5## no

1.5K 167 23

Tomas : A ride ?

Je me suis retourné pour voir son visage beaucoup trop près du mien. J'ai donc reculé. Il avait un petit sourire.

- No.

Il a haussé les sourcils surpris.

Tomas : En fait ce n'etait pas une question, désolé.

J'ai haussé mes sourcils a mon tour. Emma je crois, je ne sais plus son nom, est venu vers nous ou plutôt vers Tomas. Elle a commencé a lui parler de je ne sais quoi et moi je commençais a m'impatienter. Je ne vais pas dire qu'Emma est une pute. Quoi que... Elle ne porte pas de robe courte jusqu'à son utérus ou des talons hauts jusqu'à son soit disant cerveau. Mais je ne dis pas qu'elle s'habille d'une façon «décente» non plus. Comment dire ?...elle en fait beaucoup trop. Et les filles comme ca on tendance a vite m.enflammer . Comme actuellement. Impulsivité.
J'essayais tant bien que mal d'obtenir l'attention de Tomas mais il avait les yeux sur elle.

- Heu...excusez moi...excusez moi...

Ils ont tous les deux tournés leurs têtes vers moi.

- Je n'ai pas tout mon temps, dis-je en bougeant mes mains

Tomas a roulé des yeux un mini sourire sur son visage. Et c'est a ce moment la que j'ai remarqué ses fossettes. Ça m'a déstabilisé. C'était la chose la plus adorable que j'avais vu sur terre. Ou sur son visage plutôt.
Parce qu'avec son long nez la...
Tomas etait un beau bébé je ne pouvais pas le nier. Ses yeux n'était pas adorable. Ils étaient dangereux. Il avait un regard tellement profond que c'était tres effrayant. Je me noyais clairement dans ses yeux a chaque fois qu'il me regardait et c'est bien le seul moment il avait un pouvoir sur moi. Je perds toute assurance lorsque ses yeux sont sur moi. Je perd pied. Et je déteste perdre pied.

𝐄𝐈𝐆𝐇𝐓𝐄𝐄𝐍.Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant