12

3.3K 272 182

Nous étions à présent en route, en direction d'une des agences avec qui nous travaillions.

M.Park nous donnait quelques directives par-ci, par-là.

Honnêtement, j'étais un peu dans la lune, je n'avais pas vraiment envie de travailler aujourd'hui malgré mon repos d'hier.

- Mira, j'espère que tu es avec nous. Je ne tiens pas à répéter. dit M.Park remarquant que je ne l'écoutai pas​.

- Je suis juste un peu fatiguée. je répondais doucement.

- Tu vas vite éliminer ta fatigue, j'ai pas besoin de ça maintenant.

Il changeait encore d'humeur.
Ce genre d'agissements était l'une des pires choses que je détestais chez lui.

Ces sauts d'humeur incessants...

- Je t'ai pas emmené avec moi pour que tu te l'as coule douce. Si tu n'est pas prête à travailler tu peux retourner chez toi. il commençait à s'énerver.

- M.Park, je pense qu'elle... tenta Keisuke.

- Toi, contentes toi de conduire cette foutue voiture et mêles toi de ce qui te regarde. le coupait, notre patron.

Je jetai mon regard vers l'extérieur, essayant de garder mon sang froid.

Ce matin il était gentil, attentionné et j'en passe puis maintenant c'est tout le contraire.

Il commençait sérieusement à m'énerver.

- Équipe de bras cassés. il marmonnait, concentré sur la route.

Personne n'osait réellement répondre sûrement par peur qu'il s'énerve un peu plus.

- Heureusement que Somin est là, sinon je sais pas comment j'aurais fais.

Il continuait... Encore et encore...

Je prenais légèrement mon souffle et tentait de me calmer.

Somin me tenait légèrement la main. Je pense qu'elle essayait de me calmer.

J'en avais besoin.

- Il est vraiment temps que je revois la liste des employés, y'en a qui finiront caissier dans un fast food si ils continuent à être incompétents. il finissait par dire après quelques secondes de silence.

- Désolée monsieur. Elle n'est pas très bien en ce moment. dit Somin, essayant de me protéger.

- C'est pas mon problème. J'ai pas le temps de gérer une personne qui est soit disant ''pas très bien''. Avec moi il y a 2 options, soit tu me suis et tu fais le travail jusqu'au bout soit tu dégages. il répondit d'un ton dur.

S'en était trop.

- Alors toi, écoutes moi bien! m'exclamai-je. Si au jour d'aujourd'hui je n'étais pas ta putain d'employée, je pense pas que ton entreprise de merde marcherait aussi bien qu'à l'instant présent parce que oui, c'est moi qui fais quasiment tout le boulot! Sans moi, tu...

- Ça fait même pas 1 an que tu es dans l'entreprise donc redescends d'un étage. il ne me laissait pas terminer ma phrase.

- Keisuke, arrête la voiture. ordonnais-je.

- Je... Enfin... Il faudrait que je m'arrête à un feu pour pouvoir m'arrêter mademoiselle Byun.

- Keisuke, arrête cette voiture sinon je te jure que je fais un massacre.

- O-oui.

Il garait l'engin sur le côté de la route.

- Si tu descends, tu vas le regretter fortement. dit Jimin.

- Mira, fais pas ça... s'inquiéta Somin.

- J'ai besoin de temps. je détachais ma ceinture.

- Retournes en Corée tant que t'y ai. me disais l'autre con.

- Je vais pas me gêner. je descendais de la voiture.

Je refermai la portière et partais en direction de l'hôtel.

Je commence à me demander pourquoi je l'ai suivi jusqu'ici. J'aurai dû rester chez moi, avec Hyun.

Il doit sûrement se sentir seul à la maison...

Je soupirai légèrement et me dirigeai vers un arrêt de bus qui me mènerai pas très loin de l'hôtel.

Je me rends compte que...

Je venais de prendre une énorme prise de risque en partant.
Il allait peut être me virer.

Qui sait.

Après tout je venais de manquer de respect à mon supérieur hiérarchique.

Je ne le regrette absolument pas de toutes façons.

Après plusieurs minutes, le bus arrivait. Je montais dedans et m'asseyais.

Je pris mon téléphone et tentais d'appeler Hyun.

J'avais besoin de lui parler et d'entendre sa voix.

Je composais son numéro et plaçai mon téléphone à l'oreille.

Ça sonnait plusieurs fois, puis il tombait sur messagerie.

Je fis de nombreuses tentatives mais c'était toujours la messagerie.

Il ne répondait pas. Il avait sûrement beaucoup de travail lui aussi.

Je mis mon smartphone dans mon sac et posais ma tête contre l'une des vitres du bus.

Je voulais vite rentrer à Séoul...

Mr. Park | p.jmLisez cette histoire GRATUITEMENT !