3|

160 24 9

22 juin 1998, 02h39...
Espace aérien américain...

Le voyage en hélicoptère fut particulièrement rapide. L'appareil se posa tout d'abord à l'aéroport de Boston et les passagers empruntèrent ensuite un jet privé dernier cri. Max ne pourrait savoir où il se rendait qu'une fois sur place.

— À condition de réussir à deviner, plaisanta le fameux Richard.

Il expliqua à l'ancien quartier-maître qu'il avait officiellement quitté la Navy. Son dossier était probablement complété en ce moment-même par des hommes de la LOTUS.

— Je suppose que vous n'avez jamais entendu parler de la LOTUS ? demanda le recruteur.

Max secoua la tête et Richard lui confirma que c'était tout à fait normal. En réalité, prétendit-il, si le militaire avait eu connaissance de la société secrète, c'était que celle-ci avait mal fait son travail. Richard lui présenta donc rapidement l'organisation.

— Voyez nous comme une entreprise classique, commença-t-il. Nous avons un siège sociale offshore et des tas de filiales. L'une d'entre elles est la LOTUS Army pour qui je travaille. La branche armée se décompose elle-même en plusieurs sous branches. Une partie air force, une marine et une branche terrestre. C'est la plus importante des trois et c'est pour elle que nous vous avons recruté. L'armée régulière, puisque c'est ainsi que nous l'appelons chez nous, compte également trois parties. La LOTUS Army, qui reprend le nom du nœud tout entier, les Opérations Spéciales ou S OPS, et enfin les Unités B. Lorsque nous avons besoin d'intervenir en tant qu'armée, nous envoyons la LOTUS Army. Pour la plupart des missions d'infiltration ou d'extraction, nous employons les S OPS. Les Unités B ont un rôle très particulier. Elles ne sont connus d'aucune des autres branches. Les membres des Unités B n'ont d'ailleurs aucune interaction avec le reste de la LOTUS. Ce sont des soldats d'élite jouissant d'une extrême liberté d'action. C'est dans cette équipe que vous serez destiné à servir.

Max ne répondit rien, mais un léger sourire vint s'imprimer sur ses lèvres. On l'avait recruté pour rejoindre l'élite d'une armée secrète.

Richard lui expliqua cependant qu'avant de rejoindre les Unités B, il devrait passer avec succès la formation de six mois de la LOTUS. Ensuite, il serait affecté à trois missions des S OPS afin de valider son intégration. Pendant ce temps, il lui serait interdit de mentionner les Unités B, cela faisait également partie du processus de recrutement. Son dossier à la LOTUS serait vierge. Ce qui signifiait que ses formateurs ignoreraient d'où il provenait. De même, ils ne seraient pas au courant de ses penchants pour la désobéissance. Il serait traité exactement comme n'importe quel militaire entrant au service de la LOTUS. À lui d'en tirer avantage et de se mettre à obéir. Dans le cas contraire, il pourrait dire adieu à son affectation.

— Vous avez le goût du secret, à ce que je comprends, lança Max lorsque Richard lui demanda s'il avait des questions.

— C'est exact, Max. Pourquoi ?

— Eh bien, puisque les Unités B sont inconnues des autres, je me dis qu'il doit bien y avoir des Unités A, quelque part, non ?

— Vous êtes un petit malin, sourit le recruteur. Mais pas encore assez, malheureusement. Les Unités B sont en réalité ce qui reste des Unités Bêta. Une unité d'intervention de test, si vous préférez. Le test a été concluant, nous avons gardé le nom. Fin de l'histoire. Il n'y a pas d'unités A. Mais effectivement, s'il existait une force d'intervention de meilleur classement, vous n'en seriez pas informé.

Richard lui lança alors un regard entendu et Max ne sut plus si les Unités A existait ou non.

— Quelles sortes d'intervention effectuez-vous ?

Unités B (Chronicles 6)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !