Complications

869 142 47

Bien sûr, cette nouvelle était presque logique : ils avaient partagé tant de moments intimes il y a deux mois de cela en toute connaissance de cause. Ils voulaient un enfant. Tous les deux. Mais à présent, en voyant le regard angoissé d'Elisabetta, Leandru se demandait si elle était réellement consentante.

Elle était toujours blottie contre lui et ne disait plus rien. Le jeune homme se tourna alors vers Simon qui hocha lentement la tête.

Le médecin s'approcha alors du couple et il rassura Leandru :

- Elle va bien. Mais la présence de son frère à ses côtés n'est pas bonne pour elle. Si Elisabetta est continuellement en état de stress, ce n'est pas bon pour le bébé.

- Alors nous allons quitter la grotte et...

- Leandru, tu oublies qu'Elisabetta est recherchée à cause de cette agression d'un italien chez elle.

Tout ce que vous pouvez éventuellement faire, c'est d'aller dans ce hameau où vous avez séjourné il y a deux mois. Je ne serai pas très loin et en cas de besoin je pourrais très vite me rendre sur place.

- Et Matteu ? Il va devenir fou si nous disparaissons ainsi du jour au lendemain !

- Je lui expliquerai que Basiliu vous a envoyé en mission. Je vais aller lui parler, il est à la bergerie.

Lorsque Leandru et Elisabetta se retrouvèrent seules, le jeune homme s'inquiéta alors du silence de sa compagne :

- Tu as peur ? Tu...regrettes ?

- Non...je ne sais pas en fait. Ce n'est pas bien, nous ne sommes pas mariés et...Oh mon dieu Gabriel va...

- Gabriel ne va rien te faire parce que je ne vais plus te quitter Lisa !

- Non, non tu ne comprends pas ! Il...il va me rejeter, m'exclure de la famille !

- Tu n'as rien fait de mal Lisa ! Pour moi, tu es déjà ma femme. Tu l'es depuis que je t'ai promis de t'aimer et de te protéger jusqu'à ma mort. Il ne nous manque qu'un papier Lisa.

Je sais que mes parents vont également très mal le prendre car ils sont très croyants. Ma grand-mère m'a d'ailleurs reproché d'avoir commis le péché de chair mais l'essentiel c'est que nous connaissons l'engagement que nous avons pris l'un envers l'autre. Tu sais, nous ne sommes pas si différents des Scapadicci. Nous nous sommes enfuis, j'ai compromis ta pureté, je dois t'épouser pour réparer l'honneur de ta famille.

- Sauf qu'eux, ils ne veulent justement pas de ce mariage.

- Peu importe. Tu connais la coutume : même sans les formalités à la mairie, nous sommes en couple et donc considérés comme déjà mariés. Nous devrions préparer nos affaires afin de pouvoir quitter la grotte le plus vite possible. En plus, au hameau, il y aura d'autres femmes pour t'aider et te conseiller, tu ne seras pas seule.

- Oui, tu as raison.

Les deux jeunes gens se dépêchèrent de rassembler leurs effets et ils s'apprêtaient à sortir de la caverne lorsque Basiliu vint vers eux le visage sombre. D'une voix monocorde il leur dit qu'il n'était plus question de quitter l'endroit : les italiens avaient massacrés tous les habitants du petit hameau où Simon avait suggéré au couple de s'installer. Des hommes du groupe avaient pu faire le compte de toutes les victimes : il n'y avait aucun survivant. Tous, hommes, femmes et enfants avaient été assassinés sauvagement, les maisons avaient été pillées puis incendiées et les corps avaient été exposés à même la rue comme pour décourager la population de continuer à s'opposer à l'occupant.

Cum' un cantu di libertaLisez cette histoire GRATUITEMENT !