Chapitre 11 : Broken

1.1K 97 102

                                                            ***   RILEY   ***


Je profitais qu'il soit sous la douche pour descendre nous chercher de quoi grignoter et je remontais avec un plateau contenant deux verres, une bouteille de lait et un paquet d'oréos double.

Je savais exactement ce que c'était, se réveiller en sursaut, trempée de sueur à cause d'un cauchemar. J'avais vite fini par prendre cette mauvaise habitude de grignoter pour compenser et apaiser mon anxiété.

Il n'y avait rien de plus doux que des oréos trempés dans un verre de lait pour se sentir rempli bien que notre être semblait vide de tout sentiment positif. Je m'assis en tailleur et déposais le plateau sur ma table de chevet avant de tendre l'oreille.

L'eau ne coulait plus et dix minutes plus tard Justin sortit de ma salle de bain, torse nu, son jogging lui tombant sur les hanches. Je détournais le regard, gênée, alors qu'il séchait ses cheveux encore humides avec sa serviette.

« Tu veux un autre tee shirt ? »

Finis-je par lui demander en tentant de ne pas trop le fixer de façon bizarre.

« Non je vais rester comme ça. Sauf... si ça te dérange ? »

Comprit-il en levant des yeux fatigués vers moi.

« Non, t'inquiètes. »

Le rassurais-je en faisant un signe de main. Il finit par s'assoir près de moi et j'attrapais le plateau pour le poser devant nous.

« Tu veux en parler ? »

Proposais-je en nous servant à boire. Nous n'avions pas parlé de l'émission mais visiblement ça réveillait en lui, à son tour, de mauvais souvenirs. Je lui tendais son verre de lait, il semblait pensif.

« Je suis mort de peur, putain. Je suis pas sûr de pouvoir reprendre cette vie... la célébrité, les paparazzis, l'isolement, toute cette merde ! »

S'agaça-t-il, le regard perdu. C'est vrai qu'en contre parti de tous les avantages qu'offraient la célébrité il y avait également un bon paquet d'inconvénients, comme dans tous les métiers.

Je savais, en tant que fan, que grandir dans la lumière des projecteurs n'avait pas été facile et maintenant qu'il était de nouveau affaibli psychologiquement, cela ne serait qu'un peu plus dur.

« Je sais. »

Murmurais-je en posant ma main sur son bras. Il se leva d'un bond, renversant du lait sur le sol avant de poser son verre sur mon bureau.

« Non tu ne sais pas justement ! Tu ne sais rien ! Tu crois que je suis naïf ? A un moment ou à un autre, il va falloir qu'on reprenne nos vies, nos habitudes et tu sais parfaitement qu'à un moment nos chemins finiront par se séparer ! Pour certainement ne jamais se recroiser d'ailleurs ! »

Hurla-t-il avant de baisser le ton, se souvenant certainement que mes parents dormaient également sous le même toit. Je ne savais pas quoi répondre, cette vérité me pinça le cœur.

« Alors à quoi ça sert tout ça ? C'est peut être toi qui avait raison en fait, c'était peut être pas une bonne idée de se revoir. »

Lâcha le chanteur en me tournant le dos. J'ouvris la bouche, mais rien n'en sortit. Je pinçais les lèvres, l'entendre me dire ça fut plus douloureux que je n'aurai pu l'imaginer.

The Worst Day of Our LivesLisez cette histoire GRATUITEMENT !