[Nevra] Un manque.

697 52 12

-Imaginons que Féa soit partie de leur monde. Nevra serait sûrement très triste. Mais que se passerait-il ?  Voici une commande demandé par corneliadediaeries

- Ca fait bien vide sans elle pas vrai ? Demanda le cuisinier.

Nevra soupira, il est clair que "l'humaine" comme on la surnommait ici, lui manquait plus que tout. Ils avaient tissus des liens tous les deux que personnes n'arrivaient réellement à définir. 

- Je vois bien que t's tout tristounet depuis qu'elle est partie la petite, enchaîna t-il. C'est vrai qu'elle nous donnait la bonne humeur.

- Un autre verre s'il te plait Karuto, dit-il en posant son verre fermement sur le comptoir.

Féa était partie depuis deux semaine. Malgré le fait qu'elle ne faisait pas partie de ce monde. Ses amis les plus proche ressentaient irrémédiablement son absence beaucoup trop apparente à leurs goûts. Lorsqu'on lui avait dit qu'elle pourrait rentrer chez elle, elle avait sauté de joie. C'était lui qui lui avait annoncé. Il ne regrettait pas de lui avoir dit. Au contraire il ne l'avait jamais vu aussi heureuse. Elle avait fait des adieux à tous le monde en oubliant pas de les remercier. Puis une semaine après elle était partie.
Une voix sortit Nevra de ses pensées.

- Va te coucher, lui somma le cuisinier. C'est déjà ton sixième verre commandant. Miiko me turrait si elle s'avait tous ce que j'tai laissé boire.

Ezarel entra dans la piece. En voyant Nevra il soupira et posa sa main sur l'épaule de son ami.

- Viens je te racompagne, dit-il.

Le vampire se leva furieux, il chancela. Il avait encore une fois trop but.

- Calme toi, commença l'elfe.

Nevra secoua la tête. Ezarel était très attentif aux geste de son ami. Le vampire était près à lui sauter dessus sans la moindre hésitation.
Ils se regardait tous les deux en chiens de faillances. Sans qu'il puisse l'eviter, Ezarel se retrouva plaqué contre le mur.
Il lui decocha une droite qui fit rire le vampire. Il se recula le nez en sang.

- Reprends toi, cria Ezarel.

- Tu sais j'ai réfléchis, commença t-il. Je vais aller la rejoindre.

Ezarel ouvrit grand les yeux de stupéfaction.

- Et ta garde et le reste ?demanda t-il surpris.

Nevra se rassit sur la chaise du bar.

- Karenn prendra la relève, elle en est capable.

Ezarel le concidéra gravement, il pensa que ça devait être l'alcool et qu'il n'était pas sérieux. Ainsi, il le ramena à sa chambre.

          * * * * * * * * * * * * * * *

- Tu es sûr de toi ? demanda Miiko surprise.

- Certain, commença t-il. J'ai déjà récupéré tous les ingredients. Il n'y aura sans doute pas de problème pour vous.

Miiko soupira et regarda son chef de garde une dernière fois avec qu'il ne parte pour toujours sûrement. La veille il avait fait ses adieux publiquement sous le regret de beaucoup de ses gardiens. Certains avaient même pleuré. Nevra était un chef énormément apprécié et à l'écoute de ses gardiens.

- Tu comptes quand même nous dire au revoir ? demanda Ezarel un petit sourire aux lèvres.

L'elfe était accompagné de Valkyon tout deux semblaient particulièrement tristes de dire au revoir à leur meilleur ami.

Ezarel s'approcha de Nevra et le serra dans ses bras sous l'étonnement du vampire. Ezarel n'aimait pas qu'on le touche et pourtant il fit un effort.

- Prends soin de toi, dit-il à Ezarel. Je peux te demander un dernier service ?

Ezarel aquiesca la gorge nouée. Il ne voulait pas l'admettre mais son meilleur ami allait lui manquer.

- Tu pourras surveiller Karenn pour moi ?

Ezarel souria de toute ses dents.

- Evidemment, dit-il avant de lui faire une dernière accolade et de laisser Valkyon lui dire au revoir.

Celui-ci s'acança et tapa l'épaule de Nevra.

- Content de t'avoir rencontré Nevra.

Nevra laissa échapper un rire face à la simplicité des paroles de Valkyon. Mais il avait toujour était comme ça et il gardera ce souvenir de lui comme ça.

Valkyon laissa Miiko s'avancer à son tour.

- Je vais avoir du mal à trouver un chef de garde aussi compétant que toi, lui dit-elle en soupirant.

Nevra afficha son éternel sourire.

- C'est sûr ! Personne n'est à ma hauteur physiquement.

Miiko laissa echapper un petit rire, elle pouvait bien se le permettre.

- Tu dois l'aimer cette fille pour laisser ta vie de côté ici, dit-elle en le fixant.

- Tu n'imagines même pas, dit-il tendrement.

Nevra dit un dernier salut à ses amis avant d'entrer dans le cercle de champignons. Miiko prononca une incantation et une lumière aveuglante prit place autour de Nevra. Celui-ci sentit sa tête tourner avant de disparaître complètement d'Eldarya.

***********************************

Sur terre, Féa trouvait le temps long. Elle avait retrouvé ses parents, qui soit dit en passant était extrêmement soulagée de revoir leur petite fille qu'il pensait perdue. La féalienne elle, était triste. Elle ne voulait pas l'admettre mais Eldarya lui manquait. Elle se posait sans cesse des questions. Allait-elle les revoir un jour ? Que faisaient-ils ? Comment allait Nevra ?Et Ezarel ?
Elle prit la decision d'aller se balader en forêt pour se vider la tête - en faisant attention oú elle marcherait cette fois. Arrivé à l'entrée de la forêt, un sentiment de plaisir l'envallit. La douce brise du soir carresait son visage. Et l'ecoulement de l'eau que l'on entendait au loin l'appaisait fortement. Sans savoir pourquoi elle se rendit à l'endoir de la dernière fois, lá oú il y avait les champignons.
Cet endroit lui rappelait parfois, ses amis à Eldarya. Elle aimait penser à eux bien que parfois ces pensés furent douloureuses. Ils lui manquaient. Nevta lui manquait. Bien que concentrée dans ses souvenir, Féa n'eut pas de mal à apercevoir une lumière bleue sortir des champignons. Elle s'approcha prudemment et aperçu une silhouette. Peut être la garde d'El envoyait quelqu'un pour les provisions ? Mais plus elle s'approchait plus elle reconnaissait la silhouette.

- Nevra ? demanda t-elle vivement.

Il se retourna vers elle et s'avança rapidement.

- Mais qu'est-ce que tu fais là ? demanda t-elle en prenant le vampire dans ses bras.

- Tu me manquais, avoua t-il difficilement.

Féa le regarda tendrement.

- J'ai essayé de penser à autre chose, de m'occuper l'esprit mais impossible. J'ai envie de vivre avec toi Féa. J'ai envie de partager ma vie avec toi. J'ai envie de te connaître. J'ai envie d'être avec toi.

- T-tu as abandonné la garde pour venir ici ?

Il la regarda amoureusement. Et repondit que oui.

Féa se rapprocha de lui et plaça sa main sur la joue du vampire. Nevra plaça son front contre celui de la belle. Et murmura:

- Je t'avais dit que j'arriverai à te séduire !

Il se pencha vers elle et l'embrassa tendrement.

- Tu peux toujours courir, soupira t-elle le coeur battant.

OS Eldarya: Des histoires dispersées dans le monde.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !