3 - Trajet avec Antoine

67 8 0

Je sortis dehors en courant. L'automobile n'était pas celle de Jason, je voyais au volant Antoine. Em' était à côté de lui.

Je rentrai, pris mon sac et ouvris la portière. Soph' était déjà à l'intérieur.

- Salut ! dis-je joyeusement.

- Coucou ! répondirent Sophie-Anne et Emylianne en choeur.

Je pris place sur les sièges de cuir, redoutant la réaction que Jase aurait quand il me verrait sortir du véhicule d'Antoine.

- Alors Sabrina ? me dit Antoine avec un air narquois. À ce qu'il parait, tu aimes Thomas ?

Je me sentis rougir de mes orteils aux pointes de mes cheveux.

- Mais non, Sab ne lui a parlé que deux fois, contredit Soph'. Moi, j'ai toujours cru qu'elle et Jason sortiraient ensembles un jour, mais ça n'est jamais arrivé et j'attends toujours le jour sacré où elle nous avoueras son amour pour lui.

Lily la regarda d'un air choqué.

- Voyons Soph' ! intervint-elle. Jason et Sab' sont juste amis ...

- Mais non, voyons ! dit Soph', outrée.

- Je suis d'accord avec Lily, défendit Emylianne.

Je les observai, rageant.

- Surtout il faut pas se gêner de parler de ma vie sentimentale ! dis-je, frustrée.

Ils rirent tous, ce qui me frustra d'avantage. Le reste du trajet se fit dans le silence et je sentis à plusieurs reprises le regard pénétrant d'Antoine. Il avait des yeux magnifiques, d'un bleu si pur... mais si glacial.

Je regardai dehors. Quand nous arrivâmes à l'école, je fus la première à sortir de l'auto et je remerciai Antoine pour être passé me chercher.

Je priai pour que Jason ne m'ait pas vu arriver en auto, mais mes prières ne furent malheureusement pas entendues, puisque dès que je mis le pied hors du véhicule, je sentis son regard triste dans mon dos.

Je me retournai, pour évidement le découvrir là, accoudé sur son bolide, un regard terriblement déçu accroché au visage. J'essayai de m'approcher de lui, mais il quitta rapidement vers l'école.

"Et merde" songeai-je avec tristesse. "Une autre chose à régler." Je me redonnai le sourire en pensant aux nombreuses fois où Jason et moi nous étions chicanés. À toutes les fois, ça n'avait duré que quelques heures. Notre record? Une fin de semaine.

Je me dirigeai à mon tour vers l'école, geste rendu habituel par les milliers de fois où je l'avais fait. Pourtant, cette fois-ci, plongée dans mes pensées, je ne pensai pas à la marche et m'étalai de tout mon long sur le sol en asphalte.

-Putain! hurlai-je.

Une voix se fit entendre devant moi.

-Besoin d'aide, jolie demoiselle? Prince charmant va vous relever, n'ayez crainte.

...........................................................

Salut! Le 3e chapitre! Il est pas vraiment long, vous m'en excuserez. Désolée si certains l'attendaient avec impatience, j'ai eu une semaine de fou! Je vais essayer de plus en poster, ces temps-ci. Votez, commentez, partagez! Je vous aime, mes petits farfadets farfelus fanfarons!

Comme du cristalLisez cette histoire GRATUITEMENT !