1.

3.6K 193 60

-Alors comme ça, tu vas à une soirée de speed dating ?

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

-Alors comme ça, tu vas à une soirée de speed dating ?

La question surprit Levi alors qu'il était sur le point d'entrer dans la salle de réunion pour présenter l'un des exposés les plus importants de sa carrière.

Levi : Mais comment es-tu au courant ? demanda-t-il d'un air faussement détaché, espérant que ses joues n'étaient pas écarlates.

-C'est Isabel, de la comptabilité, qui me l'a dit, répondit Hanji.

Levi soupira.

Levi : Tu sais, c'est juste pour m'amuser un peu.

Il parcourut des yeux les bureaux en plein effervescence pour vérifier que personne ne prêtait attention à leur conversation. Heureusement, on était vendredi après-midi et tous les employés avaient les yeux rivés sur leur écran d'ordinateur, le téléphone calé contre l'oreille, pour pouvoir partir dès 17h30.

Hanji : Tu as bien raison, approuva Hanji. Tu travailles beaucoup trop ces temps-ci.

Levi : Je crois que nous sommes tous dans ce cas. Tout le monde s'inquiète depuis le rachat de notre société par EC Croisière.

Hanji : C'est vrai, je ne dors presque plus depuis qu'ils nous ont annoncé ça le mois dernier. Et encore, je n'ai pas un poste à responsabilité.

Levi : Je suis sûr que nous nous sentirons mieux la semaine prochaine quand les nouveaux seront-là. Qui sait, peut-être qu'il n'y aura aucun licenciement et que rien ne changera.

Hanji : Ce n'est pas ce qui se dit dans les couloirs, murmura Hanji. Il paraît qu'EC Croisière rachète ses concurrents pour les démanteler.

Levi fronça les sourcils. Lui aussi avait lu des articles sur cette entreprise, et ce qu'il avait appris ne l'avait pas rassuré.

Levi : Bon, pour l'instant, concentrons-nous sur notre travail.

Il leva les yeux et vit que le directeur général et certains membres du conseil d'administration commençaient à se diriger vers la salle de réunion. Hanji avait raison : il avait travaillé sans relâche. Le rapport qu'il allait présenter cet après-midi représentait des mois de travail, et il espérait qu'il n'avait pas fait tout cela pour rien, maintenant que la société avait été rachetée.

Hanji : Si seulement je pouvais faire la part des choses comme toi ! ajouta Hanji. Tu es toujours calme et si confiant.

Levi : Tu trouves ?

Hanji : Bien sûr. Par exemple, chaque fois que je vois ton salaud d'ex-mari, je me demande comment tu peux supporter de le croiser tous les jours au bureau.

Levi : J'ai fini par m'y faire, c'est tout.

Hanji : Tu as toujours été trop gentil avec lui.

Un millionnaire très secretLisez cette histoire GRATUITEMENT !