Me faire réveiller par les douces lèvres d'Harry embrasser mon épaule est encore pour moi inhabituel. Lorsque fut le temps d'ouvrir les yeux et de me retourner vers lui, je le vis me regarder avec un sourire en coin, celui qui me fait toujours autant craquer.

Harry -voix matinale- : Bon matin bébé.

La façon dont il m'appelle me fait sourire comme une gamine, comme à l'habitude, ce qui le fit sourire en retour d'avantage.

Harry : J'aurais aimé continuer à te regarder dormir, mais nous avons un avion à prendre, tu te souviens?

Le séjour à New York avait passé beaucoup plus vite que je l'aurais souhaité et notre départ était prévu dans quelques heures. Retourner en Angleterre veux dire retourner à la réalité et tout le monde sait à quel point j'ai horreur de celle-ci en ce moment.

Kimberly : Nous devons partir pour l'aéroport dans combien de temps?

Harry : Dans 2h environ.

Kimberly : Parfait, nous avons le temps d'aller prendre une douche alors.

Harry -arquant un sourcil- : Nous?

Kimberly : J'ai dit une douche, pas baiser dans la douche.

Harry : J'aurais pourtant cru que tu aurais voulu finir ce que tu avais commencé hier... tu sais, dans la piscine -se rapprochant de moi-

Kimberly : On n'a pas le temps et si tu continues, on finira par prendre une douche individuellement.

Harry : Bon, d'accord pour une douche alors.

Il plaqua un baiser sur ma joue avant d'aller dans la pièce voisine pour allumer la douche. Je ne sais pas ce qui m'a pris de lui demander ça, habituellement c'est plus le genre de chose que lui propose et non le contraire.

Après 1 minute ou 2, je partis le rejoindre dans la salle de bain où il était en train de retirer son simple morceau de vêtement me laissant avoir une parfaite vue de dos.

Kimberly : Ce n'est pas désagréable comme vue tu sais...

Harry -se retournant vers moi- : Arrête de te mordre la lèvre si tu ne veux pas que je te prenne sur ce comptoir.

Ce qu'il peut être direct parfois, mais ça me plaît.

Étant perdue dans mes pensées de ce qu'il pourrait me faire sur ce meuble de lavabo, je n'avais même pas remarqué que je mordais toujours ma lèvre. Harry s'approcha donc dangereusement de moi et contrairement à ce que je pensais qu'il allait faire, il me prit en poche de patate avant d'entrer dans la douche et de m'y déposer.

Kimberly : Je croyais que tu allais me faire d'autre chose?

Harry : C'était une blague mais si tu veux vraiment que je te fasse l'amour, tu as juste à demander tu sais.

Kimberly : Tu n'es pas très exigeant s'il suffit de demander.

Harry : Tu es la seule qui a cette chance.

Kimberly : Je l'espère.

Harry mit ses mains sur chaque bord de mes anches avant d'y retirer son chandail j'aimais tant porter pour dormir. Il lança ce dernier à l'extérieur de la douche pour ensuite essayer de se rapproche de moi me faisant reculer en dessous de l'eau.

Harry : Tu me passes le savon pour le corps?

Sans quitter ses yeux, je pris le savon d'homme pour lui déposer dans la main.

Harry : Je parlais de celui de femme.

Évidemment. Prendre une douche avec Harry ne peut jamais être normal. Sinon, ce n'est pas lui.

En roulant des yeux, je pris celui que je venais de lui donner avant de lui redéposer un savon rose dans sa main.

Harry : Tournes-toi

Je fis ce qu'il dit et fermis les yeux en attendant impatiemment le moindre toucher de sa part. Ses mains firent contact avec mon dos en premier ce qui n'était rien de super excitant. Il monta ensuite à mes épaules où il fit un petit massage rapide me détendant légèrement. Ce n'est pas évident d'être détendue quand Harry a les mains sur toi, tu ne sais jamais ce qu'il peut arriver.

Il passa ensuite directement à mon ventre et ce qui fut la cause de mes premiers frisons. Il monta par la suite à mes seins qu'il ne s'empêcha pas de bien laver, évidemment. Lorsqu'il passa ses mains sur les régions sensibles, celles-ci durcîmes contre mon gré sous son touché.

Harry -dans mon oreille- : Finalement, ça ne semble pas si désagréable. Autant pour toi que moi.

Sur cette remarque, il poussa d'avantage ses anches contre moi pour que je sente son érection bien présente contre mon dos.

Une de ses mains est ensuite passée à mon entre-jambe tandis que l'autre me tenait sur place en s'agrippant au bas de mon ventre. Harry avait décidé de faire bien plus avec sa première main qu'il aurait été censé faire, mais je m'en plaignais pas. En tout cas, pas dans ce sens là.

Lorsqu'il eut fini, ce fut à mon tour de laver comme lui l'avait fait. Quand nous sommes sortis de la douche, il nous restait 1h30 pour nous préparer avant de partir. Pendant qu'Harry ramassait les valises, moi je prenais le temps de me préparer. Je l'entendais courir partout dans la chambre en laissant échapper des "fuck" à plusieurs reprises ce qui me fit bien rire. J'étais en train d'appliquer une couche de mascara quand je vis une tête dans le cadrage de porte.

Harry : Tu as fini de rire? Tu pourrais peut-être, je ne sais pas, m'aider à la place?

Kimberly : J'ai presque fini!

Je me suis élancée vers lui pour lui donner un chaste baiser avant de retourner chacun à notre occupation. Lorsque j'eus fini de me préparer, j'ai fait le tour pour m'assurer qu'Harry n'avait rien oublié et une fois mon inspection terminée, nous avons pu partir rejoindre Eleanor, Louis, Danielle, Liam, Zayn, Perrie et Niall dans l'accueil de l'hôtel pour se diriger vers l'aéroport. Étant tous séparés dans des diverses voitures, Harry et moi sommes arrivés les derniers à celui-ci. Je marchais tête baissée pour m'assurer avoir aucun contact visuel avec une caméra de paparazzi et à un moment, j'ai cru entendre quelqu'un crier "Maman". Ce nom me manquait. Mackenzie me manquait. Et je ne pouvais faire autrement que sentir mon coeur se serrer en la laissant ici.

Harry -murmurant dans mon oreille- : Tu devrais lever la tête babe.

Ravalant la boulle qui faisait apparition dans ma gorge, je fis ce qu'il dit et mon coeur faillit sortir de ma poitrine lorsque je vus ses magnifiques yeux verts et son incroyable sourire.

Mackenzie : Maman!

Son petit corps accourra vers moi pendant que j'essayais de réaliser ce qui est en train de se passer. C'est seulement quand elle sauta dans mes bras que je compris. Lorsque je sentis son petit coeur battre contre moi, je pus de nouveau respirer. Le vide qui m'occupait depuis des semaines ne l'était plus à présent.

"Rien n'est plus réconfortant qu'un sourire sur le visage d'un enfant"

********************************************

Je sais que je vous le dit souvent, mais je suis extrêmement désolée pour le retard.. :$

Pour me faire pardonner, je vais essayer de poster le chapitre 32 entre mercredi et vendredi (si je réussis à l'écrire, évidemment).

Sinon, j'espère que ce chapitre vous a plu :)

*300 000 LECTURES OMG MERCIIII MILLE FOIS, JE N'EN REVIENS JUSTE PAS, VOUS ÊTES FORMIDABLE! JE VOUS ADORE.*

lots of love xx

If He Knew (avec lemon)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !