Love kill

7K 161 4

-Est appelé à la barre Lana Stones. Crie le juge.

La salle du tribunal était pleine, on trouvait la famille de la victime, ses amis, des journalistes et quelques curieux. Lana en fascinait plus d'un, un vrai visage d'ange avec ses beaux cheveux châtain-doré et ses yeux vert, mais quelqu'un de très réserver. Un mystère que gardait une armée de policier qui grouillait la salle. La petite ville de Saint Trinian, situé dans la campagne anglaise n'avait jamais vécu un tel événement, c'était à la fois existant mais aussi honteux, Lana était tout de même accusée du meurtre de son ancienne meilleure amie Kimberley Sach.

-Lana Stones que déclarer vous pour face à l'accusation du meurtre de Kimberley Sach ? Prononce le juge.

-Non-coupable, votre honneur. Dit-elle pleine d'assurance.

Après avoir juré sous serment et sur la bible comme c'était toujours le cas à Saint Trinian, elle avait promis de dire la vérité, rien que la vérité, elle l'avait même promis à dieu, mais elle ne croyait pas à l'existence de ce dernier, de toute façon, elle avait déjà prévenu son discours et surtout de mentir.

-Étiez-vous bien présente lors du meurtre de Kimberley Sach ? Demanda l'avocate de la victime.

-Oui, c'était lors d'une soirée chez Zach Lewis, la moitié du lycée était invitée. Répondit-elle.

-Pourquoi êtes-vous aller à cette soirée ? On dit de vous que vous êtes une solitaire et pas particulièrement apprécié par l'ensemble de vos camarades. Continue, l'avocate.

-Même une solitaire à besoins de se divertir et de se sociabiliser parfois, je ne suis pas détesté par la gente masculine.

-Vous êtes restés dans votre coin ou avez-vous parler à des personnes ? Demanda l'avocate.

-J'ai parlé avec quelque garçons, j'ai dansé avec deux d'entre eux, mais j'ignore leur nom, cela m'est sorti de la tête et je suis rentré tôt chez moi ; vers 1h. Répondit-elle.

Kimberley et elle s'était disputés dans une pièce à part du reste de la fête, personne ne pouvait soupçonner qu'elle était partit après une heure puisqu'elle avait eux la précaution de sortir par la porte à l'arrière de la maison à l'abri des regards, elle n'avait donc croisé personne. Les questions défilaient, Lana avait décerné la technique de l'avocate, posée des questions inutiles au début pour l'affaiblir afin de la faire douter. Lana resta très attentive, elle devait se souvenir de tout ce qu'elle disait pour que tout corresponde, elle s'en tirait très bien. Les témoins défilèrent à leur tour, mais aucun ne menaçait la crédibilité de Lana.

Si elle se sentait coupable ? Bien sur que non. C'était un accident et c'est Kim, qui avait commencé à la frapper. Elle savait parfaitement ce qui énervait Lana et avait dit ce qu'il ne fallait pas. Tout ça parce que Kim était jalouse que Lana est osée parler à son copain, c'était juste pour l'énerver, son copain n'est même pas potable et il est aussi abruti. Lana avait été fumée dans l'une des pièces de la maison, fumer à l'intérieur était interdit par le maître de la maison mais il pleuvait donc elle n'allait pas aller se mouiller. Kim était arrivé en furie derrière et c'était mis à insulter sa famille et son caractère, Lana sous la colère avait lâcher sa cigarette, elle avait pris un air menaçant avant de recevoir une gifle. C'est là que la jeune fille avait sortit les poings, elle pratiquait de nombreuses activités dont la boxe ou était inscrit ses seuls amis, la pool danse mais pas se dénudé dans les bars, c'était pour gagner en souplesse et force et aussi car elle adorait ça. La scène de combat c'était fini quand Lana l'avait poussé et quand Kim s'était brisé la nuque en retombant contre le rebord du lit. Lana avait fait disparaître les preuves et elle s'était volatilisée en descendant par la fenêtre du deuxième étage. À seulement seize ans Lana avait déjà tuée une fois, ou avait-elle d'autre meurtre in avouer ?

-Les jurés déclarent l'accusé non-coupable. S'écria un des membres du jury.

Encore une fois, Lana avait trompé tout le monde, elle sortit en fessant une mine, mi réjouit, mi-triste pour dire que Kim lui manquait comme elle, c'était mis à pleurer tout à l'heure. Elle attendit une forte frappe d'applaudissement, elle se retourna et elle vit un homme d'une cinquantaine d'années qui souriait narquoisement.

Love killLisez cette histoire GRATUITEMENT !