C'était le dernier jour de l'année. Enfin après il y avait le brevet mais ça, je m'en contre fichais. J'étais toujours avec Gaëtan, mais en parlant de lui, j'avais du mal à le trouver dans cette foule de personnes déguisées en tout et n'importe quoi. Et oui, en ce dernier jour pour les troisièmes, on avait eu le droit de se déguiser et donc tout le monde était arrivé avec des déguisements tous différents les uns des autres.

Gaëtan m'avait prévenue qu'il serait en poulet, Jeanne en fée clochette, Arthur en robin des bois, Siwan en Dark Vador et moi, ben...J'étais en tigrou mais pour fille. Donc tigrette. J'étais donc à la recherche de mon petit poulet avec Jeanne car, oui heureusement je l'avais trouvée.

C'était drôle de voir la tête épanouie des sixièmes, cinquièmes et quatrièmes face à nos déguisements géniaux.

Quelqu'un me tapota l'épaule et je vis Maylisse. Vous devez vous dire ? Pourquoi ne me déteste-t-elle pas ? Et bien le lundi après que Gaëtan et moi nous étions embrassés, je m'étais illico excusée auprès d'elle et ouais Gaëtan lui avait parlé et je crois qu'il a un peu exagéré sur le fait que j'étais totalement jalouse d'elle. Enfin bref. Du coup, maintenant c'est une cops. Et en parlant de cops, on s'était tous réconcilié avec notre chère Pauline !

D'ailleurs elle sortait toujours avec Thomas et pour le coup, elle s'était déguisée en Mario. Et puis Maylisse était en Marsupilamie.

C'est alors que, parmi toute la foule de gens, j'aperçus mon poulet. Je courus à travers les personnes en zigzaguant. Arrivée près de lui je lui sautais dans les bras. Il m'embrassa tendrement.

Dans mon sac, je n'avais pris aucun cours. Oui, les profs nous autorisaient à nous déguiser mais fallait toujours travailler. Mais moi, j'avais prévu de faire la fête. Confettis, bombes de couleur, serpentins et autres se trouvaient dans mon sac. Chez Jeanne, c'était la même chose. Et puis Arthur, il avait pris la cargaison de paillettes qu'il avait prévue de jeter dans toutes les classes.

Ça allait être mon dernier jour avec eux, le dernier et le meilleur.

Midi avait sonné, Arthur moi et Jeanne avions déjà décoré la moitié du collège. Partout où nous allions, nous laissions notre trace. Nous rejoignîmes les autres.

Tous les six tranquillement assis sur des marches, on discutait moi assise sur les genoux de Gaëtan.

C'est alors qu'Antoine débarqua avec un pote à côté de lui. Antoine en singe et l'autre en pyjama. Pas très élaboré.

-Oh mais dis moi, Jeanne tu es devenue magnifique ! S'exclama-t-il. Mais je vois qu'Agathe aussi.

-Tu l'approches et je te crame, au vrai sens du terme bouffon cracha Gaëtan.

Les pauvres, ils ont à peine eu le temps d'ouvrir la bouche qu'Arthur les a littéralement ensevelis de paillettes.

-Désolé, trop tentant dit-il en rigolant.

Ils en avaient plein partout. C'était vraiment marrant.

La journée prenait fin, nous étions encore tous ensemble et je décidai de faire une photo souvenir. Nous étions toujours tous déguisés. Je fis des énormes câlins à Arthur, Pauline, Siwan et Maylisse, sachant que je ne les reverrais pas avant longtemps.

Et oui, j'allais tout juste avoir le temps de rentrer chez moi, de me doucher, de me changer, de laisser la lettre pour Laure car nous étions sortis à quatre heures et elle finissait à cinq. C'était une lettre d'adieu.

Il allait me rester juste assez de temps pour prendre mes valises et partir direction la gare, retrouver Gaëtan et Jeanne, pour le monde d'Allemagore.


À SUIVRE...
TOME 2: LE MONDE D'ALLEMAGORE.

Agathe Reisse: Nouvelles Origines.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !