XX :2

10K 1K 188
                                    

Une certaine forme de tristesse se créait en moi quand je voyais partir mon amie sans aucune certitude de la revoir un jour. Mais je ne pouvais strictement rien faire, car comme elle aimait si bien me le repérer : nous n'avons pas le choix. 

Être une femme dans cette société était un gouffre sans alternative de vivre une vie de liberté. Être une femme c'était de se taire et de vivre dans le noir sans jamais avoir la moindre chance de voir la lumière un jour. Être une femme était la pire malédiction pour un nouveau-né. 

Soudainement la porte de notre chambre aseptisée s'ouvrait une seconde fois. C'était encore le même homme que tout à l'heure. Chaque minute se ressemblait, j'avais l'impression de vivre en boucle chaque moment.

"Génitrice  10 510 ?" Questionna l'homme en blanc. 

Mon dieu, comme j'avais horreur d'entendre ce chiffre. Il me rappelait à chaque fois que nous n'étions que du bétail à procréer. 

"C'est moi." Murmurais-je sans conviction. 

Celui-ci me jeta un coup d'œil étrange, avant de noter quelque chose sur sa tablette. 

" Suivez-moi. "

Je me levais de mon lit pour suivre docilement mon guide. Nous traversions un long et froid couloir immaculé jusqu'à une porte ronde qui s'ouvrit immédiatement en notre présence. 

"Entrez dans la pièce et suivez les instructions. Bon test !"

Après m'être insérée dans cette minuscule pièce, la porte se referma brusquement. J'étais maintenant enfermée sans aucune possibilité de fuir. 

"Bonjour Génitrice. Résonna soudainement une voix mécanique. 

- Heu... bonjour. 

- Veuillez vous placer sur le rond gris au milieu de la pièce. 

- D'accord...

Je m'avançais entre deux petites arches blanches recouvertes d'étranges ouvertures. Mes pieds positionnés sur les marques grises, j'étais maintenant à entendre mon sort. 

" Fréquence cardiaque à 120 battements par minute. Veuillez vous calmer Génitrice. Tout se passera bien. 

- Que... que dois-je faire ? Demandais-je.

- Ne bouger pas Génitrice. "

Un petit bruit strident commençait à s'échapper de la colonne qui se trouvait devant moi. Soudainement, une petite tige en métal se développait d'une ouverture. 

"Placez votre bras droit sur le réceptacle de prélèvement." M'ordonna-t-elle.

J'avançais mon membre prudemment, le collant sur la tige. D'un seul coup, je sentais une légère piqûre au niveau de mon poignet.  Par réflexe, je retirais mon bras pour observer la blessure. Mais ma peau était nette, sans aucune trace de sang. 

"Prélèvement terminé. Veuillez ne pas bouger pendant l'analyse génétique."

Il m'allait être difficile de bouger dans cette pièce exiguë.

" Pendant ces quelques minutes, nous allons vous poser des questions pour constituer votre dossier. Répondez le plus clairement possible. 

- D'accord.

- Vos cycles sont-ils constants et stables ?

- Heu... pardon. C'est assez personnel comme question. 

- Veuillez répondre calmement et clairement à chaque question Génitrice. 

- Oui... ils sont stables. 

- Vos géniteurs ont-ils suivi les règles de création et d'élevage avant de vous confier au centre ?

- Oui.

- Combien d'avertissement du code GnX avez-vous reçu pendant votre séjour au centre ?"

Cette question, je l'attendais. Elle n'était pas posée au hasard. C'était dans un but bien précis. Mais personne n'avait pu clairement nous expliquer en quoi consistaient les GnX. Encore un mystère qui me plaisait guère.  

Les gardiens du centre en accordaient aux membres sans aucune raison apparente. J'avais fini par penser que c'était une méthode pour nous obliger à être docile. 

" J'en ai 42. Répondis-je.

- Pouvez-vous réciter les trois règles d'une bonne Génitrice ?

- Premièrement, une Génitrice doit s'assurer de garder la santé pour que la progéniture se développe correctement. Secondement , une Génitrice doit écouter et suivre le système pour assurer le futur de la nation. Et troisièmement, une Génitrice ne doit pas développer de sentiments et de lien avec l'enfant, car celui-ci appartient au géniteur et au système."

Il y eut un instant de silence. 

" Vos résultats vous seront délivrés dans quelques secondes."

Cette attente me paraissait interminable. Les murs blancs commençaient à m'étouffer. De lourdes gouttes s'échappaient de mon front. A quelle sauce j'allais bien pouvoir être mangé. 

" Vous avez été évalué comme Génitrice A+.

- Ce qui veut dire ? Demandais-je.

- Félicitation Génitrice. Quelqu'un va venir vous chercher dans un instant. Je vous souhaite une bonne fertilité."

GenitriXLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant