Chapitre 15 - La troupe

Depuis le début

– Tu as beau être mon ami, fais attention avec tes manières avec Sa Majesté, dit Vahlna une fois que le nain s'était tourné vers elle.

– Ce n'est rien Vahlna. Après tout, il est vrai que votre humour nous avait manqué en quelque sorte.

– Tu vois ? railla le nain en massant son crâne. Tu ne sais pas m'apprécier à ma juste valeur.

– Je suis ravi de vous revoir Gildur, dit Zélénor, apparaissant derrière la reine pour serre rla main au champion.

– Moi de même Zélénor, répondit–il en souriant. Surtout quand on ne se dispute pas pour les gosses.

Au gré des diverses poignées de main et salutations des nouveaux arrivants, Gildur nota quelque chose qui attira son regard. Derrière Vahlna se trouvait un elfe bien plus jeune que les autres, très discrète, mais scrutant le lieu dans tous les recoins avec une précision minutieuse. Elle avait les cheveux longs et noirs et des yeux d'une couleur turquoise très inhabituelle, même pour un elfe, qui avait interpellé le nain. Son visage était finement dessiné, et elle était jolie, tout en étant assez inquiétante, tant son expression ne trahissait aucune émotion ou intention, comme ce que pouvait encore faire Vahlna il y a quelques années. Quand elle se rendit compte que le nain la dévisageait, elle soutint son regard, ce que remarqua la Haute du coin de l'œil.

– Oh, il est vrai que je ne vous ai pas présenté, fit–elle remarquer. Gildur, je te présente Skadi Xaintrailles. C'est la dernière recrue de la Garde de la Haute, et un de mes plus grands espoirs, elle apprend vite.

– Je vois ça, répondit le nain. Elle a déjà copié tes yeux de merlan frit quand tu te concentres.

Il s'attendait à un semblant d'énervement de la part de l'elfe, mais il n'en était rien. Elle restait impassible, toujours en fixant le nain de ses yeux colorés.

– Bon... continua–t–il après un silence très gênant. Au moins vous êtes bien entourée Altesse.

– J'espère que nous ne sommes pas trop en retard.

– Ne vous en faites pas, on avait prévu le coup avec ce tram... Fehlna vous attend au château. Veuillez me suivre.

Gildur les conduisit alors jusqu'au château, leur passage provoquant beaucoup d'animation dans la ville. La garde de la Haute était les soldats elfes les plus puissants, les plus nobles, et les plus impressionnants de Vilseraie, les voir dans leurs armures marchant en cadence sans commettre d'écart était quelque chose qu'on ne voyait qu'une fois dans une vie. Gildur risqua de nouveau un regard vers Skadi, mais l'elfe aux yeux turquoise ne passait son temps qu'à observer la foule en silence.

Une fois arrivées aux portes du château, elles s'ouvrirent pour laisser passer le prince. Âgé de vingt–et–un ans à présent, Aldéas était devenu un très beau jeune homme, dont seuls les cheveux noirs coiffés comme à son habitude en épis contrastaient avec sa prestance. Il portait une longue robe noire de cérémonie brodée aux armoiries de la maison Grinnr, portait l'épée de son père à sa ceinture en tissu, et sa désormais très haute taille ainsi que ses yeux verts finissaient d'embellir ce beau prince. Il s'approcha et s'adressa poliment en langue elfique aux nouveaux arrivés ce qui fit lever les sourcils de Skadi, qui ne s'y attendait probablement pas :

— Ael'Valor Majesée. C'est une joie de vous revoir. Veuillez excuser les problèmes de notre tram.

– Ael'Atheim en Val'en Aldéas. Décidément tu ne cesses de grandir à chaque fois qu'on se revoit, fit–elle remarquer en langue commune, souriante.

– Je... Je vous remercie... répondit–il, souriant, mais gêné.

– Décidément, même après toutes ces années, tu ne sais toujours pas t'empêcher de rougir quand on te complimente, fit remarquer Zélénor, faisant pouffer Gildur de rire.

Memtis - Le ChampionLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant