Partie 108: Pardonné

7.3K 513 6

« bonjour  » voilà ce qu'a dit Nayem en voyant Nahel réveillée, il se tenait entre la salle de bain et la chambre, ses yeux fixée sur la jeune femme.
« bonjour »
Elle se leva avec difficulté, le bébé était vraiment Lourd, elle ne se souvenait pas Que Ayem est été aussi lourde.

Nayem : mon avion décolle dans 5 heures
Nahel : bon retour
Il lève un sourcil, voilà , la il retrouvait sa femme .
Elle était dans la salle de bain à se brosser les dents, il l'a regardait à travers le miroir.
Nayem : bon retour ?
Nahel : et bien oui, tu préférais que je te dise mauvais retour ?
Nayem : non tu as raison.
Il fit mine de s'habiller, prêt à repartir d'où il venait .
Nahel : comment elle va ? Comment elle est ?
Il savait pertinemment qu'elle parlait de Ayem, il sorti son téléphone afin de lui montrer les photos et vidéos de cette fille

« je suis la plus belle pas vrai papa ?
Nayem : c'est vrai est c'est pour ça que tu es privée de sorti jusqu'à tes 30 ans bébé »

Un sourire se dessine sur les lèvres de Nahel

Nahel : 30 ans 😱😩

« papa pourquoi tout le monde m'appelle Miss Ayem.? 
Nayem : c'est ta mère qui t'appelait comme ça
Ayem: ouais !!!  Trop bien »

Un rire, des larmes, elle regardait tout ces moments avec peine et amour, malgré son absence, Ayem semblait être une enfant épanouie tant Nayem avait tout fait pour Que jamais elle ne souffre de l'absence de sa mère, du moins le moins possible .

Nayem : elle est complètement folle cette enfant . Il lui manque certainement des cases mais sans elle je serai mort, c'est grâce à elle et c'est pour elle que j'ai tenu bon, comme tu aurais dû le faire .

Elle s'en voulait déjà assez mais il avait raison, il l'a faisait culpabilisé et elle ne broncha pas ..
Alors qu'elle s'éloignait de lui, il l'a rattrapa avec force afin qu'elle se Colle à lui, la poussa à reculer, vers le mur derrière elle, en avança. Il lui attrapa la gorge sans serrée, elle était complètement soumise et dominé

Nayem : ne refait plus jamais ça.
Elle hocha la tête plusieurs fois, non, plus jamais elle ne referai ça, sois sans crainte Nayem
Nayem : j'ai eu tellement mal au cœur
Il lui disait tout ça en la regardant droit dans les yeux, son regard était noir.
Nayem : jamais je ne m'étais senti aussi seul et mal, jamais je n'ai ressenti ça
Elle versa une larme, elle savait à quel point il avait souffert .
Nayem : et malgré ça je n'arrive pas à t'en vouloir, j'essaye de t'en vouloir mais je n'arrive pas . Je me demande ce que tu m'as fait .

Elle était soulagé, ses mots c'est ce qu'elle rêvait d'entendre depuis qu'elle s'était réveillée nus, au milieu du quartier .

Nahel : je suis tellement désolé
Il essuie les larmes qui tombent des yeux de sa femme avant de lui dire
« je te pardonne »
Après ça il dépose ses lèvres sur les siennes pour un baiser fougueux et langoureux, un baiser plein de passion qui dura pendant bien 10 minutes .

Elle ne voulait pas gâcher le moment mais la question du bébé revenait sans cesse
« et pour le bébé ? »
Il regarde le ventre en soufflant, il n'avait aucune explication, il ne savait rien ce sujet mais ce qui est sur, ce bébé était de lui.

« je ne sais pas de qui il est, je suis bientôt à terme et selon tes dire j'étais une Louve, je n'ai donc aucune explication logique, si ce n'est l'avoir gardé 3 ans .»

Il prit la tête de sa femme entre ses mains pour lui dire que peu importe de qui il est, cet enfant est le sien.
Elle était heureuse de l'entendre dire ça mais ce n'est pas la réponse qu'elle souhaitait .. elle voulait qu'il est une explication mais non ..

Nahel: comment vont mes parents ?
Nayem : ta mère a beaucoup changé, ta disparition a été difficile pour elle et elle ne s'en est toujours pas remis
Nahel : j'ai fait souffrir tellement de gens.. je sens que Mohammed est détruit, je le sens dans mon cœur et je ne préfère pas en avoir la certitude. Celia à du être la bouée comme à chaque fois, refoulé sa tristesse pour le bien de tout le monde

Il ne répond pas, elle était pleine de remords et de regret alors il ne voulait pas rajouté.. après ça ils sont descendu prendre le petit déjeuné..

Nana: j'ai fait ton assiette
Nahel : c'est trop Nana, j'en peux plus il doit peser 30 kg tellement il est lourd
Nayem : mange
Nahel ; non on n'a pas faim
Nana: Mange ! Dépêche toi !
Tout les jours c'était la même chose, la même scène qui se répétais..










Nahel : je veux rentrer avec toi
Ils étaient dans la piscine, le silence régnait dans la pièce
Nayem : et je veux que tu rentres avec moi
Elle était contre lui, son dos collé à son torse .. il savourait chaque moment, il avait peur que tout ceci ne soit qu'une parfaite illusion
Nayem : il faut que je les appelle pour leur Que je ne reviendrai pas Aujourd'hui, nous partirons demain.
Elle hocha la tête

« Allo Papa !!! »
Nayem : enlève le téléphone de ton oreille sinon tu ne peux pas me voir

Elle fait coucou à la caméra, Nahel l'a regardait émerveillés, impatiente de la prendre dans ses bras.

Nayem: comment ça va bébé ?
Ayem : trop bien hier avec tonton Aymen on est parti a la plage et on a fait du setsi
Nayem ; du jet ski ?
Ayem : ouais trop bien et toi ? Ta vu la Louve ?
Nayem regarda Nahel en souriant et répondu « oui je l'ai vue »
Nayem : écoute bébé je reviens demain d'accord et j'ai une surprise pour toi
Ayem : trop bien

Nahel suivait cette conversation les larmes aux yeux, brillant. Elle aurait tellement voulu lui dire qu'elle était de retour .. Après cette entrevue, c'est Moha qui prend le téléphone..

Nayem : il faut que je te parle
Moha: tu fais peur
Il ne dit rien et se contenta de tourner le téléphone vers Nahel ..
Moha: c'est qui ça.? C'est une meuf.?
Nahel déglutit, elle avait la gorge sèche mais elle devait parler . Elle voyait bien à travers la caméra ses cernes, elle voyait qu'il était fatigué et triste .

« c'est moi Moha » c'est tout ce qu'elle avait trouvé, elle espérait qu'il comprendrait et effectivement il a fini par comprendre

Moha: je suis un fou j'ai cru c'était Nahel, je devrais moins fumée et plus dormir

Voilà une révélation qui brisa le cœur de la jeune femme, elle c'était battu pour sue jamais il ne tombe dans ces vices la et voilà qu'elle en est la cause .

Nayem : je dois te laisser

Il raccrocha avant même qu'il ne parle, il avait réalisé que ce n'était pas une nouvelle à dire au téléphone















Le lendemain, les voilà à Hurghada !

Chronique de Nahel : Je suis la Belle, il est ma bêteLisez cette histoire GRATUITEMENT !