For every story tagged #WattPride this month, Wattpad will donate $1 to the ILGA
Pen Your Pride

6. Des truc sexys

40 7 3

Nous avons prévu d'aller boire un verre mais pas tout de suite. D'abord, nous allons faire un petit tour des magasins.

-Oh, ça c'est beau ! Et ça aussi ! fis-je tout au long de notre tour.

Je n'avais jamais vraiment fait attention aux magasins. Les rares fois où je venais avec maman, c'était dans le but d'acheter un truc bien précis et je ne faisais jamais attention aux autres magasins.

-Et si on allait voir par là ? propose Dewey en montrant du doigt une bijouterie.

-T'es sérieux ? Il y a de belles choses là et c'est pas donné ! Je ne veux pas que tu te ruines pour moi.

-Allé ! Si je me mets à genoux, tu accepterais ?

-Oh, c'est bon... D'habitude, ce sont les filles qui supplient leurs copains pour rentrer dans des bijouteries !

-Pas toujours aparemment... Allé, viens !

Il me tire par la main et quand nous entrons dans le magasin, j'ouvre la bouche de stupéfaction. Les colliers, bracelets, boucles d'oreilles, montres... Tout était magnifique mais monstrueusement cher !

-Dewey. Cet endroit n'est pas fait pour des ados de treize et quatorze ans.

-Et pourquoi pas ? Regarde là. Des boucles d'oreilles à vingt euros. Ça va encore, non ?

-Mouais... C'est vrai qu'elles sont magnifiques.

-Bonjour, est-ce que je peux vous aider ? propose une des employées.

-Non merci, nous... commençai-je.

-Oui, je cherche un bracelet pas trop... enfin, je veux dire... à un prix abordable pour des gens de notre âge, me coupa Dewey.

-Je vois. Vous êtes plutôt argent ou or ? demande la dame en s'adressant à moi.

-Euh... Argent.

-Pierres précieuses ou perles ?

-Pierres précieuses.

-Suivez-moi, je vous prie.

Nous suivons la dame et elle me présente un bracelet magnifique. Ce n'est pas un bracelet extraordinaire mais sa simplicité n'est que fabuleuse ! Il est en argent et orné de minuscules (faux) diamants. On dirait des pailettes de toutes les couleurs.

-Il est... magnifique, dis-je plein d'étoiles dans les yeux.

-N'est-ce pas ?

Qu'est-ce que je dis, moi. Il est PARFAIT !

-À combien est-il ? me renseignai-je.

-Quarante-cinq euros. C'est trop ? demande la dame, me voyant un peu déçue.

-Non, c'est parfait, intervient Dewey.

Je le regarde, l'interrogeant du regard.

La dame nous emmène à la caisse. Dewey sort de sa poche un billet de cinquante euros. La dame met le bracelet dans un petit sac en tissu où est écrit la marque du magasin.

Nous partons ensuite du magasin.

-Merci mon coeur ! fis-je en l'embrassant. Tu n'étais pas obligé, tu sais...

-Oui, je sais mais je t'aime et j'aime te voir heureuse.

-Moi aussi j'aime te voir heureux.

Je viens d'avoir une idée !

-Viens !

Je le tire à mon tour vers un magasin de vêtements. Je sais ce dont j'ai besoin. Je regarde les étalages d'habits et agrippe plusieurs cintres. Je me dirige vers les cabines d'essayage, tirant toujours Dewey d'une main. Je prends un tabouret, le place devant une cabine et dit à mon chéri :

The unknownLisez cette histoire GRATUITEMENT !