6

4.5K 324 140

J'avais à peine passé le seuil de l'entrée de l'entreprise que je me dirigeais d'un pas décidé d'aller voir ce foutu patron.

Comment osait-il tenter de faire voler en éclat mon couple comme ça ?
Je remplis déjà assez bien les poches de sa foutue entreprise, ça ne lui suffit pas? Il fallait qu'il en rajoute encore et encore ?

Plus vicieux, tu meurs. Non mais je vous jure.

Je saluai rapidement quelques collègues qui se trouvaient sur mon passage et continuai ma route aussi vite que je le pouvais tout en essayant de rester courtoise.

Je prenais l'ascenseur et appuyais sur le bouton qui me mènerai au dernier étage soit le 48ème étage.

Avant que les portes se ferment 2 de mes collègues montaient... Enfin quand je dis collègues je veux que ce sont des gens qui travaillent ici. Mais je ne les connais pas du tout.

- Bonjour mademoiselle Byun. me dirent les 2 hommes.

Comment ils connaissent mon nom ceux là ? On ne sait jamais vu une seule fois.

- Euh bonjour. je répondais d'une petite voix.

- Vous êtes très ravissante aujourd'hui. me dit le plus jeune des 2, il devait sûrement avoir la trentaine. Il appuyait sur l'un des boutons.

Encore et toujours le physique.

- Merci.

- On raconte beaucoup de choses sur vous. dit l'autre.

- Ah bon? Comme quoi?

- Oh tellement de chose haha, je ne pourrai pas tous vous les citer. Mais la plupart des travailleurs dise que vous êtes le cerveau de cette entreprise et que vous ne faites que des exploits.

Le cerveau de l'entreprise... Hmm pas mal.

Moi qui croyais qu'il allaient me parler de ce qui nous sert de PDG.

- Non, nous sommes un grand nombre de salariés ici. je lui répondais sincèrement. Nous fournissons tous un travail remarquable je ne pense pas que je suis le cerveau de cette..

- Si si... Bien-sûr que vous l'êtes.

Quel forceur...

L'ascenseur se stoppa, je regardai le petit écran qui affichait : 35.

Leur étage.

- Nous sommes arrivés, aurevoir mademoiselle.

La porte se fermait et je poussai un soupir. Pourquoi je suis toujours exposé à ce genre de situation...?

Après quelques instants, j'arrivais au sommet et marchais ou plutôt trottinnais dans le long couloir essayant de ne pas faire trop de bruit par peur de déranger les autres travailleurs.

Puis devant la fameuse porte, je pris mon courage a deux mains et l'ouvris​ sans même toquer.

Il n'aime pas ça.

- Qu'est ce qu'il t'a pris de dire une chose pareille devant mon petit ami! Tu veux qu'il me largue ou quoi?! criai-je.

- Commence par me dire bonjour. il dit calmement, devant son ordinateur.

Je fermais la porte derrière moi et vint me mettre en face de lui.

- Sérieusement, t'as que ça à faire ? Foutre ma vie en l'air?

- Foutre ta vie en l'air... Si c'était ça, tu ne serrais déjà plus là. Je suis pas assez méchant pour le faire d'ailleurs.

Il avait changé d'expression. Je ne sais même pas s'il est énervé, triste ou même simplement agacé.

Il ne jetait aucun regard à mon égard et se contentait de continuer à travailler silencieusement.

- Ça sert à rien de rester plantée là. continuai-t-il. Et si tu veux savoir, j'ai décidé de te laisser tranquille.

- De quoi?

- C'est ça que tu voulais non? Que je te foutes la paix. Et bien t'as gagnée.

Si soudainement ? Ça ne lui ressemble pas. Il est pourtant du genre persévérant. Je comprends pas tout, c'est vraiment bizarre.

- J'ai pas le temps de te courir après, j'ai mieux à faire. Alors maintenant que je me suis enfin décidé à te lâcher, t'as plus besoin de te méfier de mes faits et gestes envers toi. il me regardait enfin.

- C'est pas une blague ?

- Je suis pas un enfant pour faire des blagues de ce genre.

- D'accord mais... j'hésitais. Promets moi que tu ne changera rien au niveau professionnel.

- J'ai pas que ça à faire, j'ai des priorités et t'en fais absolument pas partie.

Il a mangé un lion ce matin ?

- Je...

- Fin de la discussion, allez travailler.

Il recommence même à me vouvoyer ?

- Oui M.Park. Ah, j'oubliais ! Voici les dossiers que vous m'aviez demandé de remplir.

- Posez les dans mon casier, je les regarderaient plus tard.

- Oui monsieur.

Mr. Park | p.jmLisez cette histoire GRATUITEMENT !