Chanbaek #3 Part 1 by Kage22

601 59 7


-Baekhyun dépêches toi on a la dalle !

-J'arrive j’arrive…

Je me dirige vers mon casier pour y déposer mes livres de la matinée pendant que Chen et Luhan me disent qu’ils vont nous garder une table au self mais que j’ai pas intérêt à trainer sinon ils mangent sans moi. Ces deux-là je vous jure, la pause du midi doit bien être leur préférée, comme tout le monde me direz vous, mais eux c’est à un niveau plus poussé.

J’ouvre mon casier en soufflant pour y déposer mes livres quand je vois un papier tomber délicatement au sol. Je fronces les sourcils et le ramasse une fois mes bras libres de la surcharge abusée de mes professeurs. L’écriture est fine et agréable à regarder. Quand je lis ce qu’il y est écrit, mon coeur rate soudainement un battement.

« Je t'offrirais des cadeaux tout les jours en signe de mon obsession pour toi, Byun Baekhyun. »

Ce n’est pas signé, pourtant j’aurai donné pour savoir de qui vient ce mot. Il m’est clairement adressé même si au début je pensais que le propriétaire de cette belle écriture s’était trompé. Mais qui serait obsédé par moi ? Je suis petit et faible, mon visage n’a rien d’extraordinaire, mon corps encore moins. Je me sens flatter mais en même temps je me méfie. Ça pourrait être une blague, et si c’est le cas, elle serait de très mauvais goût.

Je mets rapidement le mot dans mon sac et cours jusqu’au self où m’attendent mes amis qui ont sûrement déjà commencé à manger, les connaissant. Je m’installe avec eux, essayant d’oublier cette histoire de mot qui n’est qu’une pitrerie, d’autant plus s’il n’est pas signé.

-Tu en as mis du temps ! Remarque Chen. Qu’est-ce que tu as foutu à ton casier ? Tu es entré dedans pour rejoindre le monde de Narnia ? 

-Fermes-la et manges avant que je te piques des frites, pour les rares fois où ils en mettent.

Chen avance son assiette vers lui d’une façon protectrice et me regarde d’un air méfiant en grignotant ses frites. Avec Luhan on rigole puis on se met à parler de tout et de rien comme à notre habitude. J’oublie même complètement ce mot présent dans mon sac, qui pourtant signifiera bien plus que ce je penses.

Le lendemain, j’ai eu à faire à une journée plutôt chargée. J’ai eu deux contrôles, un exposé oral, et une interrogation surprise sur une leçon que je n’ai évidemment pas pensé à réviser. Je vais probablement avoir une mauvaise note et me faire décapiter par mes parents. Enfin bref, au moins la journée s’est terminée assez rapidement, même si j’ai finis à 17h.

Avec Chen et Luhan on se rend comme d’habitude à notre casier pour poser nos livres et pouvoir s’alléger pour rentrer chez nous. En ouvrant mon casier, j’aperçois un mot, me faisant rappeler celui d’hier. Je fronces les sourcils et les battements de mon cœur accélèrent. Je vais pour le déplier, mais la présence de mes amis me rappelle à l’ordre.

-Bon Baek c’est pas tout ça mais j’aimerai rentrer chez moi, se plaint Chen. 

Je froisse le papier dans ma main derrière mon dos et m'empresse de fermer mon casier. Je cache ensuite le mot dans la poche arrière de mon jean slim et marche comme si de rien n’était avec mes amis qui, heureusement, n’ont rien remarqué. Du moment que je ne sais pas ce qui se cache derrière ces mots je préfère ne rien leur dire.

On parle joyeusement comme à notre habitude ne se souciant pas du tout des passants qui roulent des yeux en nous entendant rire. Après plusieurs minutes de marche, on se sépare et j’arrive chez moi. 

-Je suis rentré !

J’entends ma mère murmurer un petit « c’est bien » probablement concentré à essayer de faire manger Taehyung, mon petit frère de 8 mois. Avec ma mère, tout comme avec mon père, nous sommes très proches, même s’ils m’ont eu assez jeune. C’est juste que Tae ne leur facilite pas toujours la tâche alors quand je gueule que je suis rentré, ils ne me répondent pas toujours.

Une fois dans ma chambre, je jettes mon sac sur mon bureau, attrape mes écouteurs, et m’assoie sur ma chaise pour débuter mes devoirs. Seulement, au moment où mes fesses touchent la chaise, je sens quelque chose me gêner et je ne met pas longtemps à me souvenir que j’avais mis ce papier dans ma poche arrière. Je me lève légèrement et le récupère. Je le défroisse et lis avec appréhension ce qu’il dit.

« Ton cadeau d’aujourd’hui arrivera vers 18h, prends en soin »

Je clignes plusieurs fois des yeux, ne sachant comment réagir. Vers 18h ? Je regardes l’heure sur mon portable et constates qu’il est 17h35. Je passes une main dans mes cheveux en me demandant si « le cadeau » en question arrivera chez moi. Je suis curieux de savoir ce que c’est, même si j’ai peur que ce soit une mauvaise blague, que c’est juste un type qui cherche à me faire flipper. 

Je laisses le mot de côté et commence mes devoirs que je ne mets pas longtemps à terminer pour une fois. Je regardes l’heure et commence à stresser en voyant qu’il est 17h55. Je décides de descendre pour attendre si quelqu’un, ou même la personne qui m’envoie ces mots, va venir toquer à ma porte pour me donner son fameux cadeau. Déjà s’il sait vraiment où j’habite ce ne sera pas rassurant du tout.  

Ma mère est à l’étage faisant prendre un bain à Taehyung pendant que mon père travaille encore à cette heure-ci, ce qui est rassurant déjà, je ne veux pas qu’il sache quoique ce soit, du moins pour l’instant. Je sursaute en entendant quelqu’un toquer à la porte. Je regardes l’heure une fois de plus : 18h pile. 

-Baekhyun va ouvrir s’il te plaît ! Me crie ma mère depuis l’étage.

J’avance vers la porte en déglutissant. Mon cœur s’affole alors que si ça se trouve, c’est vraiment une blague et je me fais du soucis pour rien. J'abaisse la poignée et ouvre la porte pour voir… personne. Je fronces les sourcils et regardes un peu partout, mais il n’y a que des passants promenant leur chien, leur bébé en poussette et qui font leur footing du soir.

Je souffles en me disant que c’était bel et bien une blague. Je vais pour refermer la porte mais mon regard se pose sur un bouquet de fleurs posés sur le paillasson. Bizarrement mon cœur se gonfle et je ramasse le bouquet. Il possède juste une carte avec écrit mon nom dessus. Je souris malgré moi. Certes je ne sais pas qui se cache derrière tout ça, mais cette petite attention me fait plaisir. Je ne reçois jamais rien, tel le pauvre célibataire que je suis. Avoir un admirateur - ou une admiratrice - secret ne me laisse pas de marbre.

-C’est qui ? Demande ma mère depuis la salle de bain.

-Personne, ils se sont trompés de maison.

Je me dépêche de remplir un vase et d’y mettre les fleurs que je garde dans ma chambre Elles sont belles et elles sentent bon. Mes parents ne viennent quasiment jamais dans ma chambre, ils n’y feront pas attention, sinon je dirais que c’est une personne qui en distribuaient dans la rue.

Je souris tout seul comme un abruti dans ma chambre. Ce soir je m’endors avec l’esprit plein de questions

À suivre...

~ OS Hunhan, Chanbaek... Exo~Lisez cette histoire GRATUITEMENT !