La grotte

918 129 95


Après deux heures de marche, Leandru, Matteu et Elisabetta retrouvèrent un groupe d'une dizaine d'hommes. Deux d'entre eux protestèrent contre la présence de la jeune fille mais Matteu leur indiqua qu'il était hors de question qu'il laisse sa sœur toute seule. Il indiqua qu'elle était capable de se débrouiller dans la montagne et qu'elle avait l'habitude de marcher pendant de longues heures.

Elisabetta prouva en effet durant le reste de la journée qu'elle pouvait tout à fait suivre le rythme des hommes mais elle fut cependant bien contente lorsqu'ils s'arrêtèrent après deux nouvelles heures de marche. Le soir tombait très vite dans la montagne et le petit groupe se rassembla pour la nuit. Trois sentinelles furent désignées pour surveiller les environs. Tous les autres se groupèrent autour d'un feu, Matteu prit sa sœur contre lui et chaudement enveloppés dans plusieurs couvertures, ils s'assoupirent rapidement.

Elisabetta fut réveillée au petit matin en raison d'un besoin naturel. Elle réussit à s'extirper de l'étau dans lequel son frère l'avait enfermée puis elle s'éloigna d'une vingtaine de mètres. Leandru, qui était réveillé lui-aussi, indiqua à l'un des hommes qu'il allait la suivre pour la surveiller.

Lorsqu'il fut, comme la jeune fille, éloigné du campement improvisé, il l'appela à plusieurs reprises en chuchotant.

Elisabetta sortit alors de derrière un rocher et elle se mit à regarder tout autour d'elle. Puis, quand elle aperçut Leandru elle écarquilla les yeux.

Le jeune homme, tout en vérifiant qu'ils étaient bien seuls, l'enlaça brièvement puis il s'écarta d'elle rapidement au cas où l'un des hommes du groupe arriverait dans leur direction.

- Pourquoi Matteu a-t-il accepté finalement ?

- Je lui ai dit que je te suivrai même si lui refusait, que le nom n'avait pas d'importance et qu'entre la prison et le maquis, mon choix était vite fait. Je lui ai dit aussi que le maquis était assez vaste pour ne pas te côtoyer.

- J'espère que tu ne respecteras pas cette dernière phrase...

- Où allons-nous Leandru ?

- Dans une grotte qui se situe à environ six heures de marche d'ici. Elle est vraiment dans un endroit très difficile d'accès et de là-bas, nous aurons une visibilité parfaite sur les alentours. Personne ne pourra nous surprendre sans que nous ne le remarquions. Mais personnellement, je pense que les Italiens ne nous trouverons jamais. Peu de gens connaissent cet endroit d'après le vieux François-Xavier. Il faut vraiment être de la région.

Viens, retournons près des autres sinon, ils vont s'inquiéter. Je te laisse passer devant moi.

Comme l'avait indiqué Leandru, le petit groupe parvint à l'endroit choisi en fin d'après-midi. Elisabetta était très fatiguée par cette longue marche mais elle ne voulait montrer aucun signe de faiblesse à ceux qui l'accompagnaient.

La grotte était vaste, elle était composée de différentes cavités et pouvait sans problème accueillir les fuyards sans qu'ils ne soient l'un sur l'autre.

Leandru s'installa dans le même coin que Matteu et Elisabetta avec deux autres hommes. L'un de ceux-ci eut alors une parole malheureuse en disant que la jeune fille pourrait s'occuper des repas et de laver les vêtements dans le torrent tout proche.

Matteu se précipita sur lui et l'attrapa par la nuque et il le menaça des pires représailles s'il persister à considérer sa sœur comme une servante.

Celui qui était le responsable du groupe dut intervenir pour séparer les deux hommes puis il prit Matteu à part et il le recadra en lui indiquant qu'à la prochaine incartade il l'excluait de leur petite communauté.

Cum' un cantu di libertaWhere stories live. Discover now