Partie 90: un bébé

7K 420 4

J'ai passée la soirée dans la chambre à repenser à mon accident . J'arrivais pas à penser à quelque chose d'autre. J'avais besoin d'avoir les idées claires alors j'ai pris une décision, j'allais faire une rencontre entre celui qui m'a renversé et moi. J'ai besoin de lui parler et si il s'avère que ma théorie est bonne je rencontrerais Argent.

J'espérais de tout mon cœur que ce soit une coïncidence, j'espérais tellement. Je m'endors de la sorte ..









Le lendemain je me réveille hyper tôt, mais j'avais bien dormi. Nayem était encore près de moi. Je me lève faire ma toilette et descend lui préparer son petit déjeuner, il ne partait pas tout de suite mais au moins c'était fait. J'ai aussi préparée le biberon de Ayem. Je me suis changé et je suis allé dans la salle de sport qu'il a fait aménager à la maison.

Elle est différente de l'autre déjà elle est plus grande et la il y a le côté danse et le côté sport de combat et enfin le côté machine .

Je suis direct allé au sac de boxe et j'ai tapé dedans, je me suis défoulée. J'en avais tellement besoin, je ne pensais à rien, j'évacuais tout . Pendant 2 heures je frappais dans ce sac, je n'avais pas le droit mais j'en avait besoin et je n'arrivais pas à m'arrêter . Plus je m'étais de coup plus j'avais besoin de me défouler.


À la fin je me suis écroulé en larmes, je pleurais, je ne sais pas ce que je pleurais mais je pleurais et ça faisait du bien, plus Que taper dans le sac . Au bout de 30 minutes je me suis calmé et je suis retourné dans ma chambre, Nayem dormait encore alors je suis allé me prendre une douche .  Après ça j'étais épuisé, je ne me suis même pas habillée Que je me suis endormi ...


Je me réveille quelques heures après par des bisous dans le coup et des mains très baladeuse
Moi : hmmm
Nayem : tu n'étais pas comme ça hier soir
Moi: hmmm je sais
Lui: réveille toi
Moi: arrête de me toucher partout, tu veux quoi ?

Je vous ai dit j'aime pas quand on me réveille

Lui: toi
J'ouvre les yeux et le regarde
Moi: ta dit quoi ?
Lui: je veux toi, on a un peu de temps avant qu'Ayem se réveille hier je l'ai couché tard
Il recommence ses bisous dans le cou et de balader ses mains partout, il a finalement réussi à me chauffer donc voilà il a eu ce qu'il voulait





Moi: hummmm c'était
Lui: c'était ?
Moi : magnifique !! On devrait faire ça tout les matins
Lui: sa me dérange pas
Moi: tu ne travailles pas ?
Lui: cet après-midi
Moi: d'accord
Lui: t'es prête pour un autre enfant ?
Ça question m'a bloqué, j'avais jamais repensé à ma fausse couche depuis que j'avais retrouvé la mémoire.
Moi : tu veux un autre enfant ?
Lui: oui, maintenant tu vas bien al Hamdulilah et Ayem a grandit, elle va bientôt avoir deux ans
Moi: c'est vrai
Lui: un petit Garçon
Moi: du moment qu'il est en bonne santé
Lui: ouais
Moi: je suis prête à avoir un autre enfant, pourvu que cette fois il reste
Lui: t'en fait pas pour ça
Moi: hm
Il m'embrasse le front et on reste comme ça, j'étais blottit dans ses bras et je pensais que à ce foutu accident. Il a gâché une partie de ma vie. J'aurais pu être enceinte, bientôt accoucher mais non .










L'après midi Nayem est parti, je suis à la maison avec Celia et Laurian. Ayem était dans mes bras
Moi: j'ai besoin de vous les filles
Celia; tu me fais peur
Moi: je veux contacter l'homme qui m'a percuté enfin Que j'ai percuté
Laurian: euh non pourquoi ?
Moi: si j'en ai besoin . Je rêve de lui et je ne fais que penser à ça. J'ai besoin de lui parler pour oublier et passer à autre chose. Je ne vous ai pas dit d'ailleurs je l'ai dit à personne mais j'ai perdu un bébé dans l'accident. J'étais enceinte et j'ai perdu le bébé.

Elles me regardent choqué, elles n'en savaient rien, d'ailleurs moi même je ne savais pas que j'étais enceinte avant l'accident

Moi : je ne savais pas que j'étais enceinte, jamais je n'aurais fait la folle sur la route sinon. J'ai appris que je l'était en même temps que j'ai appris que je l'ai perdu . Ce matin Nayem m'a parlé de son envie d'avoir un autre enfant, un fils, je lui ai dit que j'étais prête mais la vérité c'est que je suis angoissée, ma première grossesse elle a était tellement difficile et j'ai tellement souffert même si ça en valait largement la peine ( je dis ça en regardant Ayem ), une fausse couche ensuite c'est beaucoup pour moi

Celia: je suis choqué on en savait rien
Laurian : ta tellement souffert à cause de cet accident et de cet homme.
Moi : c'est pour ça que j'ai besoin de le voir
Celia: j'arrive pas à comprendre mais on est pas à ta place alors je veux bien t'aider dit moi comment

Je leur explique le plan mais j'allais apprendre une nouvelle qui allait tout chamboulé..


Ayem en photo






Désolé pour le  retard.. on touche à la fin de l'histoire, je vais essayer de postée tout les deux jours au moins .. en attendant il y a l'autre histoire

Aïda Haïdara: au sommet du monde

Chronique de Nahel : Je suis la Belle, il est ma bêteLisez cette histoire GRATUITEMENT !