une petite liasse de billets de cent dollars et d'une black card. Il lui assura également que le compte associé avait été pourvu avec sa prime d'intégration en tant qu'agent de la LOTUS.

— On a dû vous le dire : à la LOTUS, on paie bien. Les S OPS sont encore mieux payés que les autres soldats, et vous découvrirez également que les Unités B sont nos soldats les moins à plaindre, avait-il ajouté avec un sourire énigmatique.

Il avait expliqué à Max que son retour à San Diego n'était que temporaire. On lui avait attribué un appartement dans le quartier de Little Italy. Il pourrait en changer quand bon lui semblerait, cependant les trois prochains mois avaient déjà été réglés. Il garderait son identité actuelle, mais travaillerait évidemment sous couverture. Pour tout le monde, que ce soit sa famille ou ses amis, s'il en avait encore, il travaillait pour Trondon Security. C'était une agence de conseil en sécurité de la personne. L'équivalent d'une agence de gardes du corps. Son rôle était de protéger des clients influents. Il pourrait tout aussi bien avoir des contrats de quelques heures, pour le fils d'un sultan en déplacement, que des contrats de durée largement supérieure, pour un homme politique se sentant menacé ou une star locale.

— Ce n'est évidemment qu'une couverture, Matthews. En aucun cas vous ne travaillerez pour des civiles. Cependant et jusqu'à nouvel ordre, vous viendrez tous les jours à neuf heures précises à l'adresse indiquée ici, précisa-t-il en lui tendant une carte de l'agence. Votre dossier des SEALS a été légèrement modifié et il y est dorénavant indiqué que vous avez échoué au test final. Si ce n'est pas la vérité, nous savons tous deux que c'est ce qui serait de toute façon arrivé. De la sorte, et pour le monde extérieur, les six mois qui viennent de s'écouler, vous les avez passés dans le centre de formation de Trondon Security à Bethesda...

— Dans le Maryland ? s'étonna Max.

— Dans le Kentucky, rectifia Richard avec un sourire condescendant.

— Connais pas.

— Personne ne connait, confirma l'autre.

— Je vois...

Depuis une semaine, Max venait tous les jours dans la plus haute tour de San Diego pour ne rien faire. Trondon Security occupait deux étages de l'immeuble récent et encore partiellement vide. Malgré tout cet espace, il n'y avait jamais plus de dix personnes simultanément dans les locaux de l'agence. Max ne vit que très rarement les mêmes visages. Tous étaient cependant des agents des opérations spéciales. On lui expliqua que c'était leur camp de base local. C'était ici qu'ils s'entraînait également. L'étage supérieur possédait deux grandes salles de sport. Une équipée en machine en tout genre et l'autre était un espace de pratique des sports de combat. Il y avait un coach les lundi, mercredi et vendredi. Max en profita donc pour continuer son perfectionnement au combat au corps à corps et travaillait sa résistance musculaire le reste du temps. Il lui arrivait également de traîner sur internet et en particulier les serveurs de la LOTUS auxquels il avait accès.

Ce jour-là, il avait repéré Hailey au standard, le matin. C'était la deuxième fois qu'il la voyait à l'accueil de la société et il décida d'aller échanger un peu avec elle, pour changer des soldats.

— Hailey, c'est bien ça ? commença-t-il.

— C'est bien ça, agent Matthews.

Max fut un brin refroidi. Elle se souvenait de lui et de son nom, alors qu'ils n'avaient été présenté que très rapidement. Cela lui fit plaisir. Mais ce qui le mit mal à l'aise fut le ton extrêmement détaché qu'elle adopta. On aurait dit un robot dépourvu de la moindre émotion.

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !