Chapitre 15 - La troupe

4 0 0

 – Comment font–ils pour toujours arriver en retard ? maugréa–il en finissant le pain fini acheté a Camille plus tôt dans la journée.

C'était devenu habituel pour les habitants de Snail de se plaindre du tram, et ce depuis quelques années. De ce tram en particulier. C'était le Tram D, celui qui traversait toute la partie ouest des montagnes et maintenant traversait certains champs de la Jetée, passant ainsi par les villes de Yelibe, Yalem et enfin Reveran, située a quelques kilomètres au nord de Vilseraie où les elfes pouvaient se rendre pour rejoindre Erob en quelques heures. C'était une des premières initiatives de la reine Fehlna une fois arrivée au pouvoir, finir le développement du réseau de tram qu'avait commencé son frère. Depuis que le projet avait été terminé il y a deux ans, Erob avait gagné un véritable élan économique, accélérant les échanges de minerais et de matières premières entre eux et la Jetée. Le problème était que le Tram D traversait plus de quatre cents kilomètres ainsi que diverses plaines où vivaient bandits, bêtes en tout genre, et que si on occultait le fait qu'on ne peut pas prévoir combien de temps prendrait le chargement du tram à chaque étape, il lui arrivait également de temps en temps de tomber en panne le long de la route. Il avait été surnommé le tram de la poisse, et avait tendance à être particulièrement en retard, au grand dam de Gildur, assis sur un des bancs le long du quai. Il s'était coiffé, brossé, et avait mis l'armure officielle du champion d'Erob pour accueillir les invités.

Cinq années s'étaient écoulées depuis le couronnement de Fehlna et le début de son règne. Cinq années étonnamment assez calmes, et ce dans tout le pays. Gor avait beaucoup trop à gérer avec sa rébellion qui ne faisait que croître en importance, et n'avait plus de temps à consacrer à guerroyer avec leurs ennemis de toujours. Mis à part Swam qui était toujours prêt à lancer à tout moment un assaut contre leurs anciens tortionnaires, les autres pays en avaient profité pour renforcer leurs défenses et leurs armées, afin de se préparer à tout autre conflit qui pourrait éclater dans les temps à venir. La Jetée commençait à redorer son blason avec l'assassinat du grand argentier Milophène, et la venue à son poste de Khalid, ancien marchand venant du très lointain pays désertique de Qvill, qui savait parfaitement gérer un territoire aussi étrange dans son fonctionnement que la Jetée. Il faisait respecter les règles avec beaucoup plus de rigueur, précisément au niveau du commerce d'esclaves, ce qui lui avait attiré la sympathie du royaume nain et elfe, mais une haine particulière des propres nobles de son territoire. Quant au Clos, comme à son habitude, il était difficile de savoir ce qu'ils faisaient sur leur territoire, mais peut-être était–ce mieux ainsi

Fylog était redevenu un pays calme, où les principales occupations des différentes provinces étaient la traque du banditisme et de la contrebande, les attaques de bêtes et de créatures étranges, et préserver leurs relations diplomatiques et commerciales. Et c'était pour cette raison que Gildur était présent sur ce quai.

Il releva la tête quand il entendit enfin le tram arriver dans un grand bruit et se garer en face du quai. De nombreuses personnes descendirent du train, quelque peu énervées au vu de leur arrivée assez tardive à Snail. Il vit rapidement les personnes qu'il attendait. Il faut dire qu'un attroupement de soldats elfes suréquipés et en tenue cérémoniale autour d'un grand et magnifique elfe aux cheveux d'or en robe blanche était assez inhabituel dans la cité sous la montagne. Le nain s'approcha et quand leurs regards se croisèrent, il s'inclina.

– Bienvenue a Erob, reine Selesnya, cela fait bien trop longtemps. Mais je savais que je vous avais manqué et que vous ne tarderiez pas à revenir, dit–il d'un ton rieur.

La reine pouffa de rire en s'inclinant également, d'une grâce qui ne pouvait laisser personne insensible, ce qui se vérifia quand les nains encore présents sur le quai regardèrent tous la reine elfe avec des yeux étincelants. Il sentit soudain un brusque coup sur son crâne qui le fit vite revenir à la réalité.

Memtis - Le ChampionWhere stories live. Discover now