*Psst* Notice anything different? 👀 Find out more about Wattpad's new look!

Learn More

16. Enfer

37 3 0

La main pointue de Kristen visa la gorge de Yéva par une attaque en piqué. Le jeune homme parvint à l'esquiver in extremis. Puis le corps de la jeune femme pivota pour lancer un violent coup de pied rotatif vers la tête de son adversaire. La chose se sentait visiblement à l'aise dans le corps de Kristen, un corps souple et vigoureux rôdé aux arts martiaux. Yéva parvint à intercepter le coup avec son avant bras, mais la puissance due à la rotation le projeta à terre. Kristen fondit sur lui comme un rapace pour le remettre brutalement debout, tout en partant d'un rire sardonique, cruel et glacial. Elle jouait avec lui et semblait beaucoup s'amuser. Elle dansait plus qu'elle ne combattait.

La prise de contrôle de Kristen par la chose n'avait pas grand-chose à voir avec celle de Yannaro et Torgenn. Les deux enfants avaient été pris d'une espèce de folie furieuse aveugle et brouillonne, tandis que Kristen - la chose en elle - savait ce qu'elle faisait. Elle était efficace, lucide et même bavarde. Si Yannaro et Torgenn possédés avaient été limités aux grognements et rugissements, la chose parlait à présent d'une manière intelligible, et avec une facilité déconcertante alors qu'elle était en train de se battre. Face à un Yéva haletant, proche de l'épuisement, elle grinçait tout en poursuivant son harcèlement :

— Ô Seigneur, comme vous avez raison ! Cette beauté, cette forme idéale, cette structure parfaite : elles sont faites pour vous !

Lorsque Yéva parvint enfin à décocher un coup de pied qui atteignit sa cible, le souffle de Kristen ne fut que brièvement coupé. Elle ne sembla pas en souffrir beaucoup, et son rire horrible redoubla de volume. Ses lèvres se retroussaient d'une manière toujours plus obscène.

— Hahahaha ! Oui, continue ! Montre-nous ce que tu as dans le ventre, ce que tu as dans ton cœur de scorpion !

Yann avait tenté de venir en aide à Yéva, mais Kristen l'avait refoulée avec une telle violence que sa tête heurta le sol. Elle en fut sonnée pendant un temps qu'elle ne put mesurer. Dans cet état de faiblesse, elle fut en proie à d'horribles visions et à des sensations innommables.

Infrarouge et noir opaque. Des figures de diffraction, une alternance de bandes noires et écarlates. Au centre, une croix rouge, un X suintant, purulent, sanguinolent sur une paroi fuligineuse, un mélange répugnant de plomb, de fer et de résidus carbonés. Des parois d'où suintaient les larmes sèches de souffrance et la crasse de la cruauté, entre les rubans du vide et des excroissances de néant. C'était la porte de l'Enfer. La somme de toutes les poubelles de l'Univers, la chambre fécale, les branches mortes de l'Arbre d'Éther. Le lieu de la Mort comme substance. Yann voyait trembloter, dans les membranes gluantes, des hippocampes avortés aux yeux exorbités. De la pourriture alternée avec du vide. Des spirales corrompues qui pullulaient, de la douleur qui donnait naissance à plus de douleur d'une manière exponentielle. Des appendices caudaux surnuméraires hérissés de pointes. Les clameurs pleureuses des créatures abandonnées. C'était plus que le Jugement total : c'était au-delà du Jugement. Ou plutôt en-deçà. Il s'agissait non pas des fondations du monde mais de ses catacombes, qui continuaient tellement de se creuser en elles-mêmes qu'elles menaçaient de faire s'écrouler l'édifice entier. Et une voix obscène au timbre multiple dit à Yann : L'Enfer n'est pas éloigné, et il n'est même pas ailleurs. L'Enfer est ici, et il est aussi en toi.

Lorsque Yann reprit ses esprits, sa nausée était si intense qu'elle se sentait sur le point de se retourner comme un gant. Elle se précipita dans un coin et tout le contenu acide de son estomac éclaboussa le sol. Ses yeux larmoyants brûlaient presque autant que son œsophage.

Sorastria arriva à ce moment là, suivi de Yannaro, Vinn et Shirin. La chose parut sentir sa présence. Elle tourna sa face livide vers lui, et pour la première fois son horrible rictus amusé s'inversa en grimace de colère. Puis elle lança un ultime regard à Yéva, concluant ainsi :

Wermob-pilotes - tome 1 : L'Ethéroscope (nouvelle version)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !