[Valkyon] Inattention.

777 43 51

- Alors tu avances ? Me demanda le vampire taquin.

Je soufflai, toujours là pour m'embêter ce vampire ! Malgré le fait qu'il était un ami très proche, il m'agaçait.

- Figure toi que je progresse ! Lui répondis-je avec un petit air sûre de moi plaqué sur le visage.

Il plissa les sourcils pour se retenir de rire. Quel bougre ! Ce n'était pas vrai, je n'avais pas beaucoup de progrès et Nevra le savait bien. La dernière fois c'était lui m'avait entraîné, mon commandant n'ayant put être présent. L'exercice c'était bien passé dans ses débuts mais à la fin étant fatiguée, j'avais comme qui dirait donné un coup à Nevra... dans ses parties intimes. Bien sûr ce n'était pas voulu, j'avais été d'ailleurs gênée pendant quelques jours.

- Et puis arrêtes de m'embêter, je ne l'ai pas exprès, dis-je en baissant les yeux.

Il ouvrit la bouche mais je le vis regardais par dessus moi en affichant son sourire à lui.

- C'est vrai arrête donc d'embêter mes recrues, gronda une voix derrière moi.

Je me retournai vers lui. Valkyon avait des yeux sévères posés sur mon ami. Puis il me détailla du regard à mon tour.

- Tu as meilleure mine aujourd'hui, me dit-il simplement.

Je lui souris timidement. La dernière fois que Valkyon et moi nous étions rencontrés, j'avais été prise de violent vertiges. Mon chef m'avait alors proposé d'aller manger un bout avec lui pour me requinquer.

- Pourquoi l'embêtes-tu ? Demanda t-il en prenant place à côté de son ami.

Nevra s'empressa d'afficher un grand sourire alors que je pris mon verre pour me donner une contenance.

- De son amélioration au combat, lâcha t-il.

Valkyon haussa les sourcils devant le vampire qui s'empêchait de rire.

- Pourquoi ? Elle a fait des progrès même si le lancer lui convient mieux.

Mon commandant avait dit ça en me regardant. Ses yeux d'or me scrutaient d'une telle intensité que je me sentis toute chose.

-C'est sûr qu'elle vise toujours très juste, répondit-il hilare.

J'avalais mon eau de travers face aux paroles de Nevra. Etait-il obligé de faire cette précision ? Cette affirmation aurait put paraître tout à fait normal si le vampire ne s'était pas mis à rire et si je ne n'avais pas semblé gênée. Valkyon ne parla durant tout le reste du repas. Il m'adressa seulement la parole pour me dire que nous partions dans dix minutes à l'entraînement. Nevra continua toujours plus ses blagues vaseuses pour mon plus grand malheur. Peu de temps après nous traversâmes la cantine pour nous rendre à la salle des Obsydiens. Alors que nous allions sortir, Nevra cria à travers la cantine.

- Hé Valk ! Protège des bijoux de famille.

Mon cœur eut un soubresaut à l'entente de ses paroles. J'eus soudain très chaud. Mais pour qui j'allais passer au près de tous ces gardiens ? Alors que je souhaitais m'enterrer six pieds sous terre. Ezarel arriva ne pouvant qu'empirer mon mal être :

- Je n'étais pas au courant de ça ! Lança t-il avant de rejoindre son ami hilare.

Je leur lançai tous les deux un regards noirs puis suivis Valkyon, qui se fichait royalement de ses deux amis.
Mon dieu, mais que devait-il penser ? Je me promis de faire en sorte que Nevra ne puisse plus jamais satisfaire ces conquête jusqu'a la fin de sa vie ! Après tout c'est ce qu'il méritait.

OS Eldarya: Des histoires dispersées dans le monde.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !