XX: 7

8.1K 882 58
                                    

Après avoir passé un repas à me faire épier de toutes parts, je partais sans finir mon assiette. J'emportais seulement ma pomme dans ma main droite. Il était temps de voir si nous étions réellement libres de nos mouvements. Je m'approchais de la porte de sortie, Jacob était là, me regardant sans dégager aucune émotion.

"Je vous souhaite une bonne après midi, s'exclama-t-il soudainement.

- Heu... Merci."

Il ne m'avait pas arrêté. Nous étions donc libres de circuler comme bon nous semblais dans le centre. Mais je me demandais tout de même qu'elle était les limites de cette liberté. Il existait un seul endroit qui pouvait peu être me permettre de trouver les réponses à mes questions. Je marchais rapidement dans les couloirs. À cette heure, je ne risquais pas de croiser grand monde.

Je suivais bêtement les indications sur les murs pour atteindre mon but. Je me retrouvais devant une grande porte blanche. En m'approchant, celle-ci s'ouvrit sur une petite salle dans laquelle se trouvait un étrange homme derrière un bureau.

"Bonjour, je suis Mathieu, le bibliothécaire du centre, se présenta-t-il en m'apercevant.

- Bonjour."

C'est en m'approchant d'un peu plus près que je fus surprise de son apparence. Il avait des cheveux blancs plaqués en arrière et d'étranges marques qui le recouvraient jusqu'au visage. Je n'avais déjà vu plusieurs fois des hommes mais jamais comme lui. Il dégageait une étrange aura.

"Je suis un Immac. Si c'est cela que vous vous demandez jeune fille, s'exclama-t-il amusé.

- Et cela veut dire .

- Qu'à ma naissance, j'ai subi un traitement pour ne pas être un géniteur.

- Mais...mais pourquoi ?

- Cela est le choix de la société et je ne suis qu'un simple homme de basse naissance qui a eu le droit à une vie meilleure.

- Si vous le dite...

J'étais choquée d'apprendre qu'il existait de telle mutilation. Le pauvre, même s'il affichait une expression sereine, je sentais qu'à l'intérieur, c'était tout autre chose.

"Que voulez-vous lire jeune fille ?

- Je voudrais des informations sur le test Gex, sur son système de fonctionnement, de classement. Je suis de nature curieuse..." Me justifiais-je.

Il me regarda un instant. Comme s'il essayait de décrypter ce qui se cachait dans mon esprit.

" Allée 200, Étage 4, numéro 10 008." Répondit-il.

Je regardais la pièce, pas une allée, pas un livre à l'horizon.

" Heu... Merci, mais où puis-je..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que Mathieu appuyait sur un bouton qui déclenchait l'ouverture d'une porte dans le mur. Il m'invita d'un geste délicat à entrer.

Je suivais ses indications et entrais dans la pièce cachée. Celle-ci était ronde et ses murs translucides. On observait à travers les parois de petites cellules bleues qui clignotaient. Au centre se trouvait un pupitre avec un petit écran. J'avançais vers celui-ci. La tablette demandait les informations que m'avait fournies le bibliothécaire. Je tapais ma demande.

Soudainement, un bras articulé sortait du mur pour attraper une cellule dans une cavité. La machine tirait ensuite une minuscule puce qu'il m'apporta. Celle-ci dans ma main n'était pas plus grande que mon pouce.

" Alors vous avez trouvé ce que vous cherchiez . 

- Oui, seulement comment vais-je pouvoir lire ceci ? Demandais-je en montrant la puce.

- Il vous suffit d'utiliser l'écran qui se trouve dans votre chambre, répondit-il amusé de ma remarque.

- Merci pour votre aide. "

Je me dépêchais de sortir de la pièce et d'arpenter les froids couloirs de l'institut.

Arrivée dans ma chambre, je m'avançais vers l'écran. Je cherchais avec mes doigts la moindre ouverture pour y insérer la puce. Soudainement, mon annulaire s'enfonçait dans une partie molle.

Intriguée, j'avançais la carte, celle-ci fut avalée par cette petite ouverture. Suite à cette manipulation, mon écran s'allumait.

" Bonjour, vous êtes actuellement connectée au recueil GENtriX dans lequel se trouvent toutes les informations concernant l'évaluation des Génitrices. S'exclama mécaniquement mon écran.

Je commençais à écouter chaque partie de ce livre, chaque chapitre concernant le test GeX pour comprendre ce qui s'était passé.

Après plus d'une heure de lecture, je ais l'impression d'avoir écouté du vide. Chacune des informations transmises n'était en rien des nouveautés pour moi. Toutes données étaient creuses, sans aucune réelle explication. C'était comme si ce bouquin avait été écrit pour ne rien révéler. Comme si malgré notre soi-disant liberté d'apprendre, on nous cachait la vérité. J'avais l'impression d'être manipulée. Désespérée, je m'écroulais sur mon lit.

Je brassais du vide. Et ce n'est pas dans ce bouquin formaté que j'allais trouver les réponses à mes questions. Je ais été stupide de croire que notre liberté de mouvement signifiait liberté de pensée.

"Mademoiselle ? S'exclama d'un seul coup Jacob derrière ma porte.

Je me relevais soudainement, surprise de sa présence.

" Oui ?

- C'est l'heure de votre entretien de préparation.

-Déjà ? Mais cela ne fait même pas une journée que je suis ici.

- C'est les règles du centre Génitrice !" Me répondit-il fermement.

GenitriXLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant