Chapitre 14 : Nouvelles visions

109 15 1
                                                  

Le plan était simple : retrouver le corps de Talib Sparrington dans le but de confirmer ou infirmer nos doutes. Comme tout noble qui se respecte, son corps devait se trouver avec ceux de sa famille. Ils le faisaient toujours par pure symbolique, il n'y avait aucun intérêt à le faire, et puis, personne n'avait de temps à perdre avec le moindre sortilège. De nombreux mages le faisaient quelques siècles auparavant, mais ils s'étaient bien vite rendu compte qu'ils y perdaient bien trop d'énergie pour un résultat à peine considérable.

Mais bon, être enterré rester un privilège que n'avait pas les esclaves par exemple. La plupart étaient brûlées ou toute autre méthode pouvant faire disparaître leur corps était suffisante. Il y avait toujours une énorme différence de traitement entre les nobles et les esclaves et rien n'avait changé depuis des millénaires.

Comme toujours, Chernobog avait rapidement repéré le cimetière dans lequel la famille Sparrington avait été enterrée. Celui-ci n'était ni trop grand ni trop petit. Après tout, personne n'avait survécu, il n'y avait donc aucune raison que leur corps se trouve dans un lieu bien trop prestigieux.

Alors que mon regard s'était perdu aux alentours – qui étaient totalement vides et obscures étant donnée l'heure tardive –, Chernobog poussa la grande porte et d'un signe de tête, il m'invita à le suivre. Je m'exécutai et nous débutâmes alors nos recherches. Nous passâmes devant chaque tombe en vérifiant les noms et les dates de mort. Il avait beau avoir localisé le lieu, il n'avait pas pu le faire en détails. Comme beaucoup de magiciens, le détail relevait du talent. Un talent que n'avait pas Chernobog, et qu'il n'aurait certainement jamais. Parfois, il valait mieux être réaliste.

Au bout de quelques minutes de marche, nous trouvâmes enfin la tombe des Sparrington. Cependant, celle-ci avait été fouillée. Il était évident qu'il s'était passé quelque chose ici. Immédiatement, nous échangeâmes un long regard, ne sachant pas trop ce que nous devions en conclure pour l'instant.

— C'est la merde, lâchai-je dans un murmure.

— En effet. Soit quelqu'un est venu avant nous, soit Talib est bel et bien en vie...

— Tes hypothèses ont toujours été bien trop justes, déclara une voix féminine qui se trouvait derrière nous.

Il n'y avait qu'une personne à la voix aussi douce et violente et qui pouvait se faufiler sans un bruit. En me tournant vers elle, je ne fus même pas étonnée de croiser le regard de Marilyn.

— Comment tu as su qu'on serait ici ? demanda Chernobog, méfiant.

— Eh bien... On est tous prévisibles. Je suis allée à Sparrington... Enfin, elle est allée à Sparrington pour moi. Et on a dû tous faire les mêmes déductions.

— Mais faisons-nous les mêmes conclusions ? l'interrogeai-je comme pour la provoquer.

Un sourire narquois se dessina sur son visage. Elle n'était clairement pas venue pour la moindre excuse ni pour nous aider. Tant pis, qu'elle fasse sa route seule si c'était ce qu'elle voulait.

— Si nous étions encore associés, je vous les ferai parvenir, or ce n'est plus le cas. Je voulais juste voir vos mines déçues de ne rien pouvoir en tirer, nous nargua-t-elle sans la moindre gêne.

— Tu sais que ce n'est pas une course ? s'emporta-t-il.

— Vous êtes parti de votre plein gré. Encore une fois, vous n'aviez aucun honte à m'abandonner. Vous préférez rassurer vous et votre ego que vous êtes des gens bien, que vous valez tous mieux que moi. Pas la peine de me contredire, certes, vous ne l'avez pas dit, mais c'est ce qui découle de vos actes. Les gestes ont des conséquences, tout comme les mots...

Downfall | TOME 1 & 2Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant