Prologue(seconde partie): Histoire au coin du feu

3.3K 338 86
                                                  


— Tout le monde est installé confortablement et m'entend bien ?

Cette question était presque rhétorique. Ils avaient eu tout le temps qu'il fallait pour s'installer et lui n'en était pas à sa première histoire. Il parlait d'une voix forte, claire et assurée. Cependant, cette simple phrase lui permettait de voir éventuellement, sur le visage d'un enfant trop timide pour se manifester, si quelque chose n'allait pas et de remédier au problème.

— Bien. Alors allons-y, Dit-il après s'être assuré que tout était en ordre.

« Notre histoire commence il y a de cela plus de mille ans. À cette époque, la seule race pensante qui peuplait le monde était les Humains. À leur apogée, ils étaient si intelligents qu'ils savaient construire de formidables machines.

Leurs chariots avançaient sans chevaux et étaient bien plus rapides ! D'immenses oiseaux de métal, aussi grand que des dragons, volaient haut dans le ciel ! Grâce à eux, ils pouvaient voyager presque n'importe où. Mais, ils n'étaient pas seulement doués pour fabriquer des moyens de transport. 

Ils étaient aussi capables de construire de grandes tours qui s'élevaient bien plus haut que les nuages. Des boites de quelques dizaines de centimètres contenant des bibliothèques entières ! Des appareils tenant dans la main leur permettaient de parler directement avec quelqu'un qui se trouvait à l'autre bout du monde !

 Ils n'avaient pas la magie, mais ce qu'ils appelaient technologie était tout aussi remarquable. Aujourd'hui, cette dernière à pratiquement disparue à cause du grand chamboulement et a été remplacé par la magie.

La magie... Pour la plupart des races peuplant cette terre, cette étrange énergie, pouvant prendre toutes les formes, se manifeste grâce à la musique. Les mages, ou musiciens, font appel à elle en jouant d'un instrument qui leur est lié, mélangeant leur force avec celle du monde pour créer de véritables prodiges. Mais, à cette époque, il n'en était rien. L'énergie contenue dans la terre était bien trop faible pour se manifester et la musique n'était qu'un passe-temps, un moyen de se divertir.

Tout changea du jour au lendemain, pour le plus grand malheur de tous, alors que les humains se regroupaient lors de festivités. Un groupe joua pour la première fois une nouvelle chanson. Alors que les spectateurs dansaient et s'amusaient, insouciants de ce qui allait arriver, toute l'énergie de la terre se concentra au même endroit.

En un instant, tout bascula. Un immense portail s'ouvrit ! Une faille entre ce monde et celui des autres races. Un violent souffle balaya tout sur son passage et créa un gigantesque cratère de la taille d'une ville ! Ce désastre n'était en fait qu'une conséquence d'un phénomène bien pire : notre monde venait d'aspirer toute l'énergie de celui avec lequel il était désormais lié.

L'ouverture du portail avait semé mort et destruction. Tout ce qui se trouvait au alentour n'était que cendre et poussière alors que lui se dressait au centre du cratère. De ce passage, les autres races, curieuses, émergèrent. Les démons, les satyres, les elfes noirs... Nous savons aujourd'hui qu'ils ne sont pas mauvais. Mais, à l'époque, leur apparence proche des créatures maléfiques décrites par les religions, la peur de l'inconnu et la colère suite à la mort d'innombrable personnes prirent le pas sur le bon sens et la diplomatie.

D'abord déconcertés par l'arrivée de ces êtres qu'ils croyaient imaginaires, les Hommes fuirent à leur arrivée. Cela ne dura qu'un temps. Leurs forces se regroupèrent et une grande guerre éclata entre les humains avec leur technologie et les autres races avec la magie. Les batailles s'enchaînèrent entre ceux qui croyaient défendre leur monde d'un envahisseur hostile et ceux qui fuyaient le leur car, en aspirant l'énergie de l'autre monde, le nôtre l'avait condamné à une mort certaine.

Les Hommes ne savaient pas qu'ils avaient eux-mêmes ouvert le portail et tué l'autre monde. Ils ne voyaient en ses réfugiés innocents que des aberrations et comptaient bien s'en débarrasser.

Heureusement, pour les autres races, l'énergie du portail empêchait les oiseaux de métal de survoler la zone. Mais, celle-ci était bien trop petite pour accueillir la population d'un monde entier. Les démons, satyre et autres races mirent alors en place un réseau de téléportations pour envoyer la population aux quatre coins du monde.

Les hommes voulaient en finir une bonne fois pour toutes avec ses envahisseurs et utilisèrent systématiquement, sur chaque nœud de téléportation qu'ils trouvaient, un engin explosif tellement puissant qu'il rasait absolument tout ce qui se trouvait autours. On raconte que l'explosion de ses bombes avait la forme d'un champignon montant jusqu'au ciel.

Les zones bombardées sont aujourd'hui extrêmement dangereuses ou très paisibles selon l'endroit. Alors que la végétation et les animaux revenaient en ses lieux, ses derniers commencèrent à muter et développèrent une conscience et une intelligence équivalente à la nôtre. Peu à peu, leur corps se modifia pour ressembler de plus en plus aux humains. Des bêtes naquirent la race des Beasts alors que les plantes devinrent des Élémentaux. Si les premiers sont sociables et parfaitement intégrés, les seconds sont nés pour protéger et soulager la nature dans les forêts ayant poussés là ou les bombes étaient tombées jadis.

Mais revenons à notre histoire. Les hommes gagnaient la guerre au prix de lourd sacrifice, autant matériel qu'humain, mais leur plus grand atout les trahit au moment le plus important. Pour soigner les blessés de guerre, les humains remplaçaient les membres endommagés par des prothèses extrêmement sophistiquées. Grâce à cela, un soldat qui avait perdu une jambe ou un bras pouvait retourner se battre.

Cependant, ils franchirent un point de non-retour en essayant de sauver un homme dont la tête avait été touchée. Les implants réussirent à le maintenir en vie, mais, en contrepartie, prirent le contrôle de son corps. L'entité, extrêmement intelligente, trouva un moyen de se propager, tel un virus, aux autres formes de vies aux alentours. En à peine une semaine, la plupart des humains étaient sous son contrôle ainsi que la moitié des autres races.

Cette entité avait besoin d'électricité pour survivre et, de ce fait, il ne restait qu'une seule et unique solution pour la vaincre : éliminer toute forme d'énergie sur la planète. Pas d'énergie, pas de contamination. L'humanité avait presque disparu, le monde qu'ils connaissaient n'était plus et une deuxième guerre s'annonçait entre les races libres et les Cybers, mais... Ce sera pour une prochaine fois ! »

— Ho non ! protestèrent les enfants.

— Si je vous raconte tout maintenant, je n'aurais pas d'histoire pour la prochaine fois. Et il commence à se faire tard.

Leur déception ne dura pas longtemps. Ils savaient que la suite viendrait bientôt. Peu à peu, la place se vida. Chacun rentrant chez soi pour dormir. Le vieil homme, lui, préféra rester près du feu. Il remit une pincée de tabac dans sa pipe et l'alluma une nouvelle fois puis, scruta de nouveau les flammes en laissant dériver ses pensées. 

__________

Et voila pour la fin de ce prologue. c'était assez dure de tout remettre dans le bonne ordre (et surtout d'intégrer le passage sur les beasts et les élémentaux). J'espère avoir réussi^^.

N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez (positif comme négatif)!

Et on se revoie au prochain chapitre pour l'introduction du personnage principal: Syara!

Le violon de cristal: les partitions perduesLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant